Les yogas dans le Nouvel Âge - Les Hathor

L’ego croit savoir, il ne sait que croire. Une conduite de Soi en pleine Conscience invite au respect de Soi : ici, L’Amour est l’énergie de la Vie, celle d’une pensée libre et joyeuse.

Si un yoga prépare à l’action, il semble intelligible que le praticien « doive » s’y préparer, dans tous les enseignements il existe des rituels destinés à ce préliminaire, et tout yoga est un rituel.

Les résultats de tout yoga dépendent de ce dont l’Être a besoin. La décision de le pratiquer implique d’être pleinement conscient que c’est l’Intention Pure qui détermine l’Information – la cause latente – qui est à l’origine du résultat latent escompté. Ici, ce qui nous intéresse c’est le bonheur, le plaisir de vivre, la lucidité.


L’Intention Pure est une intention ouverte à tous les possibles et entièrement disposée à accueillir spontanément en pleine confiance le souhait ou le désir ; elle est un sentiment d’anticipation plein de fraîcheur, de générosité, celui d’une expansion de LA VIE qui imprègne merveilleusement Tout. Très puissante, elle supplante l’inhibition d’une faible croyance, la transmute en confiance constructrice libérée de pensées contradictoires, grâce à quoi surgit la force d’un nouveau savoir instructif pour l’existence.

Des moyens

Aucune méthode n’a de suprématie définitive sur une autre, dans le sens où aucune ne saurait remplacer la globalité de l’expérimentation directe, pleine et enthousiaste de toutes les facettes du Vivant. Autrement dit, c’est la richesse et l’intensité de la Vie elle-même qui constituent le Grand Enseignement de L’Éveil : générateur de la Sagesse cet état d’esprit ouvre en pleine Conscience à la connaissance spirituelle (gnôsis) ; aux savoirs ; au discernement, à la lucidité, à l’intuition cognitive synchrone.

Le bonheur sur Terre pour Tous. Toute la problématique d’un quelconque yoga est le formalisme de son enseignement quand il l’instaure (souvent) en rituel, en ritualisme doctrinal, dans un groupe de praticiens répondant de facto à des principes et règles de sociabilisme spirituel. C’est une voie, elle participe au déconditionnement de l’ego a contrario des apparences. Tout moyen peut-être efficient. S’il obscurcit l’entendement c’est un procédé vers l’illumination.

Inclus à tous les processus formateurs de l’existence, les yogas s’appréhendent en moyens de perfectibilité, plus qu’en formes-pensées ritualisées. Ils sont des expérimentations transitoires, inexactes, sans vérités : études, apprentissages, introspections et méditations trans-intellectuelles, auto-réflexives, clairvoyantes, en pleine Conscience, où le mental y reste préférablement silencieux.

Tout yoga évolue naturellement avec la transformation de son praticien.

Il est fort peu une pratique formelle mais avant tout un état d’être, de conscience, une attitude, un Êthos, un art de vivre conscient-cohérent avec ses intentions. L’explication de la nature idéelle (l’hypothèse) d’une doctrine – sans en juger sa quelconque valeur – se découvre dans les résultat obtenus par l’Être qui la met en pratique : son projet existentiel et sa voie spirituelle sont conditionnés par l’idéologie à laquelle il adhère.

À propos de certaines pratiques

Dans l’époque actuelle, certaines méthodes se sont structurées pour maîtriser l’auto-suggestion : une induction métapsychique par laquelle l’Être agit sur son Âme en activant ses idées fondatrices, se connectant à ses structures les plus subtiles : lui seul est capable de se guérir en s’éveillant.

L’auto-suggestion est dans l’intention, plus que dans la verbalisation, au-delà des mots.

La Pensée Créatrice est l’une de ces méthodes, dont le mode opératoire sub-quantique coproduit et modifie les facteurs de causes et d’effets. C’est une faculté et un pouvoir de La Conscience et du Soi (l’Âme agit), l’Être est le Scénariste, le Réalisateur, l’Acteur, le Théâtre, le Spectateur, de ses propres modalités dans ses interactions avec LA VIE.

L’incantation d’un mantra est une formule permettant d’équilibrer les énergies subtiles vitales ; la psyché ; le soma ; un rythme respiratoire et cardiaque cohérent, ce qui connecte à La Conscience, engendre un état de sérénité, de méditation, d’eurythmie, de lucidité, de créativité.

Selon son principe magique intrinsèque l’incantation influence tout l’environnement. Le mantra engramme mentalement les concepts de sa doctrine potentiellement pourvoyeurs d’effets aliénant, la dualité du pouvoir magique d’une incantation est insécable. D’où la nécessité d’étudier, d’observer, de tester tout mantra et d’en conclure avant de l’adopter.

La respiration connectée, dans l’Énergie Source de L’Amour, est une induction métapsychique et une purification psychosomatique, forme de Prānayama : un Éveil extra-ordinaire de La Conscience en expansion avec LA CONSCIENCE Kosmique.


Cet Éveil peut provoquer la remémoration de l’Akash et son intégration-assimilation en Âme et Conscience. Puiser dans l’Akash consiste en une projection du Soi, un état modifié de conscience. Y accéder procède des forces occultes de La Conscience qui amplifient et catalysent, selon l’intention initiale et l’intuition, la remémoration des connaissance et des aptitudes reliées à des savoirs-faire innés, des facultés spirituelles immortelles. Cela participe d’une prise de conscience de l’illusion phénoménale et nouménale du Monde, afin d’y vivre en se libérant des attachements toxiques y afférents.

La Méditation Absolue induite par la respiration connectée, ou par une autre façon de respirer, se détache et lâche prise d’avec le conscient-mental-intelect, elle se dilue dans le silence de la Pensée non duelle non intentionnelle, sans opposition de sujet à objet ni retour du sujet sur lui-même, au-delà de la connaissance discursive.

Le Soi illusionniste s’efface dans une transcendance expansive ineffable, fusion symbiotique à LA VIE purifiant le conscient l’ego le subconscient.

La Contemplation est un état transcendantal de La Conscience immergée dans LA CONSCIENCE. Elle donne accès à des connaissances relatives et des révélations. Elle génère des perceptions subtiles du métaréel, lequel dépasse et englobe le réel conventionnel et les dimensions métaphysiques naturelles terrestres et cosmiques du Vivant, de Gaïa, de l’Univers visible. Proche du Nirvana, elle favorise des intuitions cognitives de la transréalité, laquelle outrepasse l’espace-temps au-delà les dimensions communément perceptibles.

Selon son dessein le praticien de ces yogas peut épanouir des Pouvoirs Métapsychiques ou procédés occultes d’interférences et de coopérations dans le ‘réel’ : intrication de la Pensée Créatrice avec la structure énergie-matière subquantique.

Ce qui contribue à l’intervention d’Entités Transdimensionnelles ; aux guérisons miraculeuses et à distance ; à l’harmonisation, l’équilibrage, la modification des états dysfonctionnels du Monde ; l’optimisation de tout phénomène complexe, difficultueux ; à la protection du Vivant et la neutralisation de forces néfastes et délétères.

Du correct et de l’erroné

Quoi qu’il en soit de l’état de qui pratique une quelconque forme de « méditation », il y a toujours la question de sa motivation à expérimenter cet état métapsychique, probablement l’objet même de sa quête spirituelle.

La confusion et le malaise participent au cheminement vers « la libération », dans la détresse et l’égarement, d’une multitude d’Êtres qui avancent dans le Nouvel Âge, en suivant toutes sortes de doctrines qui les handicapent intellectuellement et plus encore. Ces enseignements leurs sont probablement adaptés dans cette partie de jeu de leur incarnation ; ils décernent des leçons à tous les autres chercheurs de sagesse. Comme quoi, que les enseignements soient corrects ou erronés n’est qu’un point de vue illusionniste…

1 Le commerce spirituel et du bien-être finance la survie d’un multitude d’enseignants et autres instructeurs éclaireurs… Le don spontané et bienveillant de savoirs ‘salvateurs’ a été transformé en entreprises mercantiles pseudo compassionnelles, collaboratrices d’une culture mondiale de la dégénérescence spirituelle, philosophique, éthique, politique… C’est pragmatique et bénéfique à ces travailleurs et leurs familles.

2 L’énergie créatrice structurée opérationnelle de La Conscience Individuelle Originelle

3 S’éveiller est une compréhension nouménale temporaire en constante évolution des phénomènes du Monde et du Kosmos, une étape dans l’accès à la Connaissance et à la Transcendance du Soi ou émanation de La Conscience Individuelle Originelle. C’est un processus favorable à l’essor de la liberté psychique, au déconditionnement culturel, où l’ignorance devient le savoir n’obstruant plus le conscient, n’occultant plus La Conscience.

4 Interface de La Conscience Individuelle Originelle, l’Âme vise à atteindre son désir enregistré dans l’imprégnation résiduelle résultant de ses incarnations. Le désir (kama) est inhérent à La Conscience tel un rêve au mental, pour s’accomplir il reparaît au cours des incarnations.

Ananda De Lucia


Que pensez-vous de cet article ? Rejoignez la discussion en laissant un commentaire.




Votre aide est importante.



Les Hathor © Elishean/2009-2021


Ajouter un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Achetez sur Amazon via ce site