Est-ce possible de battre la banque dans un casino? Ou d’augmenter ses chances de gagner à EuroMillions ou au Loto?

Vous vous êtes probablement déjà demandé s’il était possible de « battre la banque » d’un casino… En d’autres termes, est-ce possible, grâce aux mathématiques, de faire pencher la balance en notre faveur et fortement augmenter les chances de gain à chaque tour?  Si oui, quels jeux sont-ils les plus susceptibles de succomber à la ruse mathématique?


En 1961, Edward Thorp, étudiant en mathématiques au Massachusetts Institute of Technology (MIT), s’est placé devant la roulette d’un casino de Las Vegas : selon des témoins à l’époque, il semblait pouvoir prédire où la bille allait atterrir.

Il est reparti avec un bénéfice qu’il a alors réinvesti dans des paris sportifs — dont des courses de chevaux et des matchs de basket — et sur le marché boursier, et est devenu multimillionnaire. À chaque fois, il n’a compté que partiellement sur la chance. En effet, il avait mis à profit ses connaissances en mathématiques pour comprendre les probabilités de ces jeux et « battre » le hasard à coup de calculs.

Pour aboutir à ses prédictions dans les casinos, Thorp a utilisé l’un des premiers ordinateurs portables, dans le but de prédire le résultat d’un lancer. Une fois la bille en jeu, Thorp alimentait l’ordinateur en informations estimatives sur la vitesse et la position de la bille et de la roue à l’aide d’un micro-interrupteur situé dans sa chaussure. « L’ordinateur faisait des prévisions sur le résultat probable, et je pariais sur les chiffres voisins », explique-t-il.

Bien entendu, le dispositif de Thorp serait illégal dans un casino. Mais comprendre les lois des probabilités peut aider n’importe qui à déjouer les pronostics dans divers jeux.

La première personne connue à le faire a été Jérôme Cardan — un mathématicien et médecin italien, mais également un joueur compulsif: au 15e siècle, il a brillamment exploité ses connaissances en matière de probabilités pour gagner des sommes importantes.


Gagner au Loto

De nos jours, le mathématicien et économiste roumain, Stefan Mandel, a gagné quatorze fois au loto ces dernières années. Il dévoile sa technique pour toucher le gros lot. Surprise, son algorithme magique est relativement simple mais nécessite des partenaires prêts à investir une forte somme d’argent pour débuter.

Stefan Mandel a en effet calculé que pour une loterie dont la règle est de trouver six bons numéros entre 1 et 40, le nombre de combinaisons possibles s’élève à 3 838 380. Il considère que si le jackpot est de 10 millions d’euros et que le ticket coûte un euro, alors jouer chaque combinaison, et donc forcément la gagnante, permettrait de dégager automatiquement un large profit, et ce malgré la taille conséquente de l’investissement initial. Dans le cas cité en exemple la somme remportée serait de 6 161 620 euros, si aucune taxe n’est prélevée.

 

Reste ensuite à partager la somme entre les personnes ayant donné de l’argent pour acheter les tickets, puis à recommencer la manœuvre en achetant soi-même une part de plus en plus grande de billets. Acheter plus de billets permettra d’empocher une plus grosse part du pactole.

Stefan Mandel a réalisé et réussi l’opération quatorze fois au total dans des pays différents comme en Roumanie, au Royaume-Uni ou encore en Australie, qui interdit l’utilisation de cette technique suite à ses gains. Selon The Independent, le mathématicien vit aujourd’hui au Vanuatu, pays insulaire de l’océan Pacifique.

Gagner au grattage

La probabilité de gagner


Que pensez-vous de cet article ? Rejoignez la discussion en laissant un commentaire.




Votre aide est importante.



Les Hathor © Elishean/2009-2021


Ajouter un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Achetez sur Amazon via ce site


































Arrondir ses fins de mois