La taille des seins est peut-être le complexe numéro 1 des femmes. Chaque année, dans le monde, 1,5 million de femmes se font refaire les seins. Comment est-on passé de 0 à 1,5 million de femmes avec des seins en silicone ?

Le Dr Thomas Biggs de Houston est l’ultime membre vivant de l’équipe médicale qui a posé le premier implant en silicone au monde, en 1962.

Avant les années 60, il y avait déjà eu plein de tentatives de rendre les seins des femmes plus gros mais en y mettant des choses ou des composants qui n’étaient alors pas adaptés… comme de l’ivoire, du cartilage de bœuf, des éponges, et surtout du silicone seul, injecté directement dans les seins. En plus de ne pas donner l’effet escompté, ces procédés étaient dangereux.

Au début des années 60, dans les hôpitaux, une pratique commence à se démocratiser. Au premier abord anodine, elle a eu des conséquences inattendues. Quelle pratique ? Remplacer les bouteilles en verre qui contenaient du sang pour les transfusions par des poches en plastique…

Un collègue de Thomas Biggs, à l’hôpital de Houston, manipule une de ces poches et s’exclame : « Mais, tu trouves pas qu’on dirait un sein ?! ». Affirmatif, répond le jeune Thomas Biggs. L’idée est née. Thomas Biggs et ses pairs commandent un prototype de poche en silicone.

Le premier test a lieu sur un chien nommé Esmeralda, qui ne meurt pas lors de l’opération ni après celle-ci. Restait à trouver une femme cobaye.

« On a eu une dame un jour qui avait des tatouages sur les seins avec le nom de son petit ami et elle avait rompu avec lui donc elle voulait les enlever », raconte Thomas Biggs. Réponse du corps médical de l’époque à cette femme ? « Ok, et ça vous dirait d’avoir des seins plus gros ? »

Après s’être rendue à l’hôpital Jefferson Davis – aujourd’hui disparu – pour discuter de ses tatouages, cette habitante de Houston, au Texas, s’est vu proposer une augmentation mammaire.

Intriguée par cette offre, cette mère de six enfants – alors âgée de 29 ans – a accepté de se faire augmenter la taille des seins. «Je n’étais pas si impressionnée. Je trouvais ça beau, mais c’est tout. C’est seulement quand je suis sortie dans les rues de Houston que j’ai eu un choc. Les hommes me sifflaient – et je ne pense pas m’être jamais fait siffler avant. Je me suis dit: « Man! » Je n’avais jamais réalisé ce que les seins pouvaient faire!», a-t-elle raconté.


C’était il y a 58 ans, Timmy Lindsay devenait alors la première femme de l’histoire du monde à recevoir des seins en silicone.

Timmy Lindsay est aujourd’hui une femme de 85 ans. Elle a confié dernièrement : « Toutes ces années, je n’ai jamais vraiment pensé à mes seins. Ils étaient juste là. Ils faisaient partie de moi ».


«Je me sens honorée de savoir que mon nom est dans les livres de médecine! C’est ce qu’on m’a dit, en tout cas», a-t-elle fièrement déclaré. «Mais ça ne m’a pas rendue meilleure qu’avant ni meilleure qu’une autre. Vous comprenez? Ça m’a seulement fait mieux paraître», a-t-elle fièrement déclaré.

Thomas Biggs a aussi été questionné sur ce qu’il pense des gens qui «estiment que ces opérations imposent aux femmes des standards de beauté dictés par d’autres». Thomas Biggs est radical: «Ces gens sont des idiots. (…) Le sein est incroyablement important. Si vous ne me croyez pas, allez voir les dessins faits dans les cavernes. Regardez les sculptures faites il y a trois mille, quatre mille ans. Vous voyez des seins! Des seins, des seins, des seins. Les seins distinguent les hommes des femmes.»

Sous le feu des projecteurs, les VIP d’aujourd’hui n’hésitent pas à avoir recours à la chirurgie esthétique. Parmi les opérations phares à Hollywood, les implants mammaires pour des seins généreux ont la cote.


Que pensez-vous de cet article ? Rejoignez la discussion en laissant un commentaire.


Vous pouvez soutenir ce site en faisant un don (si minime soit-il). Merci à vous.


Votre aide est importante pour continuer...


Les HATHOR - Le Monde des Déesses © Elishean/2009-2020



LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici