Comment neutraliser les dommages potentiels que peuvent occasionner les nouveaux vaccins à ARNm?

Outre les bienfaits de la suramine que nous trouvons dans les aiguilles de pin que nous pouvons prendre en tisane 3 fois par jour, on peut citer les tisanes de graines de fenouil, et les hautes doses de Vitamine C anti-oxydantes, qui sont connues pour être un puissant anti-poison comme pour le champignon de l’amanite phalloïde.


Qu’est-ce qui se cache dans les aiguilles de pin que les mondialistes ne préfèrent pas voir?

Ty Bollinger nous préconise certains remèdes naturel pour lutter contre les effets secondaires des vaccins contre le Covid.

Vous trouverez ci-dessous les CINQ PRINCIPALES substances recommandées pour atténuer les dommages causés par les vaccins à ARNm (sans ordre particulier).

1 | L’Iode
Minéral essentiel, l’iode est utilisé par la glande thyroïde pour fabriquer des hormones thyroïdiennes qui contrôlent de nombreuses fonctions de l’organisme, notamment la croissance et le développement, la réparation des cellules endommagées et le maintien d’un métabolisme sain.
L’organisme ne produisant pas d’iode, celui-ci doit être apporté par l’alimentation.
L’iode peut également être utilisé pour détoxifier les composés toxiques et augmente fortement le taux de désintégration de l’ARNm.

L’iode alimentaire contrôle également sa propre absorption par la régulation du symporteur sodium/iodure (NIS), ce qui protège les fonctions de la glande thyroïde.

2 | Le Zinc
Le zinc permet à l’organisme de fabriquer des protéines et de l’ADN, contribue à la cicatrisation des plaies et joue un rôle dans la croissance et le développement de l’enfant.
Il possède également des propriétés antioxydantes et joue un rôle important dans la fonction immunitaire à médiation cellulaire et module les niveaux d’ARNm des cytokines.
Il a été démontré que le zinc régule la transcription des gènes dans les cellules cancéreuses. De plus, le zinc régule globalement à la baisse l’expression des microARN et les enzymes et protéines clés nécessaires à la maturation et à la stabilité des microARN.

Enfin, la protéine serrate à doigts de zinc fait partie des composés végétaux susceptibles de réduire au silence les ARNm.

3 | La Quercétine
La quercétine, un flavonoïde aux multiples bienfaits avérés pour la santé de l’homme et des animaux, présente une pléthore d’activités biologiques.
Des neutrophiles traités à la quercétine ont présenté une suppression remarquable de l’expression de l’ARNm de divers gènes pro-inflammatoires.

L’un des rôles moins connus et récemment découverts de la quercétine est la modulation de l’expression des microARN (miRNA), qui joue un rôle essentiel dans la santé et la maladie.


4 | Le Charbon C60 Suractivé
(charbon actif nano-carbone)
Le carbone 60 (C60) est une molécule naturelle composée de 60 atomes de carbone formant quelque chose qui ressemble à un ballon de football creux.
Le nom scientifique du C60 est “Buckminsterfullerene” et c’est la seule molécule d’un seul élément à former une cage sphérique.
Il pourrait être l’antioxydant le plus puissant connu à ce jour, exerçant l’action antioxydante de la Superoxyde dismutase, du Glutathion, de la Catalase et du COQ10.
Au cours des 13 dernières années, la molécule de fullerène C60 “superchargée” a été examinée, testée et caractérisée par pas moins de 15 universités et 5 laboratoires de recherche certifiés par le gouvernement fédéral, ce qui a donné lieu à plus de “600 évaluations”.
Des recherches positives considérables ont également été menées concernant les utilisations potentielles du C60 superchargé dans l’absorption des champs électromagnétiques (CEM).
La molécule de C60 superchargée est un matériau nanocarboné qui présente des propriétés antioxydantes incroyablement puissantes, susceptibles d’augmenter la capacité de l’organisme à gérer le stress oxydatif dans les états sains et malades.

Des études indiquent que les nanocarriers de carbone peuvent délivrer de petits ARN interférents (ARNi) et permettre une myriade d’applications de l’ARNm en biotechnologie végétale, s’internaliser dans les cellules et permettre une efficacité ultérieure de l’extinction des gènes, et sont essentiels pour une élimination efficace des gènes.

5 | Le PQQ (Pyrroloquinoline Quinone)
La pyrroloquinoléine quinone (PQQ) est un puissant antioxydant et un stimulant de l’énergie cellulaire qui contribue à la santé de vos mitochondries productrices d’énergie, en les protégeant des dommages oxydatifs et en vous aidant même à développer de nouvelles mitochondries.
La PQQ est en fait le seul nutriment sur terre connu pour être capable de générer de nouvelles mitochondries.

La PQQ, contenue dans les fruits et légumes et dans le lait maternel, est un facteur de croissance des plantes et un cofacteur bactérien.
Des études ont montré que le sel disodique de PQQ (BioPQQ™) a des effets positifs sur la fonction cognitive et pourrait avoir un effet protecteur sur le vieillissement induit par les rayons UVA.

Jeûne et chanvre

Par ailleurs, il a été démontré que le jeûne uniquement à l’eau (pendant une semaine) permet de réparer les dommages causés à l’ADN et de réduire au silence les ARNm étrangers.

La prise d’un extrait de chanvre à spectre complet est une autre excellente suggestion en raison de ses effets positifs sur notre système endocannabinoïde, qui régule presque toutes les fonctions internes.


Que pensez-vous de cet article ? Rejoignez la discussion en laissant un commentaire.




Votre aide est importante.



Les Hathor © Elishean/2009-2021


1 comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Achetez sur Amazon via ce site


































Arrondir ses fins de mois