Cette huile de cuisson est un puissant destructeur de virus et un antibiotique - Les Hathor

Vous avez sans doute remarqué que depuis environ 60 ans, la majorité des responsables de la santé et des médias vous expliquent que les matières grasses saturées sont mauvaises pour la santé et entraînent une foule de conséquences négatives, comme un taux de cholestérol élevé, l’obésité, les maladies cardiaques et la maladie d’Alzheimer.

Pendant ce temps, au cours de ces mêmes 60 années, les taux américains de maladies cardiaques, d’obésité, de cholestérol sérique élevé et de maladie d’Alzheimer ont grimpé en flèche par rapport à nos ancêtres, et même par rapport aux sociétés primitives modernes utilisant les matières grasses saturées comme aliment de base.

Saviez-vous que plusieurs études sur les populations des îles du Pacifique, qui tirent de 30 à 60 % de leur apport calorique total intact de l’huile de noix de coco entièrement saturée, ont toutes montré des taux de maladies cardiovasculaires presque inexistants ?


De toute évidence, beaucoup de confusion et de preuves contradictoires existent au sujet des matières grasses saturées, même parmi les professionnels de la santé.

Mais je vais vous dire quelque chose que les responsables de la santé publique et les médias ne vous disent pas.

Le fait est que toutes les matières grasses saturées ne sont pas créées égales. Le mot clé ici est « créée », car certaines matières grasses saturées existent naturellement, tandis que d’autres matières grasses sont artificiellement manipulées pour devenir saturées par un processus artificiel appelé hydrogénation.

L’hydrogénation manipule les huiles végétales et de grains en ajoutant des atomes d’hydrogène tout en chauffant l’huile, produisant une huile rance et épaissie qui ne profite vraiment qu’à la durée de conservation des aliments transformés et aux bénéfices des sociétés.

Les communautés médicales et scientifiques sont désormais assez unies pour estimer qu’il faut éviter les huiles végétales et de grains hydrogénées.

Ces matières grasses insaturées, artificiellement transformées en matières grasses saturées, sont également appelées matières grasses trans, et vous en avez sans doute entendu parler récemment. Certaines villes et certains États ont interdit leur utilisation. Il n’y a plus de controverse concernant les dangers pour la santé de ces matières grasses artificiellement saturées.

Et devinez quoi ? Ce sont les mêmes matières grasses trans altérées qui ont été présentées comme « saines » et « bonnes pour le cœur » au cours des 60 dernières années par les intérêts industriels des huiles végétales et de grains !

Mais la vérité est enfin apparue. Les matières grasses trans ont été blâmées, démystifiées et révélées comme le véritable ennemi d’une bonne santé qu’elles ont toujours été, indépendamment de ce qui a été dit au public américain par les partisans des huiles végétales et de grains au cours du demi-siècle précédent.

Malheureusement, cette diffamation légitime des matières grasses saturées hydrogénées a créé beaucoup de confusion concernant les matières grasses saturées naturelles, y compris l’huile de noix de coco.

Si une forme de matière grasse saturée est mauvaise pour vous, d’après l’argumentation, alors toutes les matières grasses saturées doivent être mauvaises. Est-ce vrai ? Rien ne pourrait être plus loin de la vérité !

La vérité sur l’huile de noix de coco

La vérité sur l’huile de noix de coco est évidente pour quiconque a étudié la santé des populations dans les cultures tropicales traditionnelles, où la noix de coco est un aliment de base nutritif depuis des milliers d’années.

Dans les années 1930, un dentiste nommé Dr Weston Price a voyagé dans tout le Pacifique Sud, examinant les régimes alimentaires traditionnels et leurs effets sur la santé dentaire et générale. Il a constaté que les populations qui consommaient des aliments riches en produits à base de noix de coco étaient saines et équilibrées, malgré la forte concentration de matières grasses dans leur alimentation, et que les maladies cardiaques étaient pratiquement inexistantes.

De façon similaire, en 1981, des chercheurs ont étudié les populations de deux atolls polynésiens. La noix de coco était la principale source d’énergie calorique dans les deux groupes. Les résultats, publiés dans l’American Journal of Clinical Nutrition, ont démontré que les deux populations présentaient une santé vasculaire positive.

En fait, il n’existe aucune preuve que l’apport naturel élevé de matières grasses saturées ait eu un quelconque effet nocif sur ces populations !

Ce n’est pas ce à quoi vous vous attendiez, n’est-ce pas ? Sur la base de 60 ans de politique publique négative contre les matières grasses saturées naturelles, vous vous attendriez à ce que ces cultures soient truffées d’artères obstruées, d’obésité et de maladies cardiaques.

Vous pourriez être surpris de réaliser que les matières grasses saturées naturellement présentes dans l’huile de noix de coco présentent en fait des bienfaits étonnants pour la santé, tels que :

Mais comment est-ce possible ? L’huile de noix de coco contient-elle des ingrédients secrets que l’on ne trouve pas dans d’autres matières grasses saturées ? La réponse est un « oui » retentissant.


L’ingrédient secret de l’huile de noix de coco

50 % de la teneur en matières grasses de l’huile de noix de coco est une matière grasse appelée acide laurique que l’on rencontre rarement dans la nature. Si vous êtes un lecteur assidu de ma lettre d’information, vous savez déjà que je considère l’acide laurique comme un ingrédient « miracle » en raison de ses propriétés uniques pour la santé.

Votre corps transforme l’acide laurique en monolaurine qui possède des propriétés antivirales, antibactériennes et antiprotozoaires. La monolaurine est un monoglycéride qui peut en fait détruire les virus à revêtement lipidique tels que :

  • VIH, herpès
  • Rougeole
  • Virus de la grippe
  • Diverses bactéries pathogènes
  • Protozoaires, tels que Giardia lamblia

L’acide laurique est un puissant destructeur de virus et de bactéries à Gram négatif, et l’huile de noix de coco contient le plus d’acide laurique de toutes les substances sur Terre ! L’acide caprique, un autre acide gras de la noix de coco présent en plus petites quantités, est également ajouté à la liste des composants antimicrobiens de la noix de coco. C’est l’une des principales raisons pour lesquelles vous devriez envisager de consommer de l’huile de noix de coco, car il existe peu de sources de monolaurine dans notre alimentation. Mais les bienfaits pour la santé de l’huile de noix de coco ne s’arrêtent pas là.

L’huile de noix de coco : une amie des athlètes et des personnes au régime

Si vous habitez aux États-Unis, vous avez près de 70 % de chances d’être en surpoids. Et, à présent, je suis sûr que vous êtes bien conscient que l’obésité affecte votre qualité de vie et qu’elle est liée à de nombreux problèmes de santé. L’un des meilleurs bienfaits de l’huile de noix de coco réside dans sa capacité à contribuer à stimuler votre métabolisme. Dans les années 1940, les agriculteurs ont découvert cet effet par accident lorsqu’ils ont essayé d’utiliser de l’huile de noix de coco bon marché pour engraisser leur bétail. Cela n’a pas fonctionné ! Au lieu de cela, l’huile de noix de coco rendait les animaux maigres, actifs et affamés.

Cependant, de nombreuses études sur l’animal et l’humain ont démontré que le remplacement des AGCL par des AGCM entraîne à la fois une diminution du poids corporel et une réduction des dépôts de graisse. En fait, la capacité des AGCM à être facilement digérés, à contribuer à stimuler le métabolisme et à être transformés en énergie est entrée dans l’arène sportive. Plusieurs études démontrent aujourd’hui que les AGCM peuvent améliorer les performances physiques ou sportives.

De plus, les études démontrent qu’en raison de son effet métabolique, l’huile de noix de coco augmente l’activité de votre thyroïde. Et vous avez probablement entendu dire qu’une thyroïde paresseuse est l’une des raisons pour lesquelles certaines personnes sont incapables de perdre du poids, quoi qu’elles fassent.

Outre la perte de poids, il existe d’autres bienfaits à l’augmentation de votre taux métabolique. Votre processus de guérison s’accélère. La régénération cellulaire augmente pour remplacer les vieilles cellules et votre système immunitaire fonctionne mieux dans l’ensemble.

L’huile de noix de coco sur votre peau

Outre les preuves médicales et scientifiques de plus en plus nombreuses que l’huile de noix de coco offre de puissants bienfaits pour la santé lorsqu’elle est consommée, elle est également utilisée depuis des décennies par des massothérapeutes professionnels pour détendre les muscles tendus et stressés. Cependant, vous n’avez pas besoin d’être un massothérapeute professionnel pour profiter des bienfaits de l’huile de noix de coco sur la peau et les tissus. Utilisez simplement de l’huile de noix de coco comme vous le feriez avec n’importe quelle lotion.

L’huile de noix de coco est en fait idéale pour les soins de la peau. Elle contribue à protéger votre peau des effets du vieillissement des radicaux libres et elle peut contribuer à améliorer l’apparence de la peau grâce à ses bienfaits anti-âge. En fait, le physiologiste et biochimiste Ray Peat, Ph.D. considère l’huile de noix de coco comme un antioxydant en raison de sa stabilité et de sa résistance à l’oxydation et à la formation de radicaux libres. De plus, il pense qu’elle réduit notre besoin en protection antioxydante de la vitamine E.

Comme le Dr Peat, de nombreux experts pensent que l’huile de noix de coco peut contribuer à restaurer une peau d’apparence plus jeune. Lorsque l’huile de noix de coco est absorbée par votre peau et vos tissus conjonctifs, elle contribue à réduire l’apparence des ridules et des rides en contribuant à garder vos tissus conjonctifs forts et souples, et elle aide à exfolier la couche externe des cellules mortes de la peau, rendant votre peau plus lisse.

L’huile de noix de coco et votre cœur

Les maladies cardiaques sont la première cause de décès aux États-Unis et elles sont souvent un tueur silencieux. Le premier signe de maladie cardiovasculaire est généralement une crise cardiaque et, malheureusement, plus d’un tiers des crises cardiaques sont mortelles. Et malgré la propagande, la vérité est la suivante : ce sont les matières grasses NON SATURÉES qui sont principalement impliquées dans les maladies cardiaques, et non les matières grasses saturées naturelles, comme vous avez été amené à le croire. De plus, les matières grasses polyinsaturées contenues dans les huiles végétales et les huiles de grains favorisent la formation de caillots sanguins en augmentant l’adhérence des plaquettes. L’huile de noix de coco contribue à favoriser la fonction plaquettaire normale.

L’huile de noix de coco en cuisine

Je n’utilise que deux huiles dans la préparation de mes repas. La première, l’huile d’olive extra-vierge, est une meilleure matière grasse monoinsaturée qui est excellente en vinaigrette. Cependant, elle ne doit pas être utilisée pour la cuisson. En raison de sa structure chimique, la chaleur la rend sensible aux dommages oxydatifs. Les matières grasses polyinsaturées, qui comprennent les huiles végétales courantes telles que maïs, soja, carthame, tournesol et canola, sont absolument les pires huiles à utiliser en cuisine. Ces huiles oméga 6 sont très sensibles aux dommages causés par la chaleur en raison de leurs doubles liaisons. Je vous exhorte fortement à exclure ces huiles végétales oméga 6 de vos placards.

Pourquoi ?

– Raison n°1 — La majorité des gens croient que la friture crée des matières grasses trans. À mon avis, ce n’est pas le problème majeur. Bien que certaines soient créées, elles sont relativement mineures. Il y a BEAUCOUP plus de produits chimiques toxiques produits par la friture des huiles oméga 6 qu’avec les matières grasses trans.

La friture détruit les antioxydants contenus dans l’huile et, par conséquent, elle oxyde l’huile. Cela provoque une réticulation, une cyclisation, des migrations de double liaison, une fragmentation et une polymérisation des huiles qui causent beaucoup plus de dommages que les matières grasses trans.

– Raison n°2 — La plupart des huiles végétales sont issues d’OGM. Cela concernerait plus de 90 % des huiles de soja, de maïs et de canola.

– Raison n°3 — Les huiles végétales contribuent à la surabondance de matières grasses oméga 6 endommagées dans votre alimentation, ce qui crée un déséquilibre dans le rapport oméga 6 / oméga 3. Comme vous le savez d’après mes nombreux écrits sur ce sujet, je pense qu’une consommation excessive de matières grasses oméga 6 endommagées contribue à de nombreux problèmes de santé.

Elles sont tous hautement transformées et consommées en quantités environ 100 fois supérieures à celles de nos ancêtres un siècle auparavant. Cela provoque la distorsion du rapport sensible oméga 6 / oméga 3 qui contrôle de nombreuses voies biochimiques délicates, ce qui entraîne l’accélération de nombreuses maladies dégénératives chroniques.

Il n’existe qu’une seule huile qui est suffisamment stable pour résister aux dommages légers induits par la chaleur, tout en vous aidant à favoriser la santé cardiaque et même la perte de poids et la fonction thyroïdienne : l’huile de noix de coco.

Ainsi, chaque fois que vous avez besoin d’une huile pour cuisiner, utilisez de l’huile de noix de coco au lieu du beurre, de l’huile d’olive, de l’huile végétale, de la margarine ou de tout autre type d’huile nécessaires dans les recettes. Même si je ne recommande pas totalement de faire frire les aliments, si vous devez le faire, utilisez absolument de l’huile de noix de coco. Elle sera votre choix le plus intelligent.

EN BREF

  • Malgré le fait que la majorité des responsables de la santé ont affirmé que toutes les matières grasses saturées sont mauvaises pour la santé et causent des maladies cardiaques, une évaluation récente de la base de cette recommandation a révélé qu’elle était sérieusement défaillante, car les matières grasses saturées non transformées sont une partie importante d’une alimentation saine et elles doivent être consommées régulièrement, et non pas assidument évitées
  • L’huile de noix de coco est une matière grasse saturée importante et bénéfique et elle a des bienfaits scientifiquement démontrés pour la santé, notamment un soutien sain pour votre cœur et votre cerveau, votre peau, votre système immunitaire et votre thyroïde
  • L’huile de noix de coco est riche en acide laurique, converti en monolaurine par votre corps, et cet agent spécial a des propriétés antivirales, antibactériennes et antiprotozoaires. L’huile de noix de coco est également riche en acide caprique, qui partage certains des mêmes bienfaits antimicrobiens qui contribuent à vous protéger contre les infections
  • L’huile de noix de coco est également riche en acides gras à chaîne moyenne (AGCM) qui stimulent le métabolisme de votre corps et vous aident à éliminer l’excès de graisse corporelle

Dr. Mercola
french.mercola.com

Sources :


Que pensez-vous de cet article ? Rejoignez la discussion en laissant un commentaire.




Votre aide est importante.



Les Hathor © Elishean/2009-2021


Ajouter un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Achetez sur Amazon via ce site