En réponse au « Black Friday », symbole d’une consommation de plus en plus démesurée, une nouvelle alliance détourne les codes afin de sensibiliser aux alternatives à la consommation classique et valoriser le réemploi.

Alors que, chaque année, le Black Friday bat des records (+33% de chiffre d’affaires entre 2016 et 2017), de nombreux citoyens et entreprises remettent en question à juste titre la pérennité et le sens de ce modèle de consommation effrénée.

Au-delà de la lutte ponctuelle, il s’agit de questionner la surconsommation, et de permettre aux citoyens de réfléchir à leurs modes de vie et à leurs valeurs.

CONSOMMER C’EST CHOISIR !

Le saviez-vous ? De l’extraction des ressources pour les produire, à leur fabrication, transport et jusqu’à la manière dont ils sont traités en fin de vie, nos appareils électroniques et nos smartphones spécifiquement sont de véritables désastres écologiques et humains !

Entre travail des enfants lors de l’extraction minières, conditions de travail dangereuses et peu rémunératrices ainsi que l’absence totale de règles régissant le travail des personnes qui les produisent, nos smartphones (que l’on change plus que de raison) représentent un coût pour la planète et pour l’homme que se cachent bien de nous montrer les grandes enseignes lors de leurs actions de communication.


Face à ce constat alarmant, que faire ?

La consommation est le dernier maillon de la chaîne, et un moyen très efficace pour chacun d’avoir un impact réel et décisif sur ces questions écologiques et sociales. Pour le citoyen, il est à peu près impossible d’avoir au quotidien un impact sur les modes de production ou de consommation. En revanche, chaque euro dépensé est un vote pour le monde dans lequel nous voulons vivre.

En consommant moins, et mieux, chacun peut, à son échelle, faire évoluer les rapports de forces et tendre, enfin, vers un modèle de société plus durable.

Pour vous aider à faire des choix en faveur d’une consommation responsable, le collectif Green Friday vous a préparé une petite liste, non exhaustive, de bonnes pratiques.

AVANT L’ACHAT

C’est un moment crucial pour le consomm’acteur. L’action d’acheter n’est pas superflue et il est important d’avoir en tête les bonnes pratiques.

Bien définir son besoin:
Il est naturel de vouloir changer son téléviseur, ou bien de renouveler sa garde-robe, mais apprendre à discerner le superflu dans nos habitudes de consommation est le premier pas vers une consommation responsable. Et si vous devez impérativement consommer, essayez de repousser le moment de l’achat.

Réparer ses objets ou appareils:
Un appareil en panne ? Un vêtement déchiré ? Le réflexe est bien souvent de jeter. Pourtant, saviez-vous que pour 5 équipements jetés, Envie en répare en moyenne 2, pour allonger leur durée de vie de 10 ans ! Réparer, c’est aussi bien souvent le moyen de faire des économies conséquentes.

Vous pouvez aussi venir apprendre à réparer-vous-même dans les Repair’Café et les ateliers d’autoréparation organisés par Envie et les Ressourceries de votre ville. Pour plus d’informations, télécharger le dépliant du réemploi en Île de France.

AU MOMENT DE L’ACHAT

C’est décidé, vous passez à l’acte. Pas de précipitation, voici des pistes pour faire un achat responsable.


Acheter labellisé: les labels sont un formidable outil pour s’orienter dans ses achats ! Un label ne garantit pas toujours un produit 100% éthique et durable, mais il certifie qu’un ensemble de normes contraignantes ont été respectées lors de la production, et c’est déjà un bon point ! Ethiquable propose des produits bio et respectueux des producteurs.

Acheter d’occasion: c’est l’achat malin ! Souvent moins chers, les produits d’occasion peuvent être comme neufs : une machinée rénovée et garantie, un téléphone reconditionné à neuf, un beau meuble en bois reverni ou encore une chemise à peine portée, autant de gestes à la fois responsables et économiques. On peut trouver la plupart de nos objets du quotidien dans les Emmaüs, les ressourceries et les recycleries.

Acheter local: le transport représente un coût écologique non négligeable. 90% des biens consommés en Europe viennent par les eaux, rendant le transport maritime responsable de plus de 3% des émissions de CO2 mondiales. Une manière simple de réduire cet impact est de privilégier la consommation locale, française voire, encore mieux, régionale.

Acheter robuste: une autre façon de lier écologie et économies ! En privilégiant des appareils ou des produits durables, qui durent dans le temps, vous n’aurez pas besoin d’en changer aussi souvent, réduisant ainsi votre impact sur l’environnement, les hommes et votre portefeuille.

APRES L’ACHAT

Le temps a passé, et votre objet devient inutile. Pourtant, vos actions peuvent encore avoir un impact, et voici comment.

Donner plutôt que jeter: bien souvent, lorsque nous voulons nous débarrasser d’un objet, il finit à la poubelle. Pourtant, il arrive que cet objet puisse profiter à d’autres, alors n’hésitez pas à lui offrir une nouvelle vie en le donnant !

7 sites 100% Récup pour arrêter de jeter

Tenir compte de la fin de vie: il arrive que l’on oublie de se préoccuper des objets une fois qu’ils ne servent plus. On estime que 30 millions de smartphones qui ne servent plus dorment au fond d’un tiroir alors qu’ils pourraient être recyclés !


Pourtant, une partie non négligeable des impacts de la consommation se tient dans la fin de vie des objets. S’assurer que nos objets inutilisables sont recyclés, en les triant correctement, c’est limiter leur impact sur l’environnement et les hommes.

https://greenfriday.fr/


Que pensez-vous de cet article ? Rejoignez la discussion en laissant un commentaire.


Vous pouvez soutenir ce site en faisant un don (si minime soit-il). Merci à vous.


Votre aide est importante pour continuer...


Les HATHOR - Le Monde des Déesses © Elishean/2009-2020


LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici