Équilibre et Santé de la Psyché et du Soma - Les Hathor

Ici sont abordés et clarifiés des concepts propres à la recherche et l’application d’hypothèses sur la psyché et le soma, inspirées par la pratique d’une voie d’éveil hétérodoxe structurée par les pensées orientales. La terminologie employée nécessite une explicitation spécifique pour éviter toute méprise ou incompréhension. Selon l’usage en philosophie orientale, tout sujet fait l’objet de classification précise afin d’en clarifier l’étude.

Les Énergies de la Vie Humaine

Corps : énergie électrique et chimique, a besoin d’aliments, d’eau, de lumière.


Âme : elle est animée par le principe vital de La Conscience Individuelle Originelle, Prāna ou Ki, et insuffle au corps l’énergie nourricière naturelle, puisée entre autre dans : les champs énergétiques du Vivant, les vibrations sonores, les ondes électromagnétiques, les émissions telluriques, les particules et rayons cosmiques… L’Âme, l’essence individuelle, manifestée dans son substrat énergétique éthérique subtil, est le dispositif de l’incarnation : Ka ou interface de La Conscience avec les mémoires innées, et zone de contact avec les entités occultes. Ba ou réceptacle du « conscient-intellect-mental, ego, corps-subconscient ».

L’Âme transcendantale Mer Ka Ba est le ‘vaisseau’ éternel de l’Être. Ka et Ba unifiés en Mer – Ultra-Lumière Tachyonique du Kosmos, Essence Prāna ou Ki – façonnent et alimentent l’Être d’informations, d’énergies vitales, telluriques kosmiques. Ces termes spécifiques aux sciences spirituelles de l’Égypte immémoriale permettent de saisir la trans-dimensionnalité de l’Âme. Pour un oriental ils sont conciliables avec sa culture.

Conscience : La Conscience Individuelle Originelle est la plus pure Source de captation de l’Information qu’elle puise perpétuellement à LA CONSCIENCE Kosmique. L’Information sur Terre est véhiculée par des énergies mystérieuses entrelacées dans les forces naturelles et invisibles ; l’atmosphère ; le corps planétaire ; la Nature. L’Information imprègne et influence Tout, selon l’état des lieux et celui du Vivant.

Prāna ou Ki : le ‘principe vital’ ou souffle lié à LA CONSCIENCE Kosmique et à L’Esprit, il imprègne tous les sens, le conscient-mental-intellect, l’ensemble des fonctions vitales, la structure cellulaire. C’est l’énergie néguentropique, harmonisatrice et restructuratrice du Vivant : l’Amour Énergie Source de LA VIE du Kosmos et de Tout Ce Qui Existe. C’est le ‘fluide vital’ de l’Être et de la Nature pour leurs actions et leurs cocréations avec le Monde. Avec la pratique du Prānayama, le Prāna génère un état transpersonnel de non dualité relative, de félicité et de lucidité : La Grâce.

L’Esprit : ni interne ni externe, flux subquantique informationnel, interconnectif, individuel, universel. Émanation de LA CONSCIENCE, il est constitutif de La Conscience Individuelle Originelle, de l’Âme, et du conscient. Il relie subtilement tous les Êtres Vivants sur et avec Gaïa via la Noosphère et les champs morphogénétiques i. Il est un ‘souffle’ puissant balayant les illusions dans la quête de sagesse et de connaissance. Il est le germe des prises de Conscience et des affranchissements. L’Esprit participe aux champs d’Informations transcosmiques des entités conscientes multidimensionnelles interdépendantes dans et hors de l’espace-temps.

Le contenu de Ba ou réceptacle

Conscient : symbiose impermanente de La Conscience et des facultés cognitives, analytiques, conceptuelles. Interactif il capte, assimile, transmet : l’essence et la nature des Éveils ; la reconnaissance des illusions ; les perceptions ordinaires et extrasensorielles. Il évolue vers l’unité non-duelle. C’est une modalité de l’activité synchrone de la Connaissance Intuitive, de l’Intelligence Réflexive, de la Mémoire. Mental : structure primaire, provisoire, évolutive, interdépendante du subconscient, produisant les fonctions intellectuelles.

Le mental coordonne-synchronise-syntonise les informations issues des cinq sens, la perception et l’organisation des phénomènes et noumènes : sensations, sentiments, intuitions, émotions, réflexions. Conditionné par l’Illusion, il discerne les perceptions associées aux réactions émotionnelles : j’aime, je n’aime pas, cela m’est indifférent. Par réaction il crée des jugements de valeur et bâtit des idoles qui se combinent en favorisant des conflits avec l’environnement autant que psychosomatiques. Il se comporte facilement en tyran qui invente les arguments de sa dictature à la mesure de ses besoins.

Subconscient : conscience biologique primitive, impermanente, ‘autonome’, interactive dans et avec la globalité du corps, sa structure cellulaire et sa mémoire génétique ; les fonctions reptiliennes et limbiques ; le Karma et de l’Akash.

Âme Suggestion Autosuggestion

La suggestion est l’acte de transmettre avec intensité d’Âme à Âme des idées saturées d’intentions précises par la voix ou la télépathie. Toute Pensée reçue agit sur les énergies et les informations que contient l’Âme.

L’auto-suggestion est une induction métapsychique par laquelle l’Être agit sur son Âme. Ainsi il active ses idées fondatrices, il se connecte à ses plus subtiles structures, seules capables de le guérir. L’auto-suggestion est surtout dans l’intention, plus que dans la verbalisation, au-delà des mots.

L’intention active l’essence du schéma holistique de La Conscience qui a constitué et bien formé l’Être, pour dynamiser le terrain énergétique physiologique et ses registres vibratoires fondamentaux. Alors sont régénérés restructurés les fondements et réponses biologiques et psychiques, dans l’harmonie, l’équilibre, sereinement. De concert, conscient-mental-ego évoluent, éliminant, remodelant les croyances obsolètes contagieuses.

Perpétuellement les ondes vibratoires de l’Âme émettent de l’Information comme elle-même en capte, l’absorbe, l’intègre. A cause de ça, il est utile de façonner l’Âme afin d’être soi-même impropre à absorber toute énergie malsaine, en modifiant la fréquence de ses propres ondes vibratoires, en les déphasant a contrario de la polarité nocive des informations toxiques, pour ne plus les attirer.

C’est un processus de conscientisation qui peut s’aider de la visualisation, de plus il est nécessaire de penser à sélectionner la source de l’Information vitale et sa valeur néguentropique énergétique, laquelle dépend également de la qualité des intentions, des actes, des fréquentations, ainsi que de l’état de l’environnement et de la Nature.

Si l’on éprouve un malaise, c’est l’instant pour s’arrêter et se dire ceci :

« Ce malaise que je ressens est la prise de conscience au niveau physique d’une résistance mentale à consentir au plaisir de vivre, à la douceur, à la bonté. C’est le moment choisi pour me détendre et respirer connecté (Prānayama) dans l’Énergie Source de L’Amour : pour rétablir l’harmonie et l’équilibre psychosomatique ».

Tout état est temporaire, la faculté humaine d’autoguérison, de régénération intégrale est illimitée. Chaque cellule du corps est animée par le Prāna-Ki.


Lorsque la joie imprègne le soma et la psyché de l’Être, ses capteurs et circuits sont ouverts : la force vitale est pleinement agissante, ainsi donc il est attentif à l’équilibre de leur activité, et cultive des émotions bénéfiques à leur stabilité.

Lorsqu’il ressent une émotion funeste ses capteurs et circuits sont paralysés, le principe vital circule moins librement.

Grâce aux messages de la subconscience cellulaire (intuition) il est informé des actes bienveillants à accomplir pour rétablir l’équilibre, la santé optimale. Simultanément ses cellules anticipent, font appel à L’Amour

Énergie Source : vitale à leur activité. L’Âme reconnectée à La Conscience c’est la guérison complète de n’importe quel mal. C’est l’Éveil continuel, l’expansion du conscient avec La Conscience, reprogrammant le corps-subconscient ; c’est un entendement ineffable sur le sens de LA VIE. La guérison est un processus d’évolution et d’ascension symbiotique : du corps, de l’Âme, de La Conscience, conditionnant sérénité et cohérence dans l’existence.

Âge biologique et Conscience Individuelle Originelle

La santé est pour la majorité de l’humanité liée à l’âge biologique. Puisque la santé est autant psychique que somatique, l’état de conscience y joue un rôle prépondérant. D’où les méthodes d’éveil et de soins de toutes sortes développées depuis des millénaires. Quel que soit l’âge, l’état physiologique, psychique d’un Être, s’il trouve la ‘méthode’ adaptée à son dessein existentiel et s’il s’emploie avec audace, détermination et enthousiasme à la mettre en œuvre afin de s’éveiller, il s’engage conjointement sur la voie de la guérison.

Admettre que l’état de conscience n’est pas déterminé par l’âge biologique, c’est fondamental.

Il n’y a pas d’âge pour la pleine conscience. La Conscience Individuelle Originelle est immortelle. Des Êtres s’y ‘reconnectent’ bien avant d’avoir atteint un âge canonique… Comme y prédispose le karma de l’humanité enfermée dans le labyrinthe des doctrines et croyances limitatrices, auto-verrouillantes.

De jeunes incarnés, enfants, jeunes adultes, sont déjà potentiellement pleinement conscients, ces Éveillés en croissance viennent sur Terre avec discrétion pour réaliser des projets liés à la planète et à tous ses Êtres vivant. Ils sont réservés au sujet de leurs savoirs et de leurs connaissances, préférant épanouir leurs pouvoirs de communication et de coopération avec Gaïa. Certains s’orientent vers des activités multi-disciplinaires liées à la santé psychique et somatique dans des approches englobant tous les champs de la Pensée et de l’action.

La Noosphère : Conscience collective de l’Humanité, structure idéelle et informative des croyances et idées véhiculées par L’Esprit, elle nimbe la Terre telle l’atmosphère, elle est au conscient et à La Conscience ce que la biosphère est pour le Vivant, accomplissant des interactions complexes et mutuelles entre les Êtres, le Monde et la Noosphère.

Les champs morphogénétiques et morphiques, ou causalité endoformative, favorisent la transmission à une espèce entière des compétences comportements pensées nouvellement acquis par des membres de cette espèce, pareillement à une contagion, ce qui induit que tout ce qui est associable à l’action de construction des connaissances fait partie de cette connaissance selon une cohérence biopsychoculturelle fractale.

Ce qui est associable constitue un réseau sociocognitif constitué d’acteurs réseaux, d’origine humaine ou non humaine, qui sont à considérer comme des entités autonomes opérant de par leurs seules associations.

Cela induit que tout élément de l’univers a une capacité de conscience, ce qui fait de la connaissance une circulation d’informations entre humains et non humains.

Les champs morphiques induisent que l’esprit s’étend au-delà du cerveau tel un septième sens. C’est l’esprit étendu, la télépathie. La télépathie opère selon l’état mental de l’Être. Parfois spontanément, à cause d’expérience extra-ordinaires avec la Nature, ou avec d’autres humains, ce qui déclenchent chez l’Être une ouverture d’esprit spécifique au pouvoir télépathique. Elle se déclenche, aussi, lors de situations qui mettent en jeu des relations émotionnelles complexes incontrôlables.

Ananda De Lucia sur Epanews


Que pensez-vous de cet article ? Rejoignez la discussion en laissant un commentaire.




Votre aide est importante.



Les Hathor © Elishean/2009-2021


Ajouter un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Achetez sur Amazon via ce site