Penduler, c’est très facile mais il y a quelques règles basiques à respecter quand on se sert pour la première fois d’un pendule que l’on vient d’acquérir. Quand on sort son pendule de sa poche ou du petit sac qui l’abrite !

Cet article Vous explique comment travailler avec votre pendule et comment procèder si vous changez de pendule.

Comment tenir correctement un pendule?

Vous devez tenir le pendule avec votre main directrice. Pour trouver la bonne position, procédez comme suit :

– Tenez votre pendule avec votre main non directrice (la gauche pour les droitiers), pointe vers le haut.
– Positionnez votre main directrice sous la chaîne du pendule, paume vers le haut.
– Laissez descendre la chaîne dans la paume de la main avec laquelle vous travaillerez.

– Mettez l’un contre l’autre le pouce et l’index de cette main et pincez la chaîne.
– Entre le bout de vos doigts et le dessus du pendule, la chaîne doit mesure plus ou moins la longueur de votre index.
– Refermez vos trois autres doigts afin d’immobiliser le reste de la chaîne dans votre main.

A ce moment, vous tenez toujours le pendule au-dessus de votre main directrice, votre index et votre pouce pincent la chaîne, tandis que vos autres doigts coincent le reste de la chaîne dans la paume de votre main.
– Faites pivoter vos mains et laissez pendre librement le pendule sous la main qui le tient.

Comment magnétiser un pendule?

Avant de commencer à travailler avec un pendule, il faudra le magnétiser sur vous afin qu’il soit en phase avec votre subconscient. Voici comment procéder :

Tenez le pendule à 5 cm au-dessus de votre main vide qui sera positionnée en conque, paume vers le haut.
Ensuite, faites balancer le pendule d’avant en arrière afin d’accélérer les choses car si vous attendez qu’il bouge tout seul, ça prendra un temps certain.

Quand le pendule balancera d’avant en arrière et qu’il sera placé au-dessus de votre main vide, il amorcera un mouvement rotatif. Il tournera 3, 4 ou 5 fois dans ce sens. Ensuite il s’arrêtera brièvement et tournera dans l’autre sens avant de s’immobiliser.

Quand il sera immobile, il sera magnétisé sur vous et vous pourrez commencer à travailler avec.

Comment demander les conventions de votre pendule?

Si c’est la première fois que vous utilisez un pendule ou que vous changez de pendule, il faut lui demander ses conventions.

Il y a 4 conventions :
Oui (vrai).
Non (faux).
Je ne sais pas.
Je ne désire pas répondre.

Pour connaître les conventions de votre pendule, je vous conseille de procéder comme suit :
Avant toute chose, faites légèrement balancer le pendule d’avant en arrière afin d’accélérer le temps de réponse.
Pensez ou dites : « Pendule, donne-moi un OUI ». Le pendule amorcera un mouvement.
Recommencez la même chose pour obtenir les 3 autres conventions.

Les conventions sont souvent celles-ci :
Oui : il tournera généralement dans le sens des aiguilles d’une montre*.
Non : sens inverse des aiguilles d’une montre*.
Je ne sais pas : il ne tournera pas mais amorcera un mouvement pendulaire de gauche à droite*.
Je ne désire pas répondre : il arrêtera de bouger et restera totalement inerte.

Chaque pendule génère ses propres conventions. Cela vient du pendule et non du fait que vous soyez droitier ou gaucher.

Ainsi vous pouvez avoir un pendule qui, pour donner un « oui » tourne dans le sens contraire des aiguilles d’une montre et tourne à l’inverse pour donner un « non ».
C’est très déroutant lorsqu’on est habitué à avoir le oui à droite et le non à gauche.

Comment poser des questions à l’aide d’un pendule ?

Evitez d’interroger le pendule à votre sujet car il ne pourra être objectif.

Si vous désirez obtenir des informations qui vous concernent, demander à quelqu’un d’autre de penduler à votre sujet et ce, en dehors de votre présence.

Un pendule peut répondre à des questions précises dont les réponses seront oui/non ou vrai/faux.


Pour que votre pendule vous donne une réponse précise, il faudra procéder par élimination.
Exemple : Vous avez perdu votre portable quelque part dans votre maison ou votre jardin.

Posez les questions suivantes :
– Mon portable est-il dans ma maison ou non ?
– S’il est dans la maison, demandez s’il est au rez-de-chaussée ou à l’étage.

Demandez dans quelle pièce il se trouve.
– Quand vous serez dans la pièce, demandez s’il est devant ou derrière vous.
– A gauche ou à droite ?

Continuez à cibler vos questions jusqu’au moment où vous aurez retrouvé l’objet recherché.

Il faudra donc toujours interroger le pendule du plus large au plus ciblé car il ne peut répondre que deux choses totalement opposées, comme par exemple : oui/non, vrai/faux, devant/derrière, chaud/froid, noir/blanc, positif/négatif, gauche/droite, etc.

Il faut marquer une légère halte entre deux questions afin que le pendule stoppe son mouvement.

Entre deux questions, dites-lui « merci », ou « stop », ou cassez son mouvement en le faisant balancer d’avant en arrière.

Si vous posez plusieurs fois la même question, il arrivera qu’il refuse de vous répondre (car il est lassé par le fait que vous ne le croyez pas).

Le pendule est le prolongement de votre intuition, faites-vous et faites-lui confiance. 

Un pendule peut-il mentir ?

Le pendule ne peut pas mentir. Si vous doutez des réponses qu’il vous donne, demandez-lui régulièrement s’il dit la vérité (« Pendule, dis-tu la vérité ? »). S’il répond non, demandez-lui s’il veut bien répondre une nouvelle fois à vos questions(« Pendule, veux-tu bien répondre une deuxième fois à mes questions ? »). Dans l’affirmative, reposez vos questions depuis le début de votre raisonnement ou depuis la dernière vérification.

Ce mode d’emploi vous permettra de réaliser de belles expériences avec votre pendule. 

Où trouver de la documentation sur le pendule

Voilà le livre de référence sur la radiesthésie. Il satisfera les débutants voulant apprendre le maniement du pendule et les initiés souhaitant refaire leurs gammes à l’instar des musiciens, fussent-ils virtuoses, qui doivent chaque jour se réapproprier les subtilités de leur instrument pour mieux en jouer en concert.

La première partie est consacrée aux pendules afin d’orienter son choix en fonction de la diversité des formes, des matières, des fonctionnalités réceptrices ou émettrices, avec ou sans témoin, en extérieur ou à l’intérieur… Le sujet du questionnement, si essentiel, est abordé de façon claire, simple, ainsi que les facteurs d’échec, la rémanence, l’évanescence, le manque de neutralité ou de concentration, sans oublier le risque de l’autosuggestion capable de polluer le travail de tout radiesthésiste.


La deuxième partie concerne les exercices d’apprentissage et les tests d’entraînement, la troisième les applications pratiques majeures de cette activité originale : la recherche d’un objet disparu, d’une personne, mais aussi l’utilisation du pendule en géobiologie, en Feng Shui, en radiesthésie médicale.

Une dizaine de cadrans sont reproduits afin de servir de support à ces investigations. Dans une quatrième partie sous forme de fiches pratiques, une trentaine de pendules sont présentés avec leur photo et leurs caractéristiques : utilisation, catégorie, matière, forme, destination.


Que pensez-vous de cet article ? Rejoignez la discussion en laissant un commentaire.


Vous pouvez soutenir ce site en faisant un don (si minime soit-il). Merci à vous.


Votre aide est importante pour continuer...


Les HATHOR - Le Monde des Déesses © Elishean/2009-2020



LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici