Le sucre en poudre et le fructose sont les pires de tous…

Dire que consommer trop de sucre est mauvais pour la santé et fait grossir, n’est pas vraiment une nouvelle fracassante.


Cependant, une nouvelle étude révèle les effets d’une quantité même modeste de sucre supplémentaire sur le foie humain. Selon des chercheurs de l’université de Zurich, la consommation de fructose et de saccharose double la production de graisse dans le foie. À long terme, cela peut entraîner le développement du diabète ou de la stéatose hépatique.

En Suisse, pays d’origine de l’équipe de recherche, la population moyenne absorbe quotidiennement plus de 100 grammes de sucre ajouté. Ces aliments et boissons ont généralement une teneur élevée en calories, ce qui expose les consommateurs au risque d’obésité et d’autres problèmes liés au poids. De nombreuses études ont mis en évidence ce lien. Les chercheurs de ce rapport ont voulu voir ce que le sucre ajouté fait d’autre au quotidien.

Contrairement aux études plus anciennes qui examinaient les effets de grandes quantités de sucre sur les humains, les auteurs de l’étude de l’Université de Zurich et de l’Hôpital universitaire de Zurich ont découvert que des quantités même plus faibles modifient le métabolisme du corps.

Leur étude révèle que même si une personne cesse de consommer du sucre, l’effet peut persister.

“Quatre-vingts grammes de sucre par jour, soit l’équivalent d’environ 0,8 litre d’une boisson gazeuse normale, stimulent la production de graisse dans le foie. Et cette production excessive de graisse se poursuit pendant une période plus longue, même si l’on ne consomme plus de sucre”, explique Philipp Gerber, chef de l’étude, du département d’endocrinologie, de diabétologie et de nutrition clinique, dans un communiqué de l’université.

Les chercheurs ont examiné 94 jeunes hommes en bonne santé pendant une expérience de sept semaines. Chaque participant a consommé une boisson sucrée contenant l’un des trois types de sucres. Il s’agissait de fructose, de glucose et de saccharose, le dernier étant le sucre de table ordinaire, qui est une combinaison de fructose et de glucose. À titre de comparaison, un groupe de participants de contrôle n’a pas reçu de sucre ajouté.

“La production de graisse par l’organisme dans le foie était deux fois plus élevée dans le groupe fructose que dans le groupe glucose ou le groupe témoin – et cela était encore le cas plus de douze heures après le dernier repas ou la dernière consommation de sucre”, explique Gerber.


Pire encore, les scientifiques révèlent que le saccharose stimule la production de graisse un peu plus que la même quantité de fructose.

L’équipe ajoute que les gens sont plus susceptibles de consommer du saccharose quotidiennement. Jusqu’à présent, les chercheurs pensaient que c’était le fructose qui provoquait le plus de ces changements corporels.

Rien ne justifie l’inclusion de sucre transformé dans l’alimentation des humains.

Les gouvernements ne se soucient tout simplement pas de la santé des gens…!

Tant que l’obésité ne sera pas déclarée Pandémie, nous verrons des additifs dans tous nos produits d’alimentation ! A moins qu’ils découvrent un vaccin qui leur permettrait d’engranger de confortables revenus….


Que pensez-vous de cet article ? Rejoignez la discussion en laissant un commentaire.




Votre aide est importante.



Les Hathor © Elishean/2009-2021


Ajouter un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Achetez sur Amazon via ce site


































Arrondir ses fins de mois