La recommandation la plus courante pour lutter contre la constipation persistante consiste à choisir son alimentation, pourtant, beaucoup de gens continuent à souffrir de ce trouble malgré un régime alimentaire équilibré.

Pour en finir avec un trouble naturellement, il faut chercher la cause qui le provoque, pour ne pas se limiter à cacher ou à soulager les symptômes.Nous allons vous donner les facteurs qui pourraient provoquer ou aggraver ce trouble intestinal, pour que vous puissiez le résoudre efficacement et de manière définitive.


1. Buvez de l’eau

Si vous augmentez votre consommation de fibres, en suivant le conseil de n’importe quel nutritionniste, vous devrez aussi augmenter votre ingestion d’eau car, sinon vous pourriez empirer ce trouble. Boire de l’eau aide à digérer les fibres, à éviter les ballonnements et à faciliter le transit intestinal, surtout chez les personnes qui consomment des aliments enrichis en fibres ou en son. Il faut boire, au moins 8 verres d’eau par jour, à jeun et en dehors des repas.

2. Luttez contre la nervosité

La constipation rebelle est provoquée par des états de nervosité extrêmes qui affectent les mouvements intestinaux. Dans ce cas, pour lutter contre, il faut détendre le système nerveux avec des exercices, une respiration consciente et des compléments naturels comme la passiflore la mélisse ou la lavande.

3. Surveillez votre thyroïde

Il est très important, face à n’importe quel problème récurrent ou chronique, de faire des analyses pour connaître notre état général. Dans le cas de la constipation, l’un des facteurs qui peuvent l’empirer sans motif apparent est un mauvais fonctionnement de la thyroïde. Si les analyses le confirment, le traitement devra être concentré sur la régulation du fonctionnement de cette glande pour améliorer, directement, la fonction de l’intestin.

4. Oubliez la sédentarité

La sédentarité affecte une grande partie de la population, pas seulement ceux qui ne font pas régulièrement du sport, mais aussi ceux qui passent beaucoup d’heures assis et sans à peine se lever. Le manque de mouvement et d’exercices immobilise de plus en plus notre abdomen, qui a besoin de mouvement pour faciliter le péristaltisme intestinal. Cela est fondamental pour pousser les selles vers l’extérieur de notre corps.

5. Attention aux laxatifs

Les personnes qui ont essayé de combattre la constipation avec des laxatifs chimiques voire même naturels aux effets irritants peuvent souffrir, à la longue, de trouble intestinal chronique. Les laxatifs ne devraient être que des remèdes sporadiques pour des crises de constipation ponctuelles.

Si vous avez consommé des laxatifs, vous devriez prendre des compléments de flore bactérienne pour la repeupler et des aliments riches en mucilages, comme par exemple :


  • Les graines de chia
  • Les graines de lin
  • L’avoine
  • Le Grand plantain

6. Une aide pour le foie

Dans certains cas, un fonctionnement difficile du foie et de la vésicule biliaire peut rendre l’évacuation intestinale compliquée. Si vous avez de mauvaises digestions, des problèmes de vue ou des pattes d’oie prématurées, c’est peut-être votre cas. Pour améliorer la fonction hépatique et biliaire, il faut consommer des aliments amers et des compléments. Optez pour ceux qui sont fabriqués à base de chardon-Marie, de pissenlit, de boldo ou d’artichaut.

7. Tout endroit est le bon endroit

Beaucoup de gens ne peuvent pas aller aux toilettes s’ils ne sont pas chez eux. Cette mauvaise habitude nuit, à la longue, à la fonction intestinale. C’est pour cela que nous devons toujours faire en sorte d’aller aux toilettes dès que le corps nous le demande.

8. Ingrédients clés dans le régime alimentaire

Certains aliments ont des propriétés laxatifs et excellentes pour améliorer la fonction intestinale naturellement et tout en douceur. Les voici :

  • Les pruneaux
  • Le kiwi mûr
  • Les pommes au four avec la peau
  • Les graines de lin et de chia
  • L’avoine cuite
  • Le psyllium

9. Regardez votre ventre

Notre dernière astuce permet de prendre conscience de son ventre et de pouvoir l’écouter pour lui apporter ce dont il a besoin. Parfois, cela peut être très simple : un auto-massage à l’huile, quelques caresses. Ou l’application de chaleur pendant un moment avant le coucher.


Que pensez-vous de cet article ? Rejoignez la discussion en laissant un commentaire.




Votre aide est importante.



Les Hathor © Elishean/2009-2021


Ajouter un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Achetez sur Amazon via ce site


































Arrondir ses fins de mois