Selon deux grands scientifiques, le cerveau humain est en fait un «ordinateur biologique» et la conscience humaine est un programme géré par l’ordinateur quantique situé à l’intérieur du cerveau qui continue d’exister même après notre mort.

Comme l’expliquent les experts; «Après la mort, l’âme revient dans l’univers et elle ne meurt pas.»

Le débat sur l’existence de l’âme et son immortalité est une histoire sans fin qui a préoccupé pendant des siècles les grands penseurs de l’histoire universelle. Sa nature mystérieuse continue de fasciner différents domaines de la science, mais maintenant un groupe de chercheurs a découvert une nouvelle vérité à son sujet: «l’âme» ne meurt pas, elle retourne dans l’univers .

Depuis 1996, le Dr Stuart Hameroff, physicien émérite  américain du département d’anesthésiologie et de psychologie, et Sir Roger Penrose, physicien mathématicien à l’Université d’Oxford, ont travaillé sur une théorie quantique de la conscience, dans laquelle ils déclarent que l’âme est maintenue dans les micro-tubules des cellules cérébrales.

Leur théorie provocatrice affirme que l’âme humaine est donc contenue au sein de structures dans le cerveau.


Les deux chercheurs pensent que le cerveau humain est en fait un ordinateur biologique et que la conscience humaine est un programme géré par l’ordinateur quantique situé à l’intérieur du cerveau qui continue même d’exister après la mort.

En outre, les deux scientifiques affirment que ce que les humains perçoivent comme «conscience» est en fait le résultat d’effets de gravité quantique situés dans les fameuses micro-tubules. Ce processus est nommé par les deux scientifiques «Réduction des objectifs orchestrée – (Orch-OR ) » .

La théorie indique que lorsque les gens entrent dans une phase connue sous le nom de «mort clinique», les microtubules situés dans le cerveau perdent leur état quantique mais conservent les informations qu’elles contiennent. En d’autres termes – comme les experts l’expliquent après la mort des gens, leur âme retourne dans l’univers et elle ne meurt pas.


S’adressant au documentaire Through the Wormhole – À travers le trou de ver – de Science Channel, le Dr Hameroff a déclaré:


«Disons que le cœur cesse de battre, que le sang cesse de couler et les micro-tubules perdent leur état quantique. L’information quantique dans les micro-tubules n’est pas détruite, elle ne peut pas être détruite, et elle se distribue et se dissipe simplement dans l’univers dans son ensemble. Si le patient est réanimé, cette information quantique peut retourner dans les micro-tubules et le patient dit alors : «J’ai eu une expérience de mort imminente». S’ils ne sont pas ressuscités et que le patient meurt, il est possible que cette information quantique puisse exister en dehors du corps, peut-être indéfiniment, en tant qu’âme.

Selon cette théorie, les âmes humaines sont plus que de simples «interactions» de neurones dans notre cerveau et auraient pu être présentes depuis la nuit des temps.


Que pensez-vous de cet article ? Rejoignez la discussion en laissant un commentaire.


Vous pouvez soutenir ce site en faisant un don (si minime soit-il). Merci à vous.


Votre aide est importante pour continuer...


Les HATHOR - Le Monde des Déesses © Elishean/2009-2020


LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici