Le glutathion et les autres antioxydants qui vous débarrasse de l'oxyde de graphène - Les Hathor

On nous parle partout des radicaux libres et des anti-oxydants qui sont censés nous en protéger. Dans toutes les vitrines des pharmacies on en trouve, de toutes sortes. Mais on n’évoque très peu le glutathion, considéré pourtant comme le plus efficace de tous, notamment pour éliminer l’oxyde de graphène présent dans les vaccins.

D’où viennent ces radicaux libres ? Ce sont en fait des sous-produits d’un métabolisme vital qui part de l’oxygène pour aboutir à des molécules très riches en énergie, l’ATP. Tout se passe dans des petits organites intra-cellulaires, les mitochondries. Ce sont en quelque sorte les centrales énergétiques de nos cellules. De la même façon qu’un moteur à explosion de voiture brûle de l’essence en dégageant des émanations polluantes, il y a dans notre chaîne interne de production d’énergie des sous-produits nocifs : des radicaux libres. Et plus le kilométrage de la voiture est élevé plus la voiture pollue : en vieillissant nos mitochondries fonctionnent moins bien et accumulent aussi davantage de radicaux libres au fil des ans.

C’est donc l’excès de radicaux libres qui est dangereux et cet excès peut provenir aussi de sources extérieures présentes dans notre environnement. C’est bien le problème aujourd’hui. Les radicaux libres sont produits par les polluants chimiques, par les radiations de toutes sortes, les agents infectieux, l’alimentation, les médicaments, les vaccins… et sans doute par le stress psychologique.


Comment l’oxydation des cellules entraîne des dommages irréversibles

Ces molécules étant un peu à l’organisme ce que la rouille est au fer, le rancissement au beurre ou la craquelure au caoutchouc, les mécanismes de nos cellules et de nos tissus se grippent, leurs constituants “rouillent» et se transforment. Oxydés, les composants de nos cellules subissent des dommages irréversibles. Aucun d’entre eux n’est à l’abri qu’il s’agisse des protéines, des lipides, des glucides ou de l’ADN? avec, à la clef, des cancers, du diabète, des maladies articulaires, des plaques d’athéromes sur les parois des artères, des inflammations…

Contre le stress oxydant, la «détoxification » ne sert à rien

Il ne faut pas confondre ces déchets avec les toxines que l’on a coutume d’éliminer par la dépuration en “rinçant” notre organisme, en buvant beaucoup d’eau et qui sont ensuite évacuées par l’intestin ou les reins. Non, les molécules oxydantes, malheureusement, ne disparaissent pas en quelques gorgées : si les « éboueurs » de l’organisme ne suivent pas le rythme de leur production, elles restent sur place, se déposent souvent, non pas dans les cellules elles-mêmes mais à la surface extérieure de celles-ci.

Nous avons des défenses antioxydantes mais…

Bien qu’inégaux devant les radicaux libres (comme sur le plan immunitaire) nous sommes naturellement armés pour les neutraliser dès qu’ils commencent à présenter un danger. Nous disposons à cet effet d’un certain nombre d’antioxydants endogènes que nous fabriquons.

Ainsi, nous produisons en particulier une petite molécule faite de trois acides aminés (glycine, cystéine et glutamate), le glutathion : c’est à la fois le meilleur capteur de groupements chimiques oxydants et de surcroît un excellent détoxifiant. On l’appelle « le maître antioxydant » et vous allez le voir, ce titre n’est pas usurpé.

Bien-sûr, notre organisme fabrique d’autres antioxydants comme l’acide urique ou la superoxyde dismutase (SOD) mais aucun n’est aussi puissant ni aussi généraliste que le glutathion.

Notre source interne de glutathion se tarit à la cinquantaine

Le rôle bénéfique des antioxydants sur la durée de vie a été démontré par plusieurs expérimentations depuis la fin des années 50, époque à laquelle Denham Harman réussit à faire vivre des souris 20% plus longtemps en enrichissant leur alimentation en antioxydants.

Nous savons aussi et depuis peu, qu’à l’approche de la cinquantaine, l’homme et la femme deviennent particulièrement fragiles face aux radicaux libres. C’est la conclusion d’une très sérieuse étude américaine réalisée par Dean Jones en 2002. Cette équipe d’Atlanta a étudié certains paramètres pouvant refléter le stress oxydant, tel que la quantité de glutathion oxydé (le mauvais ou GSSG) et de glutathion réduit (le bon ou GSH) dans le plasma ou dans les globules rouges. Elle a ensuite recherché des corrélations avec les caractéristiques des sujets et n’en a trouvé aucune à l’exception, très nette, de l’âge.

Effectivement, à partir de 45-50 ans commence un déclin du glutathion réduit tandis que le glutathion oxydé augmente. C’est l’âge critique du vieillissement humain, celui où commencent à apparaître les phénomènes de dégénérescence. Stress oxydant et vieillissement sont étroitement liés et, en corollaire, il est évident qu’un stress excessif se manifeste par un vieillissement prématuré. La plupart des maladies de l’époque, celles qui nous font le plus peur, se situent précisément au croisement de ces deux phénomènes.

Le glutathion est une molécule que l’on considère comme essentielle à l’apparition de la vie humaine sur Terre. Elle contrôle la plupart des processus vitaux de nos cellules. Ce produit éminemment naturel fabriqué par notre foie, est depuis longtemps utilisé sous une forme injectable. Si vous en injectez à un malade de Parkinson, ses tremblements cessent immédiatement.

Le glutathion : un immunostimulant sans équivalent

Le glutathion réduit (GSH) est l’un des compléments les plus précieux qui soient. Qu’il s’agisse de maladies sévères comme le diabète qu’il aide à prévenir de façon visible ou de petits maux (tâches de vieillesse). C’est par exemple un excellent produit contre les allergies : en particulier contre l’eczéma, qu’il guérit de façon spectaculaire en quelques jours. Mais il agit sur tant de de problème de santé qu’il serait trop long d’en établir la liste exhaustive ici.

Plus de cent années de recherches et 81 000 articles scientifiques ont établi que le glutathion est l’une des plus importantes molécules protectrices dans l’organisme, y compris au niveau immunitaire qu’elle nourrit indirectement. Une faible concentration en GSH a été impliquée dans la plupart des maladies (avec pour corollaire des améliorations avec un apport de glutathion) :

  • neuronales (Parkinson, Alzheimer…),
  • hépatiques,
  • pancréatiques,
  • gastro-intestinales,
  • rénales,
  • pulmonaires et respiratoires (asthme),
  • cardiaques,
  • musculo-squelettiques,
  • visuelles (un faible taux est notamment associé à la DMLA et à la cataracte),
  • auditives,
  • infectieuses (3).

Le glutathion, un puissant nettoyeur de métaux lourds

A partir du foie où il est stocké avant d’aller alimenter toutes nos cellules, le glutathion joue aussi un rôle majeur dans la défense de l’organisme contre les xénobiotiques (substances étrangères à l’organisme, pollution, médicaments…). Des études ont montré que de faibles niveaux de glutathion sont synonymes d’un fonctionnement du foie affaibli avec, pour résultat, une augmentation des quantités de toxines circulant dans l’organisme.

Le glutathion a la capacité de se lier à des toxines comme les métaux lourds, les solvants et les pesticides et de les transformer en composés hydrosolubles qui seront éliminés dans la bile ou les urines.

Comment bénéficier à plein des effets du glutathion

Malgré son rôle essentiel, le glutathion est rarement prescrit par les médecins et peu commercialisé dans les pharmacies où l’on préfère vous proposer de la vitamine C ou de la vitamine E de synthèse comme antioxydants. Aux Etats-Unis, on en trouve partout, chez nous il faut chercher ! Est-ce parce que son utilisation régulière permettrait d’éviter bon nombre de pathologies dégénératives qui rapportent tant aux laboratoires pharmaceutiques?

Pour augmenter encore son assimilation, il vaut mieux prendre le glutathion en association.

Le gluthation dégrade l’oxyde de graphène des vaccins

La Quinta Columna a publié une vidéo informative sur les antioxydants qui peuvent être utilisés comme traitement préventif pour détoxifier l’oxyde de graphène que les personnes vaccinées et non vaccinées peuvent avoir dans leur corps.

Transcription de la vidéo en français :

“Eh bien. Bonne soirée à tous.

J’ai décidé de faire cette vidéo parce que les gens m’ont posé des questions sur les antioxydants. Et même s’il est tard, je pense qu’il est important de l’enregistrer. C’est une vidéo à voir absolument, en particulier pour les adeptes de La Quinta Columna qui sont conscients de la pertinence de l’oxyde de graphène d’un point de vue inquiétant, car il provoque les images de maladies à la mode.

Grâce aux articles scientifiques que nous avons vus, nous savons que chaque antioxydant, en particulier le maître antioxydant glutathion, dégrade l’oxyde de graphène. Le glutathion peut même réduire à zéro sa toxicité . Et nous l’avons démontré.

Nous l’avons prouvé empiriquement à travers des personnes qui ont présenté leur propre magnétisme ou acquis après «l’invasion» de l’oxyde de graphène par la voie inoculée, par le vaccin ou d’autres voies d’administration. Donc, comme vous le savez, au sein des antioxydants qui dégradent l’oxyde de graphène et permettent le rétablissement de l’équilibre en faveur de nos réserves de glutathion et d’antioxydants en général concernant le stress oxydatif causé par l’oxyde de graphène toxique, nous avons logiquement du glutathion.

Je vais vous montrer ce que j’ai chez moi, et qui à mon avis sont super car il y a des preuves basées sur les articles scientifiques que nous avons vus. Il s’agit de compléments alimentaires sans aucune contre-indication médicale, à condition de prendre les doses qui figurent sur la notice. Et ils n’ont même pas d’ordonnance. Ils n’en ont pas. Cependant, il est conseillé que les conditions particulières de chaque personne, variables intrinsèques de l’individu, consultent votre médecin pharmacien . D’accord?

Tout d’abord, quelle que soit la marque, 750 mg de NAC, c’est bien. Son format le plus courant est de 600 mg. La N-acétylcystéine amène le corps à sécréter du glutathion de manière endogène .

Pour moi, c’est l’antioxydant le plus efficace . Prendre une gélule le matin en traitement préventif. Les personnes qui traversent un état clinique plus grave devront d’abord consulter la posologie. Cependant, prenez une capsule le matin. C’est ainsi qu’il faut le prendre. Presque tout ce que nous allons voir ici est pris le matin. La raison en est qu’après la vidange gastrique ou le jeûne, tout ce qui pénètre d’abord dans le corps est mieux absorbé. C’est une règle dans tous les types de lignes de supplémentation. La N-acétylcystéine est un incontournable .


Je vais le laisser ici pour ne pas me confondre.

Au cas où vous ne voudriez pas consommer de N-acétylcystéine, vous avez également du glutathion à consommer directement. Je préfère le NAC car il fait que le corps sécrète du glutathion de manière endogène, tout comme il le fait si vous faites du sport de manière intensive. Lorsque vous faites de l’exercice, vous allez sécréter du glutathion de manière endogène, et c’est beaucoup plus sûr car nous parlons du corps qui utilisera 100% du glutathion . Il s’agit du glutathion, qui est également vendu directement pour la consommation orale. Un comprimé ou une gélule le matin.

Cependant, d’après ce que j’ai lu à ce sujet, le corps ne l’assimile pas très bien. Seulement 25 à 30 % de celui-ci est assimilé, selon l’individu et ses conditions gastriques. Par conséquent, le dosage doit être plus élevé pour obtenir les mêmes effets qu’avec la N-acétylcystéine .

Cependant, c’est bien de l’avoir aussi. Pourquoi? Eh bien, parce que nous consommons de la N-acétylcystéine pendant une semaine, nous pouvons la compléter et continuer à la remplacer par du glutathion . D’accord? Cependant, comme je l’ai dit, la N-acétylcystéine est la meilleure car le corps la sécrète de manière endogène. Il maintiendra des niveaux optimaux de glutathion de manière endogène.

Voici un autre antioxydant indispensable. Je vous ai dit que la principale est la N-acétylcystéine, mais le zinc l’ est aussi. D’accord? Plus précisément, ce sont 25 mg. Vous pouvez également le trouver en comprimés de 30 mg, 45 mg et même 50 mg. Ou vous prenez simplement 2 comprimés de 25 mg. Il s’agit d’un oligo-élément introduit et complété notamment pour les sportifs qui prennent un comprimé de zinc par jour. Le matin donc, N-acétylcystéine et zinc. Ces deux antioxydants sont essentiels pour dégrader l’oxyde de graphène.

Avec ces deux antioxydants, j’ai personnellement et particulièrement aidé des personnes atteintes de magnétisme après inoculation . Les gens avec deux doses de Pfizer, et après deux semaines ils ne l’expriment plus. D’accord? Maintenant, puisqu’il s’agit d’antioxydants, tout type d’antioxydant va les aider. Disons que le glutathion est le maître antioxydant. C’est le meilleur en termes de capacité d’antioxydation et de dégradation. Cependant, il existe également d’autres antioxydants très puissants.

Le deuxième sur la liste est un peu plus cher. C’est de l’astaxanthine 5 mg . C’est le dosage commercial. C’est un peu plus cher que les autres antioxydants car je pense que c’est 24 ou 25 euros et qu’il existe en 30 gélules. Beaucoup de gens qui le prennent remarquent qu’il améliore également leur vue.

L’astaxanthine peut être prise avec les deux autres antioxydants déjà mentionnés, ceux dont je vous ai dit qu’ils sont essentiels ou indispensables. Vous pouvez donc également prendre de l’astaxanthine avec eux. D’accord? L’astaxanthine est ce qui donne la couleur orange aux crustacés et aux coquillages. Les aliments qu’on nous a dit de ne pas consommer une fois vaccinés. Tu sais pourquoi. Vous connaissez la raison. L’astaxanthine est également généralement extraite d’algues.

Un autre antioxydant assez important est la quercétine . N’oubliez pas que nous avons lu une étude à ce sujet et que vous pouvez la trouver sur le site Web de La Quinta Columna. Quelle que soit la marque, choisissez celles qui offrent cet antioxydant à fortes doses. Dans les programmes de La Quinta Columna, nous avons vu des études faisant référence à des cas de COVID-19 traités avec de la quercétine, et avec de très bons résultats . C’est aussi un très bon antioxydant. Tu sais pourquoi. Ce qu’il fait, c’est augmenter les niveaux de glutathion et d’antioxydants en général qui vont faire face au stress récitatif causé par l’oxyde de graphène toxique.

Bien qu’ils disent que ce n’est pas le cas à la radio et à la télévision espagnoles, l’oxyde de graphène a été introduit dans des flacons et d’autres voies d’administration comme les masques – qui ont été retirés mais sont toujours commercialisés – des tests PCR, des compresses, par inhalation, etc. Parce que tout cela fait partie d’un agenda d’extermination et de mort . La quercétine est donc également très importante. Comme je l’ai dit, je parle de ceux que j’ai personnellement.

Un autre antioxydant universel, qui n’est pas aussi puissant que l’astaxanthine ou la quercétine mais qui aide aussi beaucoup est la vitamine D sous sa forme de vitamine D3. Comme les autres antioxydants, vous pouvez prendre un comprimé le matin . Ou si vous préférez : prenez une demi-heure de soleil le matin, ce qui est assez sain.

Dans les pays nordiques, où l’ensoleillement est quasiment nul, 80% de la population est supplémentée en vitamine D3. Une pilule par jour. La posologie et les instructions de dosage doivent être suivies. Tout est pris le matin.

Cet antioxydant que je vous montre maintenant est le meilleur protecteur du foie et de l’estomac. C’est le chardon-Marie, qui est aussi très antioxydant. Comme vous pouvez le voir, la plupart de ces suppléments sont extraits de plantes.

Certains sont des produits chimiques de synthèse, mais pas des produits chimiques d’un point de vue pharmacologique ou médicinal. Le chardon-Marie est un complément très antioxydant. Vous pouvez également le prendre. C’est aussi un protecteur d’estomac pour tous les autres, bien qu’ils soient joliment emballés dans des capsules .

Et enfin, nous avons ici un supplément à action radioprotectrice. Tu sais pourquoi. Mélatonine. Voir? Mélatonine pure. Ce format est de 1 mg. Il existe des formats jusqu’à 1,9 milligramme. C’est-à-dire que vous pouvez facilement vérifier le dosage que vous pouvez prendre en googler. La mélatonine se prend la nuit, d’accord ?

De plus, cela aidera à concilier les cycles du sommeil car justement les champs électromagnétiques inhibent la mélatonine. Ils empêchent le corps de sécréter naturellement de la mélatonine. C’est pourquoi ils provoquent une altération des cycles de sommeil. Car la mélatonine est une hormone qui est liée à la régulation de ces cycles. Donc, c’est pris la nuit.

Avec tout cela, vous vous assurez d’avoir un très haut niveau d’antioxydants. Dans des conditions normales, ils sont généralement élevés, mais ils dépendent de variables telles que l’âge, l’exercice, l’obésité, la jeunesse… Les jeunes ont des niveaux très élevés de glutathion. Cependant, s’ils ont une substance toxique dans leur corps, ils ressentent une fatigue particulière. C’est une fatigue que les personnes vaccinées ont tendance à ressentir .

Cela se produit parce qu’il existe déjà une lutte interne entre le stress oxydatif causé par le toxique et les réserves de glutathion et d’antioxydants du corps.

Par conséquent, si l’équilibre augmente en faveur des soldats qui neutralisent la substance toxique, alors l’équilibre est rétabli . Cela revient à la normale en quelques jours, comme nous l’avons vu chez les membres de la famille qui ont pris les clichés. Et ils ont aussi perdu leur magnétisme, ce qui est le plus important.

Eh bien, je pense que c’est tout.

J’allais dire que l’oxyde de graphène fait des dégâts en ce moment, mais ce qu’il fait maintenant n’est pas grand-chose par rapport aux dommages qu’il causera au corps dans quelques jours lorsque la technologie 5G aura été activée . Ces fréquences de bande passante permettront à la toxicité de l’oxyde de graphène d’augmenter très considérablement concernant les niveaux d’antioxydants dans le corps. Ainsi, ils brisent rapidement ce déséquilibre et déclenchent un syndrome inflammatoire, un effondrement du système immunitaire, une altération du stress oxydatif très rapidement – en quelques heures – une tempête de cytokines, une pneumonie bilatérale et tout ce que vous savez comme COVID-19 sévère. Ou le COVID-19 neurologique si vous avez déjà du graphène dans la tête . C’est une chose normale après la vaccination car le magnétisme passe du bras à la tête.

Alors c’est tout. J’espère que d’une certaine manière cela vous a aidé. Je partagerai cette vidéo directement et la téléchargerai également sur la chaîne Odysee . Laissez dans les commentaires toutes vos questions et j’essaierai de les résoudre au mieux de mes capacités et de mes connaissances. Eh bien voilà tout. Merci à tous d’avoir regardé cette vidéo et restez forts !”

Ricardo Delgado, biostatisticien et directeur de La Quinta Columna.


Que pensez-vous de cet article ? Rejoignez la discussion en laissant un commentaire.




Votre aide est importante.



Les Hathor © Elishean/2009-2021


Ajouter un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Achetez sur Amazon via ce site