Le Tétramorphe
Guidance

Le Tétramorphe, une nourriture pour l’Âme

Guidance des Hathor

le 09/02/2017

Qui n’a pas entendu parler du Tetramorphe ? Ce symbole des quatre vivants, les H’ayoth Hakodesh, qui sont les quatre animaux ailés tirant le char de la vision d’Ezéchiel, et repris dans l’Apocalypse de Jean.

Les évangélistes y ont vu le symbole de quatre apôtres :

L’homme est Matthieu : son évangile débute par la généalogie humaine de Jésus.
Le lion est Marc : dans les premières lignes de son évangile, Jean-Baptiste crie dans le désert, « un cri surgit dans le désert ».
Le taureau est Luc : aux premiers versets de son évangile, il fait allusion à Zacharie qui offre un sacrifice à Dieu, or dans le bestiaire traditionnel, le taureau est signe de sacrifice.
L’aigle est Jean : son évangile commence par le mystère céleste.

En Égypte, il existait déjà quatre gardiens du créateur :

L’un avait les apparences d’un rapace. Le visage encadré d’ailes, il portait un harpon. On le nomma Seigneur du harpon.
Le deuxième était un lion puissant, il portait un couteau. C’était le Seigneur du couteau.
Le troisième, un serpent, brandissait un poignard. On le dénomma « celui dont la terreur est grande ».
Le quatrième portait aussi un couteau, c’était un taureau et son nom fut : celui dont le mugissement est puissant.

Ces quatre gardiens se subdivisèrent en quatre compagnies, les lions au nord, les serpents à l’est, les faucons au sud, les taureaux à l’ouest.

Le faucon est devenu Aigle, le serpent est devenu Homme, le Lion et le Taureau sont restés ce qu’ils sont…

Cette évolution de la représentation archétypale n’est pas anodine lorsqu’on connaît les dessous cachés du Tetramorphe, qui doit être compris selon la forme d’une dualité tétravalente, telle que l’est la nature de l’humain.

Nous sommes des êtres quadripolaires dont le but est de rejoindre l’Unité, mais pour se faire, nous devons construire en nous un édifice : une pyramide à quatre cotés, dont chaque coté est divisible en droite et gauche, ce qui nous ramène au secret de l’Octogone sacré.

 » La Conscience Individuelle bâtit le Trône Merkavique en le ReConnaissant.

C’EST A DIRE QU’IL VOUS FAUT CONSTRUIRE EN VOUS LA PYRAMIDE A QUATRE COTES.

Cette pyramide est la partie émergée de » l’iceberg » ou plutôt ce que vous pouvez voir intérieurement de la Merkava. La partie immergée est déjà en vous, mais vous ne pouvez la voir, la vision dont nous parlons est une vision sensitive, nous le précisons.

Cette construction se fait en réunissant tous les aspects de vous éparpillés, sur un mode de quatre, qui correspond à votre nature quadripolaire, c’est a dire votre féminin et votre masculin et leurs sous dimensions respectives masculines et féminines.

Lorsque vous unissez en vous le masculin et le féminin, au fur et à mesure de ce travail qui se fait en vous, les polarités sous dimensionnelles s’adaptent et se réajustent librement sans que vous ayez à en prendre conscience. Ainsi cette quadripolarité qui est l’essence même de votre androgynie primordiale n’a pas à être totalement conscientisée.

Vous avez ce privilège qui vous a été de tout temps accordé, de ne travailler que sur deux paramètres puisque le monde est créé sur le système du deux, le Beith qui est la première lettre du Sefer HaTorah que nous vous avons laissé. »  Les Hathor – La Force d’Annulation, Secret du 13ème Son

En fait nous n’avons qu’à travailler sur deux paramètres, c’est à dire que nous devons réunir, en nous, les opposés.

Votre contact intérieur sur le lieu de la séparation est maintenant effectif

Après vous être rendu sur le « Lieu de la Séparation » qui est  lieu de passage vers une conscience accrue de votre propre identité et de votre mission de vie, vous avez  pu recontacter, consciemment ou non, vos lignées… Ainsi vous êtes vous mesuré à votre propre « talon d’Achille », la mémoire de votre lignée cellulaire. : « les actions des ancêtres préfigurent celles de leurs descendants ».

Ce « face à face », symbole universel de la « lutte intérieure » contre tout ce qui entrave l’accomplissement créateur de l’être : obscurité, chaos et forces du mal…, n’est en aucun cas  une lutte… Il n’y a que ce que vous aviez voulu réparé et la Grâce a fait le reste.

Votre « adversaire » se nourrit d’archétypes, c’est la raison pour laquelle il est aussi votre meilleur « AMI ». Il est votre allié en toute circonstance, une « AIDE contre VOUS ». Vos douleurs, vos émotions, vos blessures sont Sa Bénédiction. Votre propre peur, votre propre colère, n’appartient qu’à vous, lui n’est pas responsable de la manière dont vous utilisez son « logiciel ». Il n’est là que pour vous aider à grandir. Ce « face à face » est venu pour confirmer et souligner votre ambivalence issue du paradoxe de l’Incarnation.

L’ambivalence innée de votre nature d’homme, est ce qui restreint l’Action de Grâce à laquelle vous avez tous un droit absolu. Ainsi, en vertu de votre volonté de réparation, vous êtes sorti de ce face à face, désarticulé matériellement mais, Ré-articulé spirituellement. D’un seul coup, vous ne portiez plus la même signature cosmique, et cela fut palpable dans les champs électro-magnétiques.

Pourquoi avez-vous été libéré ?

Parce que l’Ego, l’Adversaire est Votre « AMI », et comme tout bon persécuteur, il finit par « lâcher prise » devant votre Acte de courage. Votre « AMI » est à la fois « ange » et « messager » et à l’issue du « face à face », il se révéle porteur de fréquences essentielles autant pour vous, que pour toute votre descendance, pour tous vos « Doubles » dans tous les mondes et, bien entendu, pour toute l’humanité.

« Pourquoi t’enquérir de mon nom ? » vous criait-il sans cesse, mais vous ne l’entendiez pas, car vous vouliez nommer tout ce qui vous dérangeait.  Et dans cette quête de signification, vous n’avez jamais été satisfaits. Aujourd’hui, vous l’avez compris, il n’y a aucune signification, il n’y a que « signifiance »… Vous cherchiez une signification à tout, exhortant ainsi votre intuition à donner des réponses. Mais, la transcendance n’a jamais voulu se plier à tous vos désirs humains.

Votre EGO est le persécuteur qui demande Reconnaissance, lors du « face à face », chacun est sorti de ce « pseudo-combat » profondément transformé aux yeux de l’autre. Vous avez été capable de reconnaître la divinité de votre Adversaire et celui-ci a pu voir en vous : l’Homme Nouveau. Cette « lutte entre vous et vous » fut une crise d’adolescence, qui n’est que le fruit du paradoxe de votre double nature existentielle « d’homme naturel » et « d’homme surnaturel ».

La nature animale et la nature spirituelle ont pour but de se réconcilier et c’est cette réconciliation qui révèle la Maturité Spirituelle, votre véritable « Signature Cosmique », votre véritable NOM.

Le NOM (Shem) est est un outil puissant, avec ce SHEM, vous pouvez voyager dans tous les mondes. Il vous rend capable de dépasser la peur de « l’autre », pour le voir tel le frère humain avec lequel vous pouvez fusionner.

Cette nouvelle manière d’appréhender l’inconnu a ouvert la voie vers votre réconciliation intérieure, vers la réconciliation extérieure et la réconciliation de l’humanité.

Vous avez ouvert les portes gardées par les quatre Gardiens

Dans un premier temps, vous avez ouvert deux portes :

– Lorsque vous avez ouvert la Porte du Feu, vous avez réactivé la Force du Lion et pénétré sa demeure.

– Lorsque vous avez ouvert la Porte de la Terre, vous avez pénétré la demeure du Taureau.

Le secret du Tetramorphe est que le Lion et le Taureau sont tous deux des serviteurs de plus importants souverains, c’est la raison pour laquelle ils n’ont pas changé de forme archétypale lors du passage vortexial qui a remplacé la tradition primordiale  par  le monothéisme.

Les souverains sont le faucon devenu Aigle, et le serpent devenu Homme… Par cette transmutation, l’histoire archétypale nous révèle l’importance du saut quantique réalisé à cette époque.

Ce saut quantique vous le revivez à chaque fois, puisque l’histoire n’est pas linéaire, mais cyclique. Ainsi vous avez, vous aussi fait un saut quantique, au niveau individuel puis au niveau collectif, qui est en tous points identique à ce qu’il s’est passé au moment de l’Exode.

La Torah ne vous raconte pas une histoire, elle est une carte de géographie spirituelle qui vous permet de vous situer dans les mondes et dans le temps. C’est donc l’histoire de toutes les histoires, qui se répète indéfiniment et dans plusieurs strates de vos compréhensions, impactant votre mental subconscient par système de reconnaissance. C’est pourquoi, il est excellent de l’étudier. La Torah n’est pas une religion, c’est un guide unique pour l’humanité qui contient tous les codes.

Puis vous avez quitté vos vieilles demeures :

Vous ne pouviez quitter vos « vieilles demeures », sans apporter avec vous « les ossements » de vos « Jugements ».

Vous avez compris que vous deviez aimer ce que vous vouliez abandonner, pour le consacrer en une offrande véritable.  Au fond de vous, vous saviez qu’au milieu de ce que vous abandonnez il y a votre propre qualité de Maître de Justice, car vous n’aviez pu être uniquement mauvais. Vous aviez également fait de très grandes et très belles choses dans toutes ces vies et dans tous ces mondes, et vous avez compris que l’abandon est une offrande.

La matérialité, la Terre, le Jugement, la Justice, tout cela est la porte de la Terre, c’est le Taureau.
Le Taureau est le serviteur de l’Aigle. Le Jugement est au Service de l’Esprit.
L’Esprit c’est la porte de l’Eau. La Terre se nourrit de l’Eau.

Comme dans toute institution, c’est le serviteur qui travaille, même s’il agit dans l’ombre de son souverain qui, en réalité, crée les ordres.

La porte de l’Eau, c’est votre Féminin Sacré, là se trouve l’accueil de votre « signature cosmique », de votre NOM Divin. C‘est la demeure de l’Aigle qui lui est masculin…, car tout est bien orchestré dans les mondes, il faut un féminin et un masculin pour engendrer  quelque chose…

L’Autre, l’adversaire, est comme vous, il a aussi deux faces :

Vous êtes Taureau et Aigle, il est Lion et Homme.
Vous êtes Terre et Eau, il est Feu et Air.
A vous deux, vous êtes UN, lui le sait, mais pas vous.

Vous êtes Terre et aspirez au Ciel. Il est Ciel et aspire à la Terre.
Vous êtes Matière et Esprit, il est Âme et Force.

Dans la demeure du Lion, se trouve le FEU VITAL qui par votre travail se transforme en FEU VIBRAL, puis en FEU IGNE…

C’est lui, le LION qui vous a intimé de tout abandonner sinon dit-il : « prend garde à toi ».

Le Lion est au service de l’Homme. Il est le serviteur zélé qui travaille et décide, à la place de son paresseux souverain.

L’Homme qui est Âme, garde la porte de l’Air. Le Feu se nourrit de l’Air.

Le but ultime, se trouve dans la réconciliation du Feu et de l’Eau. L’Alliance sacrée de la Création.

Le Lion, serviteur de l’Homme, doit se réconcilier avec l’Aigle, souverain du Taureau.

Comment réconcilier un serviteur avec un souverain ?

L’homme est Âme, il est féminin et navigue selon une polarité dans l’anti-temps, à l’inverse des aiguilles de la montre. Son expression est spirituelle et masculine, c’est le Lion. Le Soleil.

L’Aigle est Esprit, il est masculin et navigue selon une anti-polarité dans le temps, dans le sens des aiguilles de la montre. Son expression est matérielle et féminine, c’est le taureau. La Lune.

Cette réconciliation du Féminin et du Masculin, ne peut être une éclipse, ce doit être une fusion…

Alors, comment faire ? Puisque l’Homme est un souverain paresseux qui laisse un total libre-arbitre à son serviteur pour gérer son royaume, c’est un piètre roi en fait. Il a les yeux faibles. Vu qu’il est féminin, on devrait plutôt dire « elle a les yeux faibles ».

Récapitulons :

Le serpent s’est transmuté en Homme, et le faucon s’est transmuté en Aigle…

A ce moment, l’homme a perdu l’humilité du discernement, ébloui par la majesté de l’Aigle et ses promesses de pouvoir absolu. Le symbole de l’Aigle, autrefois féminin, s’est retrouvé entre les mains du masculin.

L’Homme qui est âme, est devenu un piètre souverain. Son serviteur, le Lion oeuvre pour lui en coulisse, il est sa capacité messianique de retournement, son Moïse intérieur.

L’Aigle qui est esprit, est devenu un dangereux souverain. Son serviteur, le Taureau doit se singulariser par la justesse de ses pensées.

Cette petite voix intérieure qui dit STOP (en hébreu DAÏ) qui est le dieu qui dit ça suffit : EL SHADDAÏ  : El she amar daï. Il fut celui qui, le premier, parla à Abraham.

L’Homme est AIR et son serviteur est le Lion qui est FEU. L’Homme est féminin et le Lion masculin.
L’Aigle est EAU et son serviteur le Taureau est TERRE. L’Aigle est masculin et le Taureau féminin.

En réalité,  nous ne sommes dirigés que par deux principes le ICI et le MAINTENANT

Le ICI, c’est l’Espace, le territoire, la Porte de l’Air, demeure de l’Homme.
Le MAINTENANT, c’est le Temps, l’idéolologie, la Porte de l’eau, demeure de l’Aigle.

Pour l’instant vous n’avez ouvert que deux portes : la Porte du feu et la Porte de la terre. Il vous reste à réconcilier le Ici avec le Maintenant…

Nous avons vu que la Porte de l’eau est votre Féminin Sacré, ce qui implique que la Porte de l’air est votre Masculin Sacré, le Pouvoir Créateur du Verbe.

L’Aigle qui garde la Porte de l’eau, est un souverain puissant, Maître du Temps et de l’idélologie,  et l’Homme qui garde la Porte de l’air est un souverain paresseux, pourtant Maître de l’Espace et du territoire.

On pourrait croire qu’il n’y a de guerre entre souverains que pour des questions de territoire ou d’idéologie, mais il existe une guerre métaphysique que nous n’avons pas encore reconnue, c’est une guerre spirituelle, un chassé-croisé inconscient :

  • qui oppose l’Homme au Taureau dans le monde visible, cela était exprimé par la Corrida.
  • qui oppose l’Aigle au Lion dans le monde invisible, cela est le vilain combat qui se joue pour la suprématie de l’Esprit (Transhumanisme) contre la suprématie de l’Âme (Religion).

Les Eveillés ont constaté facilement l’inhumanité de la corrida, cette lutte de l’homme avec un taureau est devenue, pour beaucoup, une absurdité.

Mais peu de rendent compte du combat insidieux entre l’Esprit (masculin) et l’Âme (féminin). D’autant plus que les forces ne sont pas égales, l’Aigle/Esprit est souverain, alors que l’Âme/portée via le Lion, est entre les mains d’un simple serviteur. L’Homme refuse de déclarer sa souveraineté.

Le Taureau, serviteur de l’Aigle, sera le premier à vouloir instaurer la Paix. Il est le Juste qui exprime sa reconnaissance. L’Eveil qui a mis fin à la corrida sera l’étincelle de lumière qui va vouloir s’expanser. Serait-ce l’ouverture du coeur de l’Homme ?

L’Alliance de l’Eau et du Feu : Béréshit, le commencement

Nous le savons, l’EAU éteint le FEU… L’Aigle souverain éteint la splendeur du Lion, car après tout, ce dernier n’est qu’un simple serviteur.

« Les premiers seront les derniers » disent les évangiles.

La Fusion du Feu et de l’eau c’est l’Alchimie Spirituelle.

L’Aigle peut facilement agresser le Lion. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle l’Homme a inventé par dépit : la Corrida. Combattre le Taureau serviteur de l’Aigle est-ce digne d’un Roi ?

L’Aigle-Esprit est un mâle qui doit accepter de se laisser chevaucher par la reine. Il est le Roi qui a voilé sa Reine. L’Homme-Âme est une femelle qui doit se dévoiler pour épouser son roi. Elle est la Reine qui sort de son exil, une « Belle au bois dormant ».

Ce que nous ne voyons pas et qui fait l’histoire secrète, c’est que l’Aigle ne s’attaque pas à l’Homme, il s’attaque au Lion, car le Lion bien que serviteur, est le Rédempteur. Et l’Homme, sans réfléchir ne fait que se mesurer au Taureau, dans un jeu d’arène illusoire, il prétend diriger seul son monde imaginaire.

Eteindre la petite voix du Juste, au profit d’une plus grande rationalité, c’est faire le jeu de l’Aigle, un jeu masculin qui se joue entre deux femelles. Le Taureau est féminin, ne l’oubliez pas ! Et c’est ce qu’il se passe dans le cours des événements, il n’y a qu’à constater les rapports qu’entretiennent les femmes entre elles !

Alors le Jeu illusoire fait que le féminin de l’Un se mesure au féminin de l’Autre, et ce continuellement ! Comment pourrions nous faire la paix avec l’Adversaire, cet Autre en nous, si deux de nos quatre parties sont en perpétuel désaccord ?

L’Homme se mesure au Taureau, comme l’Air se mesure à la Terre :

Ce que nous avons omis de  rappeler c’est que l’Adversaire, le Serpent, à piqué le féminin au talon. C’est là que se trouve votre vulnérabilité.

Il a été donné un nom à l’Adversaire, il fut appelé Serpent, car la connaissance du Bien et du Mal vous a fait oublier qu’il est votre meilleur ami. Or l’AMI, n’a pas de nom.

L’Adversaire est celui qui vous rend votre « Nom Cosmique » pour que vous vous éleviez au rang d’Homme Nouveau.

C’est cette Bénédiction de l’Ego, qui va permettre la naissance de l’Homme Nouveau, Souverain et Maître de son idéologie.

La femelle Homme-âme doit chevaucher l’Aigle-esprit pour que la Roue de la Vie puisse tourner dans le sens du temps cyclique : sans fin mais ponctué de repères, et non plus tourner dans le sens du temps linéaire, sans fin et infini. Sans quoi le féminin sera sans cesse agressé par le masculin. La Terre sera en Feu et soumise aux guerres incessantes, guerres d’idéologie ou guerres de territoire…

Et chacun vient mettre son « grain de sel » dans une aventure à laquelle il n’a rien compris :

Le SEL, c’est la Vie ? Non, le SEL, c’est la Mémoire.

Que n’a-t-on pas fait pour le SEL ? Service Et Libre-échange … Le SEL est à l’origine de tous les marchés.

On se sert du sel pour des rituels de magie prédatrice. Parce que sans SEL, sans OPINION, il n’y a plus d’objet de prédation.

Le SEL n’est pourtant pas intrinsèquement un élément.

Le cinquième élément c’est le VENT, le SOUFFLE

Il prend la direction de vos CHOIX.

Vos CHOIX, qu’ils soient passés ou futurs, sont sur le même plan, dans l’Absolu.

Ils sont le BOIS qui a servi à confectionner la CROIX que vous portez pour aller vers votre crucifixion ou le METAL qui a forgé l’épée de Justice.

Le BOIS est un élément qui provient de l’Eau, de l’Esprit. Le METAL provient de la Terre, serviteur de l’Esprit.

Le VENT c’est ROUA’H en hébreu, et c’est la deuxième partie de l’âme, l’index de votre main avec lequel vous montrez l’autre du doigt, celui que vous levez pour affirmer votre présence, ou qui sert à menacer.

Et Roua’h Elohim planait (couvait) à la surfaces des eaux…

« Le Souffle, Rouah’Elohim, est cette partie de l’âme qui enregistre et garde intacte la mémoire de l’humanité dans les cristaux de la Terre.

Akasha, pourquoi pas ? … Ce nom va bien. Mais c’est juste un nom pour désigner ce qui est la seule réalité : le Souffle.

Le Souffle est la seule véritable bibliothèque vivante que nous allons, ensemble étudier.

Souffle ou âme intermédiaire, partie de l’âme incarnée, qui sans être immobile est pourtant « continue ».

C’est comme un livre : Sepher, qui s’écrit de vie en vie, un livre de Saphir … Voila une belle image pour décrire le laboratoire du Souffle, que nous : « Maîtres généticiens de Sirius », avons, ici, installé, sur cette Terre Sacrée. » Les Hathor – La bibliothèque du Souffle et le 13ème Son

Pour rappel : les 5 doigts de la main et les 5 parties de l’âme

Nephesh : le pouce
Roua’h : l’index
Neshama : le majeur
‘Hayah : l’annulaire
Ye’hidah : l’auriculaire

Et que vous dit votre petit doigt ? Quel est le secret que vous délivre la Ye’hidah, cette partie de l’âme non incarnée qu’on appelle aussi Êtreté ?

Ne serait-ce pas le moment d’effectuer une nouvelle substitution quantique ? De la même façon que nous avons nommé différemment les serviteurs, remplaçant ainsi les archétypes, ne serions-nous pas sur le point de combiner le cinquième élément sur le seuil de la Porte de l’Air, pour en faire une Porte des Etoiles qui va nous téléporter à travers les temps ?

Que représentent nos choix ? Sont-il vraiment les nôtres ? Ne serait-il pas plus judicieux de les rendre à la Divine Providence ? De retrouver l’humilité du Discernement…

Ce sont nos choix qui décident des lignes de temps, et depuis si longtemps, nous créons des mondes, et dans ces mondes, nous installons des doubles, des extensions que nous ne maîtrisons pas….

Et si nous aussi, on disait : ça suffit !

Miléna@OR en guidance des Hathor

***

Je réclame le copyright pour tous mes écrits sur ce site. Vous pouvez reproduire ce texte et en donner copie à condition qu'il ne soit pas coupé, qu'il n'y ait aucune modification de contenu, que vous mentionniez le nom de Milena@OR et que vous fassiez référence à  ce site  http://leshathor.com

Copyright Elishean / 2008-2016 / les Hathor 

Print Friendly, PDF & Email

A propos de l'auteur

milena

Travailleur de Lumière au Service de la Nouvelle Terre depuis 1987, date à laquelle elle eut accès à son Êtreté : « Losque le Silence se tait, la Présence se manifeste » .. . C’était le premier message.
En 1992, elle reçoit en écriture automatique des informations sur son chemin de vie ainsi que le Nom qu’elle devait emprunter. Ainsi Michèle Berdah devint Miléna…
Enfin en 2008, suite à une méditation guidée, Miléna reçoit le Nom de son Soi supérieur : Elishean, au sommet de la pyramide, ainsi que la connaissance de toute sa lignée spirituelle.
Le 31 décembre 2008, le blog ELISHEAN est né, ce qui fut un exploit pour quelqu'un qui n’avait aucune notion d’informatique, et la suite, vous la connaissez...
Dans la Lumière du Coeur ...

enfants-abraham-bannierrre

Rechercher sur le réseau

Visitez les sites du réseau

HathorAïmma Sha Aleya la Dame Turquoise

Toi qui m'enseigne entre les deux sycomores de turquoise, à la Porte du ciel d'Orient

Archives

Suivez-moi sur les réseaux sociaux

Partagez32
Tweetez
+11
Partagez