Depuis des décennies, on s’entend dire que le petit déjeuner est « le repas le plus important de la journée ». On s’oblige souvent à manger même si l’appétit n’est pas toujours au rendez-vous quelques minutes après le réveil.

Contrairement aux idées reçues, le petit déjeuner n’est pas indispensable à une bonne hygiène alimentaire et on peut se sentir mieux en sautant le petit déjeuner ou en retardant l’heure à laquelle on casse le jeûne (dé-jeûner).

Les bienfaits du jeûne le matin.

Si l’alimentation est une source primordiale d’énergie, il faut savoir que la digestion est un processus physiologique qui utilise une grande quantité de cette énergie. Ne ressentons-nous pas une certaine fatigue, voire des somnolences après un repas, tout particulièrement s’il est riche en calories vides?

Tout autant que l’alimentation, le jeûne est un besoin physiologique. C’est un temps de repos de notre système digestif qui lui permet ensuite de mieux fonctionner tout au long de la journée.

Pendant le jeûne, notre organisme élimine les déchets et les toxines. Certaines études ont montré que la pratique régulière du jeûne permettrait de diminuer les dommages de l’ADN et de prolonger l’espérance de vie chez de nombreuses espèces.


Comme nous l’indique l’étymologie, le premier repas de la journée correspond à une rupture du jeûne (dé-jeûner). Ce repas a une importance considérable dans notre équilibre alimentaire : lorsqu’on rompt le jeûne, on passe d’une phase d’élimination à une phase d’assimilation par notre organisme.

Faire un jeûne intermittent c’est simplement jeûner “à moitié”

Au lieu d’enchaîner des journées entières sans manger (= jeûne traditionnel) nous allons ALTERNER des périodes de jeûne avec des périodes de prise alimentaires normales au cours d’une journée de 24h.

Le jeune matinal est donc un moyen simple pour aider au nettoyage du corps et à la détoxication. Il ne nécessite aucune préparation spéciale et est facile à faire. Sa pratique régulière, voire quotidienne, facilite l’élimination des toxines, peut aider à rester en forme et permet de maigrir.

Finalement quand on prend un peu de recul on se rend compte que le jeûne intermittent reproduit la façon dont nos ancêtres se nourrissaient (ancêtres du paléolithique principalement). À cette époque ils n’avaient pas de frigo à portée de main et ils devaient chercher de la nourriture dans leur environnement avant de pouvoir se nourrir bien plus tard dans la matinée. Notre corps a été génétiquement programmé pour fonctionner de cette façon.


Sachant que la période de jeûne ne débute véritablement que 6 heures après le dernier repas, le fait de prendre un petit déjeuner dès le réveil ne laisse que peu de temps à notre système digestif pour se régénérer. Au plus tôt on rompt le jeûne, au plus tôt notre organisme arrête d’éliminer les toxines et les déchets. Il faudra attendre un nouveau cycle de sommeil pour retrouver cette phase d’élimination.

En décalant l’heure du premier repas, on prolonge la phase de jeûne. L’idée n’est pas de supprimer le petit déjeuner mais de décaler légèrement et progressivement l’heure du premier repas, pour prolonger ce besoin physiologique qu’est le jeûne.

En fonction de l’heure de votre réveil et de votre appétit, il est sans doute préférable de rompre le jeune vers 9, 10 ou 11h plutôt que de se forcer à manger dès le réveil.

Le temps de l’expérimentation

Vous pouvez donc explorer ce petit jeûne matinal. Commencez par une demi-heure, une heure. Prenez un verre d’eau au lever, faites quelques exercices, votre toilette, etc… et attendez avant de manger quoi que ce soit, même un fruit. Petit à petit, vous trouverez le bon rythme.



Que pensez-vous de cet article ? Rejoignez la discussion en laissant un commentaire.



Vous pouvez soutenir ce site en faisant un don (si minime soit-il).

Votre aide est importante pour continuer... Merci



Les HATHOR - Le Monde des Déesses © Elishean/2009-2021

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici