Si c’est le cas c’est que vous faites partie des empathes !

Les empathes aiment aider les gens. Ils essaient de voir le meilleur des gens. Ils donnent aux gens le bénéfice du doute. Les empathes assument la responsabilité de leurs actes et s’excusent lorsqu’ils découvrent qu’ils ont blessé quelqu’un. Ils croient que les autres sont bons, décents et justes aussi.


Ce sont de bonnes choses, non? Enfin, pas toujours.

Les autres .

Les empathes rencontrent des problèmes lorsqu’ils se connectent avec des personnes qui ont des objectifs, des motivations et des comportements qui leur sont totalement étrangers. Ils peuvent être motivés par un besoin d’argent, de pouvoir ou d’attention. Ils placent leurs besoins au-dessus de ceux des autres. Ils ne s’excusent pas parce qu’ils pensent ne jamais faire quoi que ce soit pour s’excuser. Si quelqu’un se blesse dans le processus pour obtenir ce qu’il veut, c’est juste le prix à payer pour faire des affaires.

Bien que tous les autres ne soient pas des psychopathes, des sociopathes ou des narcissiques, ils sont assez nombreux pour que cela soit judicieux de les aborder tous avec la même prudence.

Si votre moi empathique devient impliqué avec l’un de ces autres – en tant que partenaire potentiel, ami, collègue, patron ou même membre de la famille – vous vous préparez à être maltraité, mal utilisé ou tout simplement abusé.

La triste vérité.

Les empathes attirent les autres parce qu’ils prennent non seulement la responsabilité d’eux-mêmes, mais ils sont également enclins à assumer la responsabilité des autres et des relations dans lesquelles ils sont.


Si les empathes croient – ou sont amenés à croire – que les autres sont bouleversés, en colère, blessés ou même abusifs à cause de quelque chose qu’ils ont fait ou n’ont pas fait, les empathes assumeront la responsabilité de le réparer.

Les empathes dégagent effectivement les autres de toute responsabilité pour tout ce qu’ils font en se blâmant eux-mêmes.

Les autres sont plus qu’heureux de les laisser faire cela. Même lorsqu’ils sont confrontés à leurs mauvais comportements, ils tordront tout ce qui s’est passé pour que les empathes semblent être les fautifs.

Des leçons à apprendre.

  • Nous ne sommes pas responsables de ce que ressentent les autres.
  • Ce n’est pas toujours de notre faute.
  • Nous ne sommes pas les seuls responsables de «réparer» une relation.
  • Nous ne comprendrons jamais pourquoi les autres nous traitent mal avant de comprendre qu’ils ne sont pas comme nous.

Une fois que nous démissionnons de nos postes auto-assignés en tant que «gestionnaires de l’univers» et que nous rendons leur responsabilité à ceux à qui nous l’avons prise, nous n’attirerons plus ces autres .


Que pensez-vous de cet article ? Rejoignez la discussion en laissant un commentaire.



Votre aide est importante.



Les Hathor © Elishean/2009-2021


Ajouter un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Achetez sur Amazon via ce site


































Arrondir ses fins de mois