Cet ingrédient toxique peut donner naissance à des bactéries résistantes aux antibiotiques, à des anomalies congénitales et plus encore… On le trouve dans les produits ménagers, mais aussi dans les produits de beauté.

Les experts sonnent l’alarme au sujet d’une certaine famille de produits chimiques que l’on trouve dans plusieurs produits de nettoyage commerciaux. On appelle silicones cachées. Les composés d’ammonium quaternaire, ou quats, sont des produits chimiques chargés qui peuvent tuer des bactéries, des virus et d’autres micro-organismes. Mais bien qu’ils soient efficaces, les chercheurs ont découvert que les quats peuvent entraîner de graves problèmes de santé et d’environnement, notamment la résistance aux antibiotiques, des anomalies congénitales, des problèmes de fertilité et une toxicité marine.

Dangers pour la santé et l’environnement

La pandémie COVID-19 a augmenté la demande de produits de nettoyage tels que les lingettes Lysol qui utilisent des quats comme ingrédients actifs. Les ventes de lingettes, par exemple, ont bondi de près de 50% au printemps de l’année dernière. Pendant ce temps, les ventes annuelles de désinfectants en aérosol – dont une grande partie contient des quats – ont doublé.

«Nous sommes à une époque où la concentration [de quats] est certainement plus élevée que jamais auparavant» , a déclaré William Arnold, ingénieur en environnement à l’Université du Minnesota.

Dans une étude de l’année dernière, Arnold et ses collègues ont découvert que des concentrations accrues de quats s’accumulaient probablement dans les usines de traitement des eaux usées, qui n’avaient pas été en mesure de suivre l’augmentation de l’utilisation de désinfectants. Bien que les quats soient éliminés pendant le processus de traitement des eaux usées, selon Arnold et son équipe, ils se trouvent toujours dans les environnements marins où ils peuvent perturber les chaînes alimentaires aquatiques.


Les quats peuvent stimuler la résistance aux antibiotiques

Les quats peuvent également encourager la montée de germes résistants aux antibiotiques. « De nombreux types de bactéries arrivent de plus en plus à reconnaître les quats », a déclaré Kevin Minbiole, un chimiste de l’ Université Villanova qui étudie comment les quats affectent les bactéries et les virus.

Les bactéries peuvent également développer une large résistance qui bloque les attaques d’autres types d’antiseptiques. Cette «résistance croisée» se produit lorsque les changements apportés par les microbes pour survivre à une menace les rendent aptes à survivre également à d’autres menaces.

«Ces changements rendent les bactéries capables de survivre à différents composés, à différents produits chimiques qu’elles n’avaient jamais vus auparavant», a expliqué Beatriz Pereira, une récente étudiante diplômée en microbiologie de l’Université de Californie à Davis .

En laboratoire, Beatriz Pereira a observé que les bactéries développaient une résistance à certains types de quats même lorsqu’elles étaient exposées à de faibles concentrations. Les microbes ont réorganisé leurs défenses pour renforcer leurs membranes externes, ce qui est un moyen courant de développer une résistance croisée.

Ces expériences en laboratoire suggèrent que la meilleure façon de lutter contre la résistance aux antibiotiques est de déterminer s’il faut arrêter l’utilisation de ces produits chimiques toxiques.

L’exposition aux quats est mauvaise pour la santé

Theresa Hrubec, biologiste à l’Institut polytechnique de Virginie et à l’Université d’État, menait des recherches sur des souris lorsqu’elle a observé que ses sujets développaient des anomalies congénitales. Après avoir écarté toute erreur d’expérimentation de sa part, elle a supposé que les souris auraient pu recevoir involontairement des doses de quats. L’établissement venait de commencer à utiliser des quats pour la désinfection.

Depuis lors, Hrubec a mené quelques études animales reliant les quats à des anomalies congénitales et à une diminution de la fertilité. Pour ces études, elle et son équipe ont nourri des souris avec un mélange de deux désinfectants communs à des doses élevées pendant plusieurs semaines avant de les évaluer pour détecter des anomalies congénitales fœtales ou des signes de diminution de la fertilité.

Les souris exposées aux quats étaient plus susceptibles de développer des anomalies du tube neural, une anomalie congénitale à un stade précoce. Pendant ce temps, le nombre et la taille des portées nées ont diminué.


Les quats peuvent également enflammer les poumons. Une étude réalisée en 2010 sur des souris montre que l’inhalation de fortes concentrations de quats peut augmenter les niveaux d’inflammation et de mort cellulaire. Hrubec et son équipe ont également mené une étude sur les humains et ont découvert que les niveaux de quat dans le sang sont associés à des niveaux d’inflammation plus élevés et à une fonction mitochondriale diminuée. Bien que leurs résultats soient préliminaires, l’étude est parmi les premières à surveiller les niveaux de quats chez l’homme.

Agir pour réduire la consommation de quat

Aux États-Unis, quelques États sondent déjà l’impact environnemental et sanitaire des quats. La Californie, par exemple, a récemment inclus ces produits chimiques dans son programme de biosurveillance. Après avoir examiné les données des chercheurs, le comité consultatif de Biomonitoring California a voté l’année dernière pour ajouter des quats à la liste des produits chimiques pouvant être pris en compte pour de futures études.

Le Toxics Use Reduction Institute du Massachusetts cherche également à mener des études sur les quats. Liz Harriman, directrice adjointe de l’institut, a déclaré qu’ils étaient contraints d’examiner ces désinfectants de plus près car les gens les utilisent plus fréquemment depuis le début de la pandémie.

Alors que la recherche est toujours en cours, les experts recommandent d’utiliser des alternatives plus sûres pour réduire l’utilisation des quats. Samara Geller, de l’organisation à but non lucratif Environmental Working Group, recommande des produits dont l’ingrédient principal est l’acide citrique, l’acide lactique ou le peroxyde d’hydrogène.

Ces ingrédients existent aussi dans les produits de beauté…

Comment reconnaître les quats ?

Leur dénomination INCI sera:
Quaternium suivi d’un chiffre
Polyquaternium suivi d’un chiffre
DSDMAC (Quaternium-5)
CTAC (Cetyl triméthyl ammonium chlorure)
BTMS (Alcool cétéarylique et behentrimonium methosulfate) (autorisé en BIO)
Dipalmitoylethyl hydroxyethylmonium methosulfate
Hydroxypropyl guar
Hydroxypropyltrimonium chloride
Cetrimonium choride
Behentrimonium chloride
benzalkonium chloride

Les quats dans les produits de beauté

Les silicones servent à apporter une texture soyeuse aux produits cosmétiques. La peau et les cheveux sont très doux. La peau est lissée, les rides comblées, les imperfections floutées. Les cheveux sont brillants et faciles à démêler.

On les trouvent partout : dans les crèmes, sérums, contours de l’oeil, fonds de teint, poudres, anti-cernes, les produits solaires, capillaires, anti cellulite…

Quels sont les noms inscrits dans la lite des ingrédients?
Tous les noms se terminant par -XANE , -ANE , -THICONE , -THICONOL



Que pensez-vous de cet article ? Rejoignez la discussion en laissant un commentaire.



Vous pouvez soutenir ce site en faisant un don (si minime soit-il).

Votre aide est importante pour continuer... Merci



Les HATHOR - Le Monde des Déesses © Elishean/2009-2021

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici