Aegle marmelos ou Coing du Bengale

Communément appelé bael au Népal et en Inde, c’est une plante qui appartient à la famille des Rutacées, ou agrumes. Elle est originaire du nord de l’Inde mais peut également être trouvée au Sri Lanka, en Birmanie et en Thaïlande. Aussi appelé shivaduma, ou arbre de Shiva, le bael est sacré pour les hindous et pousse généralement près des temples. Les hindous croient que Lakshmi, la déesse de la richesse et de la bonne fortune, réside dans les feuilles de bael; par conséquent, la plante est souvent utilisée comme offrande religieuse. Bael est également largement utilisé dans la médecine traditionnelle indienne.

Dans un article récent publié dans le Journal of Integrative Medicine, des chercheurs d’Australie et de Corée du Sud ont examiné les preuves scientifiques soutenant les activités pharmacologiques de bael. La plante a longtemps suscité un intérêt scientifique en raison des nombreuses utilisations médicinales associées à ses différentes parties. Depuis plus de 5 000 ans, les communautés ethniques résidant dans le sous-continent indien utilisent les feuilles, l’écorce, la tige, les fruits et les graines de bael pour traiter une grande variété de maladies .

La racine de bael, par exemple, est utilisée pour traiter la fièvre intermittente, l’hypocondrie, la mélancolie et les palpitations cardiaques.

C’est également un ingrédient important de la «dasmula» ou «dasamula», un médicament ayurvédique utilisé pour la prise en charge de la douleur, de l’arthrite et des troubles inflammatoires. Les feuilles et l’écorce de Bael, quant à elles, sont utilisées dans les lavements médicamenteux. On dit également que les feuilles sont efficaces contre le diabète sucré et les complications associées .


Mais la partie du bael la plus utilisée à des fins médicinales est son fruit. Remède bien connu contre la diarrhée qui a été inclus dans la pharmacopée britannique, le fruit non mûr du bael est également utilisé pour traiter la dysenterie ou les infections intestinales, les ulcères gastro-duodénaux et les infections respiratoires. Des études ont également rapporté que le fruit de bael est efficace dans les modèles expérimentaux du syndrome du côlon irritable (SCI). Le fruit a été appelé «rasayana» par les premiers érudits, ce qui, en médecine ayurvédique , signifie quelque chose qui peut revigorer le corps et prolonger la durée de vie d’une personne.

Les propriétés anticancéreuses de bael

Récemment, des études ont émergé en faveur de l’utilisation de bael comme médicament anticancéreux. Par exemple, une étude publiée dans l’Indian Journal of Pharmaceutical Sciences a rapporté que les extraits de feuilles de bael ont une activité antiproliférative significative contre la leucémie, les cellules cancéreuses du côlon et du sein. L’analyse phytochimique des extraits de feuilles de bael a révélé que la plante est riche en alcaloïdes, anthraquinones, terpénoïdes, tanins et sucres réducteurs. Les chercheurs ont également identifié un composé appelé imperatorine qui contribue à l’activité anticancéreuse de l’extrait d’éthanol de bael contre les cellules leucémiques .

Dans une étude distincte publiée dans Nature, des chercheurs indiens ont rapporté que les extraits de fruits de bael ont également des propriétés anticancéreuses. En utilisant des rats atteints d’un cancer du sein induit chimiquement, ils ont examiné la capacité de la plante à réduire la formation de tumeurs. Les chercheurs ont découvert que le traitement avec de l’extrait de fruit de bael pendant cinq semaines réduisait considérablement le volume de la tumeur mammaire dans le modèle de cancer du sein.

L’extrait a également diminué les taux sériques de biomarqueurs de croissance tumorale et amélioré les biomarqueurs sériques rénaux et hépatiques. Dans l’ensemble, ces résultats suggèrent que le fruit de bael est un médicament naturel prometteur pour le cancer du sein qui confère également des effets protecteurs des reins et du foie.


De nombreux autres composés phytochimiques présents dans bael ont été identifiés comme agents anticancéreux. La marméline, un composé unique à bael, s’est avérée inhiber la croissance des cellules cancéreuses épithéliales en diminuant la survie, la prolifération et le caractère invasif des cellules cancéreuses. Le lupéol, un autre composé actif du bael, empêche la formation de tumeurs dans les lignées cellulaires néoplasiques. L’eugénol présente des effets cytotoxiques sur les tumeurs hépatiques malignes, le cancer du côlon et les mélanomes, tandis que le citral induit l’apoptose dans les lignées cellulaires du cancer hématopoïétique.

De nombreuses études ont validé les usages médicinaux de bael , ainsi que les activités antibactériennes, antioxydantes, antivirales, antidiarrhéiques, gastroprotectrices, anti-ulcéreuses de la plante, hépatoprotectrices, antidiabétiques, cardioprotectrices, radioprotectrices et anticancéreuses. Cependant, d’autres études sont nécessaires pour identifier d’autres composés phytochimiques utiles dans bael et les développer en médicaments puissants pouvant être utilisés dans la pratique clinique.

Ce fruit peut-être trouvé chez les marchands de fruits exotiques ou séché sur Internet ou directement chez Tang frères en région parisienne. Consommé régulièrement, il est efficace sur tous les problèmes de santé dont nous avons parlé dans cet article.

Infusion de bael : la recette

Pour faire une infusion du fruit séché, il faut :
Se procurer des fruits !
Prendre 3 lamelles et les faire dorer 2 à 3 mn au four. On peut utiliser le grille-pain.
En faisant chauffer le fruit, cela permet de faire ressortir les sucs et le parfum du fruit.
Puis, les plonger dans de l’eau bouillante. 500 ml.
Faire bouillir pendant 5 mn.
Ajouter une cuillère de miel ou de sucre (non raffiné)
Laisser refroidir, une fois froid
Servir !

Les sources de cet article comprennent:
Science.news
BMCComplementMedTherapies.BiomedCentral.com
ScienceDirect.com
GreenPharmacy.info
NCBI.NLM.NIH.gov 1
NCBI.NLM.NIH.gov 2
Nature.com



Que pensez-vous de cet article ? Rejoignez la discussion en laissant un commentaire.



Vous pouvez soutenir ce site en faisant un don (si minime soit-il).

Votre aide est importante pour continuer... Merci



Les HATHOR - Le Monde des Déesses © Elishean/2009-2021

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici