cohérence
Réflexion

Réflexion sur le 1, le 7, la Complexité et la Cohérence

Réflexions suite au Message des Hathor N° 7 : Le Pouvoir de l’Attention au service de la Cohérence

Archétype Yehoshoua

 

« Nous sommes venus vous parler de la complexité, qui est un concept dont parle les sciences et qui pourtant est mal compris. Dans le monde des causes et des effets, la complexité paraît comme un ensemble de lois qui régissent l’information. Mais c’est encore bien plus que celà et bien moins compliqué que cela.

La complexité n’est que le moment où tout s’organise, nous avons dit le moment ? Nous devrions plutôt comprendre le Lieu … « Les Hathor

COMPLEXITE et CAUSALITE

Dans un hymne très ancien du Rig Veda, adressé au Soi suprême, il est dit :

« Au Commencement, les ténèbres étaient enveloppées de ténèbres; l’eau se trouvait sans impulsion. Tout était confondu. L’être reposait au sein de ce chaos, et ce grand Tout naquit par la force de son Ardeur (tapas). »

L’eau, c’est à dire l’esprit, se trouvait sans impulsion…. sans électron, sans éon, sans mémoire …! C’est l’électron qui pulse en nous, et cela se ressent, il représente le temps de l’homme… Et l’homme le transforme en temps de l’histoire.

Le temps de l’homme accumule sur lui-même, alors que le temps de l’histoire suit un tracé linéaire selon une direction que l’on appelle la flèche du temps. C’est nous qui créons ce temps de l’histoire, mais le Temps de notre être n’a ni direction, ni commencement, ni fin, il pulse ….

Si nous étions centrés uniquement sur notre être, on pourrait voir « les histoires » superposés dans le temps., un peu comme un tableau de Salvator Dali.

Notre esprit est cloisonné par la routine, nous sommes quoi qu’on en pense encore endormis. Il y a un point au fond de nous qui ne demande qu’à « éclater » depuis le plexus solaire, qui veut se débarrasser de l’emprise du corps, pour devenir Maître de son énergie et commander à son âme. Sortir du mécanisme et redécouvrir l’instinct, entrer dans le monde de la perception non robotisée.

Nous le savons déjà, la théorie du chaos implique qu’une cause très petite qui nous échappe, détermine un effet considérable que nous ne pouvons pas voir, et alors, certains disent : c’est l’effet du hasard !!! .. Or, le hasard n’existe pas. Et, si de petites différences dans les conditions initiales en engendrent de très grandes dans les phénomènes finaux, la prédiction paraît impossible, cela s’appelle « l’effet papillon« . Pourtant d’un certain coté, la prédiction est possible de manière qualitative, et non quantitative, le résultat peut se diluer selon le monde dans lequel il s’exprime, mais le résultat est là ….

Qu’est-ce qui fait qu’il soit malgré tout possible de prédire ?

Eh bien il existe un lieu que les Hathor nomment ‘le lieu de la complexité »…

« La complexité est en fait un sujet très simple, c’est le Lieu où tout est déjà en place, avant même que vous soyez venu le chercher. Mais alors, dites-vous, comment est-ce possible ? Et bien simplement parce que vous l’avez engendré par votre pensée. »

Notre pensée est une onde qui émane de la pulsation du Temps de l’homme, une onde qui émane de l’électron/éon. A peine émanée; elle se change en temps de l’histoire.

La complexité ressemble à un trou noir, tout ce qui rentre disparaît et ensuite réapparaît modifié… La complexité est un lieu terrible.

De la complexité va dépendre la matière. Le monde des formes est régit par la complexité. Ce sont toutes les géométries engendrées. Imaginez le chaos qui s’y trouve ? Heureusement des Justes tiennent ce monde, ainsi la complexité est simplifiée constamment.

La science classique ne connaissait qu’une causalité linéaire. Ce n’est que tout récemment que nous avons découvert le principe de la causalité circulaire. Dans ce type de causalité, on reconnaît que l’effet revient vers la cause et la modifie. C’est précisément parce que ce principe de la rétroaction (feedback), de boucles, existe que se constitue une organisation.

Comment fonctionne la complexité ? Elle s’auto-régule intrinsèquement par un principe de conservation et de rayonnement. Lorsque vous nettoyez votre Boîte, toutes les autres se nettoient instantanément. C’est la raison des miracles, des sacrifices. Soyez prudent, la magie opère aussi en ce lieu !

Ce message des Hathor est d’une profondeur telle qu’il est impossible de l’appréhender dans sa totalité par une seule lecture.

Vous avez chacun votre Boite, une partie fractale de ce Lieu, sur le dessus sont vos dernières créations. Pensez à faire le ménage. Pour cela, il vous suffit de tout récupérer et de trier autant que vous pouvez, pour ne laisser que ce qui vous ressemble. Ce qui n’est pas à vous, annulez le …

Nous vous l’avons dit, votre mission s’inscrit dans ce qu’il vous est donné d’expérimenter. Mettez simplement en cohérence votre mission et vos pensées. Tout ce qui n’est pas en cohérence n’est que fantasme. Ce n’est pas à vous. Ce n’est que tout ce que vous avez glané de ci de là, remettez ces choses à leur place et ne gardez que ce qui vous appartient.

Vous n’avez rien à corriger, contentez-vous d’apprendre à gérer la Cohérence. Petit à petit vous deviendrez de plus en plus avertis.

De l’infinie complexité à la simplicité absolue

Comment pouvons-nous mesurer nos progrès spirituels?

La première indication serait la conscience de n’avoir aucun autre chemin que d’atteindre l’Unité. Ce qui signifie une inclusion totale. Tout ce qui exclue nous ramène fatalement à un concept duel, et nourrit la complexité.

Ensuite ce qui est indispensable est de cultiver le « Don sans réserve », l’abandon total à la Providence et la recherche du partage sans aucun intérêt.

Et surtout, il faut développer une écoute transparente, vis à vis de soi. Reconnaître les perturbations, les accepter et se remettre en cohérence. Nos pensées ne nous appartiennent pas, nous le savons, et il est important d’apprendre à reconnaître ce qui ne vient pas de nous.

Et au final, il faut s’enrichir de cette diversité qui n’est pas vraiment nôtre, c’est au sein de ces lignes de confronttions que nous pouvons créer le nombre d’or.

Le rav Michaêl Laitman l’explique très bien :

Si nous prenons un motif géométrique, nous allons y voir de nombreuses lignes qui s’étendent dans des directions différentes, ainsi que des unifications de toutes sortes de genres et de formes. Et c’est justement la taille, la puissance, et la diversité de ces liens qui créent un système riche. S’il y a plusieurs systèmes qui sont opposés l’un à l’autre et se complètent, ils créent un juste équilibre, qui est Malkhout du monde de l’Infini. C’est le système le plus flexible, le plus fortement organisé. Et la flexibilité est atteinte grâce à la multitude et à la diversité des forces. Plus la polarité de ces forces est importante, plus puissante est leur réussite. Plus les connexions sont différente entre les éléments, plus complexes et plus sensible est le système, et plus il s’ouvre et est capable d’accepter et de traiter toute la Lumière supérieure avec son infinie diversité de formes.

Toute la diversité de nos qualités et de nos désirs a été créée par la Lumière, par ses 613 lumières. Par conséquent, rien de ce qui existe n’est étranger. Nous devons seulement placer au bon endroit chaque qualité, pensée, et désir qui ne lui correspond pas, ce que la Lumière avait initialement prévu à cet effet. Ensuite, nous allons révéler un système extraordinairement riche, souple, et très organisé qui comprend par exemple un grand nombre de connexions qui fait disparaître les connexions séparées et les transforme en une seule connexion toute entière reliée à l’infini. Cette connexion mutuelle devient si serrée et multidimensionnelle qu’elle se transforme de discrète à analogique.

Le langage des nombres est un langage universel

Il permet de rendre l’univers perceptible, intelligible à la pensée humaine.

La Création dans son entièreté provient de la lettre aleph qui vaut 1. Aleph est la racine de toutes les autres lettres. Or, le Aleph est muet.

La 7ème lettre est la lettre Zaïn avec elle nous quittons les 6 jours de la Création active et entrons dans la plénitude du 7, du Shabbat. Ce septième jour est le jour du souvenir de Dieu, l’homme se souvient dans le repos de son Élohim. Le 7 selon le Sepher Yetsirah est l’emblème du centre conjoint des 6 directions de l’espace. mais le 7 est aussi le multiple en opposition au 1, l’unité.

Du Aleph au Zaîn nous avons, de nouveau la totalité de la Création. L’alliance du Aleph et du Zaïn créé le mot AZ qui est le seul mot dans la Torah qui évoque en même temps, le passé, le présent et le futur. Ce mot s’élève au delà du temps. lorsque nous faisons la Paix dans le monde du multiple, du 7, nous participons au dévoilement de la lumière du 1.

La fusion du 1 et du 7, c’est à dire AZ est le secret de l’harmonie.

La lettre Aleph est toujours associé au nombre 3, car elle s’écrit : aleph = 1, lamed = 30, pé final = 800.

800+30+1= 831 = 8+3+1=12 =1+2=3

Zaïn = 7. Ensemble elles forment AZ qui vaut 10 – Cette union du 1 et du 7 réunit tous les contraires.

C’est là que se trouve tout le secret de ce message des Hathor :

Quel beau jour que celui ci, le septième … Savez-vous que ce jour est en fait comme une nuit, c’est un jour particulier car il faut le dire, ce jour est celui de la complexité.

Ce jour est celui où l’Eternité reprend ses droits.

Dès lors que vous oeuvrez dans les six dimensions de votre être, une septième dimension s’éveille et rien ne sera plus jamais pareil, ni comme avant. Devez-vous lui laisser le temps de s’installer ?

Entrer dans le lieu de la Complexité, ne peut se faire qu’avec la Conscience du UN.

La séphira Daath

Outre les messages qu’ils me donnent, les Hathor me guident à lier chacun de ces messages selon un plan qui intègre les sephiroth, les patriarches, et d’autres notions qui ne sont pas expliquées habituellement par la kabbale ou les commentaires de la Torah, et que je dois retrouver.

Or Yehoshua: Josué, est habituellement donné comme archétype de Malkhout …, et non de Daath…!!!

Nous savons que les six sephiroth : Hessed, Guevoura, Tiphereth, Netsah, Hod et Yessod, représente le Monde supérieur ou Monde des 90%..

Et la 7ème séphira qui représente le monde des 10%, c’est Malkhout.

Or le lieu de la Complexité est, selon les Hathor, représenté par la Sephira Daath, la Sephira invisible . Pourquoi ?

« Daat est le résultat du mariage de la sagesse et de l’intelligence en un lieu inconnu de nous-même. » Rachel Cohen

Daath est la Séphira cachée, la Grande Bibliothèque Cosmique qui renferme toutes les mémoires de l’Univers. Elle est la 11 ème séphira, et représente l’Esprit saint, la Shekhinah. Certains Kabbalistes considèrent Daat comme un lieu de pouvoirs mystérieux et de miracles. Il est dit que Daat est le Ressenti, l’Intelligence émotionelle, résultant d’une expérience existentielle. C’est la rencontre harmonieuse de la logique et de l’imaginaire….

Il y a une correspondance entre AZ, l’union du 1 et du 7 qui finalement vaut 10, et le 11 qui en définitive sur un autre plan réunit AZ dans sa forme complète de 10 avec le 1.

le 1 est présent à tous les étages. C’est le rajout indispensable à toute création. Et pour aller plus loin, puisque nous savons que ce aleph qui vaut 1, est aussi un 3, nous constatons qu’il y a correspondance avec le chiffre 13.

Le 13ème son.

Yehoshoua

Josué (en hébreu: Yehoshua, ce qui signifie « Yahvé sauve, » en Arabe Youchâa), est le successeur de Moïse dans la conduite du peuple juif vers la Terre Promise. Il mène la conquête du pays de Canaan puis installe les tribus d’Israël. Josué s’appelle d’abord Hoshea, fils de Noun de la tribu d’Ephraïm. C’est Moïse qui le renomma Yehoshua.

Le livre de Josué commence ainsi : Ce fut après la mort de Moïse, serviteur de Dieu, que Dieu dit à Josué fils de Noun, assistant de Moïse, disant : « Moïse Mon serviteur est mort, et maintenant lève-toi et traverse le Jourdain. Toi et toute cette nation irez vers le pays que Je donne aux Enfants d’Israël. Chaque endroit sur lequel marcheront les semelles de vos pieds Je vous l’ai donné, comme Je l’ai dit à Moïse. Aucun homme ne se dressera contre toi, tous les jours de ta vie. Comme J’étais avec Moïse, ainsi Je serai avec toi. Je ne te laissera t’affaiblir ni ne t’abandonnerai. Sois fort et très courageux pour observer et faire conformément à toute la Tora que Moïse Mon serviteur vous a ordonnée ; ne t’en écarte ni à droite ni à gauche afin que Tu réussisses partout où tu iras. »

Yeoshua est l’archétype de l’homme qui ne dévie pas de sa Mission. Il connaît Sa Mission, et toutes ses pensées, tous ses actes sont en Cohérence avec cette Mission.

« Nous vous l’avons dit, votre mission s’inscrit dans ce qu’il vous est donné d’expérimenter. Mettez simplement en cohérence votre mission et vos pensées. Tout ce qui n’est pas en cohérence n’est que fantasme. Ce n’est pas à vous. Ce n’est que tout ce que vous avez glané de ci de là, remettez ces choses à leur place et ne gardez que ce qui vous appartient. »

La vérité de notre réalité profonde, par définition, ne peut pas être fausse. Puisque nous comprenons cette notion, cela suppose que notre conscience soit pourvue de la faculté intelligente de la Reconnaître. Il faut que nous soyons habités par l’aptitude à juger de sa conformité («c’est juste»), selon un critère déjà présent dans notre esprit: le schéma-type de la Cohérence.

La Cohérence est la porte de la Royauté …

Ce que nous devons comprendre, c’est que nous prenons pour nous des souhaits qui ne sont pas les nôtres et les faisons nôtres par identification. C’est à dire que nous opérons un déplacement de notre attention …

Il est important de voir ce qui nous entoure avec des yeux avertis. Nous sommes entourés de vampires énergétiques qui projettent sur nous leurs désirs et nous recevons cela par empathie. Tout en restant dans la totale Bienveillance, il faut «rendre à césar ce qui est à César».

Bonne réflexion,

Miléna

***

Je réclame le copyright pour tous mes écrits sur ce site. Vous pouvez reproduire ce texte et en donner copie à condition qu'il ne soit pas coupé, qu'il n'y ait aucune modification de contenu, que vous mentionniez le nom de Milena@OR et que vous fassiez référence à  ce site  http://leshathor.com

Copyright Elishean / 2008-2016 / les Hathor 

Print Friendly, PDF & Email

A propos de l'auteur

milena

Travailleur de Lumière au Service de la Nouvelle Terre depuis 1987, date à laquelle elle eut accès à son Êtreté : « Losque le Silence se tait, la Présence se manifeste » .. . C’était le premier message.
En 1992, elle reçoit en écriture automatique des informations sur son chemin de vie ainsi que le Nom qu’elle devait emprunter. Ainsi Michèle Berdah devint Miléna…
Enfin en 2008, suite à une méditation guidée, Miléna reçoit le Nom de son Soi supérieur : Elishean, au sommet de la pyramide, ainsi que la connaissance de toute sa lignée spirituelle.
Le 31 décembre 2008, le blog ELISHEAN est né, ce qui fut un exploit pour quelqu'un qui n’avait aucune notion d’informatique, et la suite, vous la connaissez...
Dans la Lumière du Coeur ...

enfants-abraham-bannierrre

Rechercher sur le réseau

Visitez les sites du réseau

HathorAïmma Sha Aleya la Dame Turquoise

Toi qui m'enseigne entre les deux sycomores de turquoise, à la Porte du ciel d'Orient

Archives

Suivez-moi sur les réseaux sociaux

Partagez14
Tweetez
+11
Partagez1