temps vertical
Guidance

Le Temps Absolu vertical, préexiste au temps relatif horizontal

Guidance des Hathor

Nous allons aborder une question qui a été débattue par les Sages de toutes les religions, et qui concerne le Temps.

Le Temps apparaît-il avec la création des cieux et de la Terre? Ou est-ce seulement le temps dans lequel nous vivons qui apparaît avec la création des cieux et de la Terre, alors que, dans un sens plus absolu, le Temps existait déjà auparavant?

Cette question implique qu’il y a deux sortes de temps : un Temps absolu, vertical, que j’appelle : le Temps de l’homme, et un temps relatif, horizontal, que j’appelle : le temps de l’histoire.

Selon la pensée religieuse des hadiths du Coran, qui est très intéressante, il est dit : « Dieu était, et il n’y avait aucune chose autre que Lui. Et Son Trône était sur l’Eau. Ensuite Il créa les cieux et la terre » Ce qui exprime que rien des cieux et de la Terre n’existait encore où Dieu avait déjà créé Son Trône sur l’Eau et où Il avait déjà écrit les destinées de toute chose, et il n’y a rien qui ait existé avant Dieu.

Alors la question c’est : avec quoi Dieu a-t-il créé Son Trône sur l’Eau, si rien n’existait avant lui ?

Nous savons que l’Eau, c’est ce qui émane de l’Esprit, et la Torah nous dit : « Rouah’ Elohim ( l’Esprit de Dieu) planait (ou couvait) à la surface des Eaux. »

Nous savons que Elohim n’est pas Dieu, dans le sens de l’Absolu, mais une première émanation de Son non-Être YHVH (havayé), qui devient Être en Elohim.

Par là nous ne pouvons que déduire que par l’Ombre de Lui-même, l’Absolu Essentiel est devenu Existentiel.

Par le voilement de Sa Lumière, il a créé Son Trône de Gloire où Tout était déjà inscrit en potentiel, dans Son Esprit qui, alors, couvait la réalisation des potentiels, dans les Eaux encore non séparées, d’en-haut et d’en-bas.

Le monde était « Tohu va Bohu ». L’image du puzzle était dessinée, il ne restait plus qu’à la découper en « mille et une » fractale, afin que l’homme puisse la reconstruire. Tout cela était déjà pensé… Il fallait donc dérouler cette pensée dans l’autre sens, comme un compte à rebours, pour lui donner Corps à l’Image et à la Ressemblance, de la Conception Initiale.

On a l’impression que tout cela est grandement ésotérique, mais c’est ce que nous faisons tous le jours… Un architecte va concevoir une maison de ses rêves, ou de vos rêves … Et une fois le projet conçu, il va bien falloir partir de la fin pour accéder au début. On a jamais vu une maison se construire instantanément à sa conception.

Alors, on comprend que pour le Créateur, Lui-même, le Temps fait parti de la manifestation.

Alors avec quoi Dieu a-t-il créé Son Trône sur l’Eau ?…

Avec Son Amour qui est Temps…!

Il a créé avec le Temps Absolu, vertical, le temps qui pulse et accumule sur lui-même, le temps de l’électron. Et voila qu’apparaissent les Archontes ….! Et Dieu a dit « faisons l’homme à notre image »… Il a bien dit « faisons »…

« Amour » ne peut s’exprimer qu’au pluriel, même si en essence, il est singulier. « Aimes ton prochain comme toi-même ».

Dire que le Temps Absolu, vertical est Amour, c’est ne plus rien comprendre au temps qui passe … Et pourtant, le temps de l’histoire, horizontal, n’est que la manifestation de cet Amour singulier de Dieu qu’il partage avec Elle, son émanation, dans la pluralité.

L’Amour/Temps pré-existait avant la Création du monde des Cieux et de la Terre. la « double essence Unique » de Dieu Etait… de tout temps… Il ne restait plus qu’à créer un Vide pour que cet Amour/temps s’exprime en Bienveillance/Espace.

Ce Vide une fois créé devait se remplir, et par contraction de Son Essence, Dieu a habillé ce Vide de la Trace de Lui-même émané, qu’il a laissé en s’annulant devant Sa Création. Cette Trace, c’est l’Amour/Temps qui s’exprime dans la verticalité de chaque être.

Ensuite il fallait que l’oeuvre se réalise, que la maison se construise, il fallait partir de la fin pour réaliser ce qui a été conçu au début. Il fallait trouver les entreprises et les ouvriers maçons, sinon, jamais le projet qui gisait au sein du Trône n’aurait pu voir le jour. Alors, il a envoyé Son Rayon de Lumière à la Fin, comme un assurance, une Garantie de bonne Fin… dont les conditions sont que la pensée de la fin existe dans celle du début…

Il faut reconnaître que si un architecte vous promet une maison de maître à 3 étages et que ses entreprises vous servent un pavillon de plain-pied, vous allez sûrement vous retourner contre son assurance… Pourtant, ça arrive tout le temps … Alors c’est quoi l’histoire ?

Et ben, c’est justement tout le problème du temps de l’histoire, le temps relatif, horizontal…

Nous allons remonter dans les notions archétypales (archontypales) de la création des Cieux et de la Terre.

Le temps que nous humains connaissons et auquel nous sommes assujettis commence à un moment donné, au moment de la création des cieux et Terre, puisque ce temps résulte du mouvement des sphères célestes, il apparaît avec la création de ces sphères.

Cependant, la création de ces Cieux et Terre prend place dans un Temps qui lui, est préexistant : la preuve en est qu’il est dit ceux-ci furent créés « en six jours ». Le Temps, en tant que tel, existait donc déjà avant le temps qui a cours sous les cieux.

D’après la théorie de la Relativité d’Einstein : « le temps n’est pas complètement séparé de l’espace ni indépendant de lui, mais ils se combinent pour former l’espace/temps. Ce qui implique que tout comme il n’y a pas vraiment de distinction entre deux coordonnées de l’espace, il n’y en a pas vraiment non plus entre l’espace et les coordonnées du temps. De plus, l’espace et le temps n’affectent pas seulement tout ce qui arrive dans l’univers, ils en sont aussi affectés. Tout comme l’on ne peut parler d’événement dans l’univers sans notions d’espace et de temps, il devient dénué de sens, en Relativité, de parler de l’espace et du temps hors des limites de l’univers ».

Frank Hatem qui est quelqu’un d’extraordinaire, nous dit : « Vous croyiez vivre dans le temps et l’espace? C’est le temps et l’espace qui sont en vous. Qui vivent en vous et par vous. Tout entier ils s’y trouvent, passé et avenir et toutes dimensions. Vous croyez que ce temps, que cet univers, a été créé? C’est vous, l’esprit, qui en ce moment en créez l’effet. Et je vais vous dire une chose : si l’univers était extérieur à votre esprit, vous ne pourriez en aucun cas en avoir la moindre conscience. »

C’est nous qui créons le temps de l’histoire… Le temps horizontal est un leurre.

Mais alors vous allez me dire :

Mais Il a bien envoyé Son Rayon, Son assurance, Sa Garantie de bonne Fin…?

Oui, mais pour Lui le Temps c’est Un Jour, qu’il nous a donné en cadeau.. Après, vous en faites ce que vous voulez.

Mais Lui, Il a bien créé le monde en six jours…?

OUI, mais il a créé avec Elle, Son émanation, Sa pluralité… Et il nous l’a définit en six jours de travail et un jour de repos… En 6 qui vont exprimer notre pluralité, et 1 qui va exprimer notre retour à l’unité. Sans Retour, il n’y a pas de possibilité de voir se réaliser la Garantie de bonne Fin.

Et tout ce que nous vivons, même l’épisode de la maison de maître qui se transforme en pavillon de banlieue, suit ce schéma incontournable.

Il y a le temps de l’Homme et le Temps de l’histoire …

« D’aucuns ont dit que le temps est l’espace même de l’art. Mais de quel temps s’agit-il ? Sûrement pas du temps horizontal, de ce temps qui, dans le tissu ordinaire du quotidien, enchaîne mécaniquement les effets à leur cause. Le temps horizontal fait appel à ce qui le nie : le temps vertical, qui est un temps de secousse, de rupture. C’est le temps d’un présent perpétué qui nous offre le passage d’une présence vivante congédiant toutes les figures de la mort ». Michel RIBON

Le Temps de l’homme, vertical, est un temps de rupture avec le quotidien. C’est cette rupture qui est sous-jacente dans l’acte de la circoncision, mila ou coupure et peria ou retournement. C’est la raison pour laquelle, elle s’appelle « Alliance du 8ème jour ».

Dieu n’a pas inventé le 8ème jour, c’est à l’homme de l’inventer. C’est à l’aube de ce 8ème jour qu’est insufflé l’esprit de Vie dans les narines de l’androgyne. Et la Vie de l’esprit va se dérouler conformément à ce qui est insufflé.

Qui a insufflé ?

Les Archontes, les Puissances qui nous ont donné leur esprit.

Pourquoi l’androgyne ?

Parce que l’Esprit n’est ni masculin, ni féminin, il Est… mais il est stérile et n’enfante pas.

Et qu’est-ce qui fait cette distinction entre féminin et masculin ?

L’âme … qui enfante. Elle a été donné par Dieu?

L’Âme/Esprit est cet amalgame merveilleux qui fait de l’homme une créature véritablement divine créée à l’image de son Créateur : Esprit, et à Sa ressemblance : Âme…

C’est pour cela que l’âme évolue, car la ressemblance est un but inatteignable par essence. C’est aussi pourquoi les « anges », les « puissances », les « Archontes » sont jaloux de l’homme, car ils lui ont donné leur esprit, mais c’est Dieu Lui-même, seul, qui a donné l’Âme.

Il existe des théories incomplètes qui ont été jusqu’à engendrer des religions…!

Un des fondements du manichéisme est de séparer le monde en deux :

  • Le royaume de la lumière, le royaume de la Vie divine, où s’exprime ce qui est de l’éternité
  • Le royaume des ténèbres, le royaume de la matière, le royaume des « morts », où s’exprime ce qui est de l’espace/temps.

Selon le manichéisme : la lumière et les ténèbres coexistaient sans jamais se mêler. Mais suite à un événement catastrophique, les ténèbres envahirent la lumière. De ce conflit est né l’homme (naturel), son esprit appartient au royaume de la lumière et son corps, appartient au royaume des ténèbres — ce qui peut transformer la mort non plus en processus destructif mais en processus d’élévation suprême, de libération de l’esprit. Pour que l’esprit d’un homme puisse, une fois mort, se libérer du cycle des incarnations et arrive donc à rejoindre le royaume de la lumière, il faut qu’il se détache de tout ce qui est matériel de son vivant.

Il est vrai que les préoccupations de l’homme sont souvent horizontales : il veut plus d’argent, plus de renommée, plus de gratifications. Mais c’est l’envers de sa réalité profonde. L’homme en réalité cherche l’Amour dans l’horizontalité, et ne le trouve pas. La séparation manichéiste entre deux mondes qui co-existent, n’est pas complètement fausse, mais elle est emprunte de fausseté.

Pourquoi ?

A cause du 7ème jour….

Dans cet acte de rupture, les deux royaumes ne font qu’un. Et c’est ainsi que le monde fut créé et est constamment re-créé.

Il a dit « faisons » en 6 jours, et le 7ème Il s’est reposé…

Au point zéro du 7ème jour, les Archontes sont partis… Ils n’avaient plus rien à faire là… Bon week-end … !

Dieu a donné à l’homme Son Jour en cadeau. C’est comme ça qu’Il a donné la Vie. Comme il a créé sur Son retrait Tsimtsoum, il a donné la vie par Son repos (Shabbat).

S’il n’y avait pas eu ce 7ème jour, nous n’aurions pas le libre-arbitre de tendre à la Ressemblance.

Il est donc bien vrai qu’a eu lieu « un évènement catastrophique », les Hathor en parle : La Force d’Ignorance est apparue, les Ténèbres ont envahi la Lumière. Mais Dieu a établit son Royaume autant dans la matière, les soit-disant « Ténèbres », que dans la Lumière, car il s’est reposé.

La Ténèbre (et non pas les ténèbres) ce n’est que le pouvoir des « étoiles sombres », c’est là que la Lumière est enfermée, protégée par l’écorce. C’est la pluralité dans sa forme Unique, c’est le Féminin en exil, c’est la Malkhout, la Royauté. On l’appelle Ténèbre, car elle est noire et de toute beauté.

Il n’existe pas plusieurs ténèbres, comme il n’existe pas de Satan… Il y a : La Ténèbre, et le satan qui n’a pas de Nom individuel, et n’est qu’un outil de Dieu.

Alors qu’est-ce qui fait du manichéisme une aberration de l’imaginaire qui va jusqu’à prôner : « je suis dans ce monde, mais je ne suis pas de ce monde »… Une phrase melo-dramatique qui donne envie de pleurer plutôt que de se réjouir.

Parce que c’est la négation de la Royauté de l’homme qui peut s’exprimer de son vivant. C’est la négation de la Présence de Dieu dans la matière. C’est la négation de la Présence de la Shekhina, qu’on a transformée en Saint-Esprit, alors qu’elle est Âme/Esprit, puisqu’elle enfante, elle réalise le Projet contenu en Binah (la Mère), elle est Malkhout (la Fille) qui va épouser le Roi dont la couronne git en Keter.

Et qui est le Fils ?

C’est Toi … Adam… Toi pour lequel Dieu a choisi de se reposer pour qu’en toute liberté tu puisse choisir de Lui ressembler (édomé). Il n’y a pas d’autre fils que toi, tu es fils de Dieu… toi, le petit Adam qui ne se connaît pas encore, tu es… pardon… vous êtes, les fils de Dieu.

C’est ce jour, le 7ème, que Dieu s’est fait chair, et ça fait bien plus que 2000 ans…!

Nous verrons dans un prochain article, comment les Archontes, sont revenus à l’aube du 8ème jour, pour insuffler l’esprit dans le « Adam de chair »et pourquoi l’Alliance ne peut se faire qu’au 8ème jour.

Mais revenons, au Temps vertical.

Que serait le monde si l’homme connaissait l’heure de sa mort ?

Un Paradis … ou un Enfer pire qu’il ne l’est déjà ?

En réalité, la mort est notre plus grande alliée.

C’est la peur de la mort qui nous accroche à l’illusion de réalité que nous créons tous ensemble. Cette peur est un réflexe immunologique qui excite l’instinct de survie. Sans elle, nous serions constamment en état de conscience non-ordinaire, nous aurions accès au monde invisible, la matière serait inconsistante et on pourrait passer à travers les murs, être en plusieurs endroits en même temps, voir nos doubles dans tous les mondes et communiquer avec les Esprits.

Si l’on a conscience que la mort est une création de l’esprit, qu’elle n’existe que parce qu’on l’a accepté comme réalité, alors elle devient notre alliée. Et peu importe si nous mourrons car en réalité nous ne mourrons jamais, nous allons de « vie en vie » vers la fusion des étincelles éparpillées, pour au final retourner à la Source.

Parce que nous sommes tous fils de Dieu. Nous sommes l’enfant de chair qui doit donner naissance au fils de l’homme.

Mais nous pouvons dégénérer et devenir « enfant de Baal », portail organique à la solde de la matrice archontique, ou encore pire, se matérialiser en « fils du serpent ». Il faut bien que les étincelles non récupérées se matérialisent dans un contexte de plus en plus dense, de plus en plus complexe et élaboré, pour garantir la finalité du Projet Divin. L’humain semble n’apprendre que dans la souffrance…

Tout cela n’existe que dans le temps horizontal. Toute la puissance de la Force d’Ignorance n’est que le fruit du temps horizontal. Sans ce temps, il n’y a pas de mort, il n’y a pas de réincarnation, il n’y a pas de karma, il n’y a pas de demain et encore moins d’hier, il ne reste qu’un aujourd’hui qui ne finit pas.

Le Temps vertical est en nous-même victime de notre refus de le percevoir.

Nous nous obstinons à percevoir le temps comme une distance entre un point et un autre, nous nous accrochons à l’espace/temps relatif et pour certains qui ne vivent et respirent qu’à travers leur histoire, enfin…, celle qu’ils ont composé, c’est dans un univers mort qu’ils évoluent, un univers où être, se réduit à subir. Le temps horizontal nous incite à vieillir, soumis à l’entropie de son système nous allons pas à pas vers une mort inconnue qui nous attend.

Dans le Temps vertical se trouve notre imperfection faisant partie de la conscience du Tout, et nous percevons que nous sommes indissociable du reste, de ce, et ceux dont on se pense séparés. Décider de prendre le chemin de la verticalité, c’est aussi « creuser » en soi, pour faire surgir les mauvais souvenirs afin qu’ils ne nous tourmentent plus, et les regarder en face, sans jugement de valeur. C’est aussi se déshabiller de l’angoisse obsédante de n’appartenir qu’à un moment d’histoire, et comprendre que nous perdurons dans nos actions. Les actes sont notre seule et unique mémoire, nous vivons éternellement dans la trace que nous avons laissé derrière nous.

C’est au sein de cette verticalité que se trouve notre potentiel créatif et les pouvoirs transcendants de « l’Intime » qui attend d’être éveillé à notre conscience.

C’est dans ce Temps vertical que nous pouvons agir de façon déterminante sur l’horizontalité de notre vie pratique, et modifier le destin, devenir différents de ce que nous étions, récupérer ces étincelles perdues de vies en vies (horizontales). Nous pouvons devenir Maîtres et non enfants du maîtres (enfants de Baal).

C’est dans le Temps vertical que se fait la véritable révolution de conscience qui va s’exprimer horizontalement.

Le Temps de l’homme ne s’oppose pas au temps de l’histoire, il façonne l’histoire de ce temps.

Et cette nouvelle forme que nous donnons aux évènements va perdurer dans la mort, qui n’est que la continuité de notre vie psychique.

Samael Aun Weor dit : « Nous n’avons-pas des vies successives, mais des existences successives. Nous n’avons qu’une seule vie. Cette vie, nous l’emportons dans l’Eternité, puis la déroulons de nouveau sur Terre, puis la remportons, puis la déroulons encore une fois, etc… C’est toujours la même vie ! Mais nous avons de multiples existences. »

Ainsi nous ne mourrons jamais. Nous existons plusieurs fois, et c’est à chaque fois une nouvelle chance de rebondir. Celui qui se suicide croit qu’il sera délivré… Mais non, il va continuer à revivre dans « l’au-delà » ce qui l’a poussé au suicide, et indéfiniment si il n’y avait cette chance d’une nouvelle existence qui nous est donnée.

Et cela va plus loin, car nous perdons des étincelles d’âmes qui peuvent se retrouver dans un autre homme ou une autre femme ou dans un animal, dans un végétal ou un minéral, et à charge pour nous de les récupérer, de les transmuter.

Nous existons dans plusieurs mondes simultanément, mais notre essence est Une.

Lorsque nous relions notre essence dans ce temps de la verticalité, nous changeons la forme dans tous les mondes, nous changeons aussi ce qui existe dans l’au-delà.

On va prendre un exemple : Une femme est dépressive, elle s’enlise dans l’insatisfaction permanente et pèse lourdement sur son entourage. En réalité elle porte les mémoires de son père décédé qui s’est suicidé. Au moment où elle recontacte sa verticalité, qu’elle accepte de faire un travail sur elle-même, elle change le cours de l’existence de son père dans le monde de la mort … Et bien d’autres choses encore, mais savoir cela n’est-il pas suffisant pour tenter l’expérience ?

En réalité, nous n’avons aucune idée de la portée de notre transformation, mais elle est expansionnelle.

Nous sommes tous reliés par des fils invisibles dont nous n’avons pas idée, et dans le Temps simplifié de la verticalité nous pouvons agir sur des millions de personnes, sans même en avoir conscience et croire qu’au final on ne fait que s’améliorer personnellement.

Mais nous l’avons dit au début de cet article : le Temps vertical pré-existe à la Création des Cieux et de la Terre.

Alors, n’hésitez plus, verticalisez-vous !

Avec tout mon amour,

milena@OR, en guidance des Hathor

***

Je réclame le copyright pour tous mes écrits sur ce site. Vous pouvez reproduire ce texte et en donner copie à condition qu'il ne soit pas coupé, qu'il n'y ait aucune modification de contenu, que vous mentionniez le nom de Milena@OR et que vous fassiez référence à  ce site  http://leshathor.com

Copyright Elishean / 2008-2016 / les Hathor 

Print Friendly, PDF & Email

A propos de l'auteur

milena

Travailleur de Lumière au Service de la Nouvelle Terre depuis 1987, date à laquelle elle eut accès à son Êtreté : « Losque le Silence se tait, la Présence se manifeste » .. . C’était le premier message.
En 1992, elle reçoit en écriture automatique des informations sur son chemin de vie ainsi que le Nom qu’elle devait emprunter. Ainsi Michèle Berdah devint Miléna…
Enfin en 2008, suite à une méditation guidée, Miléna reçoit le Nom de son Soi supérieur : Elishean, au sommet de la pyramide, ainsi que la connaissance de toute sa lignée spirituelle.
Le 31 décembre 2008, le blog ELISHEAN est né, ce qui fut un exploit pour quelqu'un qui n’avait aucune notion d’informatique, et la suite, vous la connaissez...
Dans la Lumière du Coeur ...

enfants-abraham-bannierrre

Rechercher sur le réseau

Visitez les sites du réseau

HathorAïmma Sha Aleya la Dame Turquoise

Toi qui m'enseigne entre les deux sycomores de turquoise, à la Porte du ciel d'Orient

Archives

Suivez-moi sur les réseaux sociaux

Partagez34
Tweetez
+11
Partagez1