pensee-magique
Guidance

La pensée Multidimensionelle commence par la Pensée magique…

Guidance des Hathor – 1er décembre 2014

 

La Pensée Mutidimensionnelle conjugue sentiment de sécurité et distance émotionnelle

Conjuguer sentiment de sécurité et distance émotionnelle semble difficile, tant le fait de s’éloigner du connu provoque un stress dont nous ne sommes pas totalement conscients.

Pourtant il existe des moyens efficaces, et le chamanisme ancien a pu nous le démontrer. Toutefois, les temps changent et aussi les mentalités, l’inconscient collectif s’adapte et nous pouvons constater que l’être humain est de plus en plus individualisé… Nous avons laissé tomber la conscience de groupe et sommes maintenant bien enracinés dans notre volonté inconsciente de réaliser le but de notre identité.

L’individualisation nous a poussé à la plus extrême séparation, mais tout à coup pointe à l’horizon de notre conscience le concept de multidimensionnalité ….

Il semble difficile de comprendre pourquoi la pensée multidimensionnelle s’apparente à la pensée magique, tant le concept d’exister au sein de multiples dimensions semblent défier notre univers connu.

Pourtant c’est simple à comprendre, puisque nous existons dans plusieurs mondes ou dimensions simultanément, nous pouvons concevoir qu’un double de nous-même agit au sein de ces diverses réalités. Et nous pouvons à tout moment contacter en nous-même nos doubles au sein de ces diverses réalités par des moyens simples que nous auront tout simplement inventé….

C’est ce que font les magiciens, en se construisant des sceaux, ces « sceaux » fonctionnent en utilisant directement l’inconscient, qui est une puissante matrice de la volonté magique, ils ne sont que de simples instruments de connexion.

Il existe différentes façons de nous procurer nos instruments personnels de connexion à nos doubles sub/cosmiques..

Joêl Ducatillon a émis le concept de la Pierre Diamant, une simple pierre de rivière encodée de nos énergies en méditation et qui va nous servir dans les moments où nous ne sommes pas en mesure de passer en état alpha, c’est à dire dans toutes les situations que nous vivons en dehors de l’état méditatif….

D’ailleurs l’inconscient collectif a fait en sorte d’éveiller la pensée magique chez les enfants en démocratisant à l’extrême, le concept du « doudou »… Il n’y a jamais de hasard.

Dans une société où la technologie tend à nous mécaniser, notre inconscient se devait de trouver une alternative. Il a trouvé le « doudou », magique, rassurant et quelquefois créatif, mais pas suffisamment pour induire la reconnaissance de notre état naturel de magiciens galactiques.

En effet pour que les effets du « doudou » sur la pensée magique soient réellement opérationnels il serait utile d’inventer maintenant le concept de re/création par l’utilisation de nouveaux jeux et manuels de customisation des « doudous » …

« Custome ton doudou à ton image » devrait être la devise de tous les enfants de trois ans.

En fait, ce qu’il est impératif de comprendre, c’est que nous pouvons choisir en toute indépendance notre façon personnelle de créer nos propres « programmes » afin qu’ils deviennent des « alliés de pouvoir » au service de notre multidimensionnalité.

Ayant une fonction subliminale, « l’objet de pouvoir » va supprimer la barrière qui sépare notre inconscient et notre subconscient. Il va fonctionner comme un sorte de programme que nous envoyons à notre inconscient afin de transformer nos croyances et adapter nos modes d’action aux « mondes plus sensibles ».

AO Spare, dans le livre du plaisir, définit les sceaux magiques comme « un moyen mathématique de symboliser le désir et de lui donner une forme qui ait la vertu d’empêcher toute pensée sur, ou association à, ce désir particulier, échappant aux recherches de l’Ego, de sorte que ce dernier n’attache ou ne restreint pas tel désir à ses propres représentations transitoires, souvenirs et tracas, mais permet son libre accès au subconscient »

Cet éveil de la conscience multidimensionnelle passe donc par notre faculté à reconnaître ce qui est nécessaire pour nous-même en tant qu’individu possédant une identité unique, non séparée de l’infini non-mesurable.

Reconnaître notre Identité propre, est donc la première étape de notre capacité à « laisser créer » ce qui en nous ne demande qu’à s’exprimer.

Quel est notre plus grand frein, et notre plus grand atout, à cette reconnaissance de notre identité propre qui va générer notre réalisation en qualité d’êtres multidimensionnels?

L’Incertitude qui génère la Peur

Selon une étude menée par le département de comportement organisationnel d’une l’université de Pennsylvanie il semblerait que notre conscience collective aurait tendance à avoir un parti pris systématique contre les idées créatives, alors qu’au fond de lui, chaque être aspire à un monde nouveau!

Paradoxalement, les gens attendent un grand changement, un renouveau planétaire, mais ils ont tendance à refuser de reconnaitre une idée qui bouleverse la totalité de leurs croyances, car cette idée les rend « mal à l’aise » à chaque fois qu’ils y sont confrontés.

En fait, cette étude constate que les idées créatives ont tendances à générer un sentiment d’incertitude entraînant le rejet au profit d’idées largement partagées, et cela, dans tous les domaines.

Serions-nous des moutons ?

L’incertitude que ces idées créatives génèrent est proportionnelle au désir de voir s’établir un monde nouveau !

Même si ceci nous paraît incroyable, c’est une bien triste réalité qui s’explique par la proposition du physicien jean Pierre Petit : « La peur est un rejet immunologique »

L’incertitude qui génère le discernement intuitif

Selon une étude des chercheurs de l’université de Chicago qui se sont interrogés sur les conséquences de l’usage d’une langue étrangère sur notre prise de décision, la “surcharge cognitive” provoquée par la nécessité d’user d’un langage mal connu réduit nos facultés de pensée rationnelle, laissant libre court à nos réactions plus spontanées…

Ce qui est ressorti de cette étude est qu’en réalité la pratique d’une langue étrangère mal connue implique de se distancer de ses émotions.

Pourquoi ?

Parce que l’usage d’une langue étrangère place une distance avec toutes les connotations émotionnelles qui encombrent les mots appris dans notre enfance.
Et cela est vrai, je l’expérimente tous les jours !

Ce qui ressort de ces deux études c’est que nous ne sommes pas des « animaux rationnels », nous sommes des « ordinateurs programmés » par un certain nombre de “modules” déjà câblés nous permettant, de reconnaître un visage, un objet, d’apprendre le langage, et d’avoir une “théorie de l’esprit”, tout en étant capables d’éviter les dangers…

La pensée magique au service de la collectivité

« C’est l’ensemble de ces systèmes qui nous rendent réceptifs à la pensée magique et religieuse, explique McCauley. Lorsqu’ils se combinent entre eux, ils sont capables de créer des “faux positifs” susceptibles de nous amener à croire à des phénomènes “contre-intuitifs. »

La pulsion religieuse populaire, non théologique, est inhérente à la nature de l’homme, car elle est une conséquence de son développement cognitif, elle accroît l’esprit de coopération, et facilite ainsi, les comportements sociaux.

A partir de cet instant se met en branle, toute la panoplie du bon petit croyant associée au désir de croissance de la conscience collective.

En réalité, nous sommes tous des mystiques et l’on peut affirmer que « la pensée magique » est « La Pensée » par défaut, c’est aussi la raison pour laquelle nous sommes invariablement conduits vers une sorte de superstition spontanée.

il y a toujours deux faces sur une médaille !

Ce qui semble le plus important aujourd’hui, pour réaliser l’homme nouveau, c’est la reconnaissance de ces processus mentaux en tant que fondement d’une « intellectualisation primitive », non induits par une quelconque culture, mais bien réellement constitutifs de notre structure cognitive et capables de se mettre au service de notre nouvel état de « Maîtres ascensionnés »….

Tout ce auquel on croit, croît …..

Voyez-vous pourquoi les Hathor ont tant insisté pour nous engager à « imaginer l’inimaginable » ?

De cet engagement va naître un nouvel état d’incertitude non gouverné par la peur et favorable au développement de la pensée magique dégagée de toute superstition.

Ce retour à la « pensée magique », purgée du désir de recevoir pour soi seul, est en réalité une transmutation de nos racines atlantes et l’assurance de notre retour à l’âge d’or.

La pensée magique est en essence, une pensée multidimensionnelle.

Elle s’est exclue du carcan imposé par le Soi supérieur dominant, oeuvre de l’implantation d’Anu notre divin falsificateur, pour donner libre-cours à la puissance infinie de notre Soi multiple et Un, le Soi multidimensionnel qui ne s’oppose à aucune potentialité, les rendant toutes indivisibles et Une.

Une éducation à la pensée magique est donc strictement nécessaire aujourd’hui, c’est de la responsabilité de tout parent éveillé d’aider les nouveaux enfants à conserver leur dispositions natives, tout en les aidant à transformer le sentiment d’inquiétude inhérent au « principe de la peur en tant que rejet immunologique », par un nouveau « principe d’incertitude créative » qui remet à sa place également le besoin de compétition.

Le besoin de compétition est proportionnel à notre désir de plaire et ce désir de plaire est, lui, proportionnel à l’ignorance de notre identité propre.

Il est donc inutile de rajouter qu’une éducation du Nouveau Monde, inclue la conscience de la nécessité du « développement personnel », car c’est déjà dans les moeurs…, mais il ne s’agit pas ici d’aider nos enfants à se développer personnellement, mais bien au contraire de reconnaître leur potentiel individuel en tant que mission au sein d’une fraternité universelle.

L’enfant non séparé ne ressent plus le besoin de se mesurer…

Pour en revenir au concept : « façonne (ou custome dans un premier temps) ton doudou à ton image », c’est qu’il revêt deux dimensions paradoxales vouées à s’épouser.

La première c’est le retour du « Pouvoir magique », tant combattu par le christianisme, qu’il est devenu le germe de croissance d’un rejet immunologique concernant toute forme de pensée qui ne se réduit pas à ce qu’il est possible de contrôler.

La deuxième c’est le retour à la « Re/connaissance de Soi ».
Ce qui, pratiqué au plus jeune âge est en réalité le meilleur bouclier face à toute tentative de contrôle mental ultérieur. Par la Re/connaissance de Soi, l’humain se libère de l’intrusion des pensées qui ne sont pas les siennes.

De ces deux va naître un troisième larron : la pérennité du « regard innocent ».

Ce n’est donc pas une chose nouvelle qui naît, car il n’y a jamais rien de nouveau sous le soleil, ce qui renaît de ses cendres, c’est l’immortalité d’un attribut divin L’INNOCENCE.

Sachant que ce principe devenu immortel se transmet aux descendants, c’est s’engager inconditionnellement dans la construction de la Nouvelle Terre.

Nous sommes des magiciens oubliés, morts à nos potentiels et vivant à notre « esclavagivité »….

(il faut inventer un mot pour transcrire ce qui nous est réellement arrivé)… Car nous ne sommes pas seulement esclaves, nous sommes les constructeurs et les conducteurs, de notre esclavage, à la fois victimes et bourreaux !

C’est de cette compréhension qu’il faut se servir pour comprendre la prophétie de « la Résurrection des morts, promise à la fin des Temps ».

Car comme je l’ai maintes fois répété, nous existons dans plusieurs mondes simultanément.

NOUS SOMMES DES ÊTRES MULTI-LOCALISES.

Ce qui va renaître et se perpétuer dans notre monde 3D, va automatiquement se répercuter dans tous les mondes où un double de nous-même, sévit en toute impunité. C’est vrai pour nous, ainsi que pour nos enfants.

L’immortalité d’un attribut divin va donc auréoler la totalité de la Création de son rayonnement omnipotent.
L’INNOCENCE est aujourd’hui, notre priorité.

« L’Unité découle d’un état d’Innocence ».

L’innocence est une condition préalable à la sortie des limites imposées par notre structure cognitive, qui va permettre de transcender le fondement de l’intellectualisation en un réel « Principe d’Intelligence ».

Ce Principe d’Intelligence c’est Binah, la Mère Divine.

Cela veut tout simplement dire qu’en immortalisant en nous l’attribut d’innocence, nous allons enfin donner l’occasion à notre « Principe Féminin Créateur » de sortir de son exil.

N’est-ce pas un magnifique but en soi ? N’est-ce pas la perspective d’une nouvelle réalité naissante ? N’est-ce pas l’occasion d’imaginer l’inimaginable déroulement temporel d’un hologramme que nous avions perdu de vue ?

Cela commence MAINTENANT.
Au moment où vous lisez ces lignes, vous préparez l’avènement de cet Evènement qui ne dépend que de vous pour se manifester.

Rien ne se fera en dehors de vous, rien que vous ne puisiez voir.

Toutes les tentatives qui s’exercent au niveau des changements de radiations venant de notre soleil, toutes les entreprises menées par nos alliés multidimensionnels sont relatives, dans leur manifestation, à notre engagement individuel.

La pensée ne suffit pas à co-céer un Nouveau Monde, seul l’acte inscrit une nouveauté au sein du continuum temporel.

De la même façon qu’une masse courbe l’espace-temps, le poids de l’Acte va innover une boucle temporelle proportionnelle en densité et en forme à son « spin vortexial », qui n’est pas forcément fidèle à son intention originelle ...

C’est la raison occulte du rite qui, même s’il est incompris, génère un mouvement rotatif correspondant à un trou noir, au sein duquel disparaît tout ce qui s’oppose à la pérennité idéologique de l’égrégore ainsi créé qui, soudain, s’auto-alimente des résidus de ses opposés.

Ce cercle vicieux était bien connu des savants de l’Atlantide et ils nous ont légué cette connaissance qui gît au fond de notre être sans que nous en soyons vraiment conscients, c’est la raison pour laquelle nous perpétuons sans le savoir cette antique tradition.

Cela se fait dans toutes les manifestations qui découle de NOTRE HABITUDE.

N’avez-vous pas remarqué combien ce mot « habitude » ressemble au mot « habiter »…?

Il devient pressant de comprendre « ce qui nous habite » , non pas pour le rejeter, mais pour le « customiser » à l’image et à la ressemblance de notre Identité Véritable.

Le mot customiser est systématiquement associé au terme « récup ». Il n’y a rien à rejeter, à part nos certitudes, puisque c’est « le Principe d’Incertitude » qui va régenter notre dimension d’Être Quantique !

Ainsi lorsque nous voyons de « fausses canalisations » ou des tentatives de « propagande », nous ne devons plus nous cantonner à cette habitude de rester coincés sur cette vision…. Nous devons la Ré/engendrer…

Comment ?

C’est simple, il y a un principe Un : « Tout est pour le bien »... mais ce principe ne devient conducteur que lorsque vous l’actez de votre fantasmagorie. C’est encore un processus à double-tranchant.

Le Temps est l’Amour du Créateur

Imaginer l’inimaginable, c’est actualiser le potentiel régénérateur dans l’instant. De cet acte se produit un miracle.

Alors on pourrait dire simplement « soyez dans l’amour … »

Ce qui ne changerait rien. Ëtre dans l’amour ne veut pas dire regarder bêtement un train qui passe…. Être dans l’amour c’est entrer dans la boucle de temps et modifier sa densité. Être dans l’amour suppose le mouvement d’acter.

C’est aussi la raison pour laquelle la haine, qui est de l’amour inversé a autant de poids sur la définition de l’hologramme. C’est aussi la raison qui conduit certains de nos « doubles incarnés » à propager un sentiment de haine au sujet d’une quelconque minorité, simplement pour induire ce mouvement d’acter au sein de la boucle temporelle.

Le Temps est Amour inconditionnel et nous expérimentons ses facettes.

Alors, être dans l’amour signifie simplement être dans le Temps…

Participer à ce Temps, car il ne se contente pas de passer…, cela est notre vision illusoire de la réalité.

Le Temps se déroule en boucles qui engendrent des cycles que nous devons impérativement transmuter.

Ces cycles nous habitent et projettent nos habitudes, car au fond ils n’ont qu’un seul désir : perdurer.

Ce désir de vivre inhérent à toute création est bien légitime. C’est la raison pour laquelle nous ne pouvons construire sur le cadavre d’aucune manifestation.
Notre travail n’est pas celui d’un démolisseur, mais celui d’un rénovateur.

Se servir de l’existant pour créer

La boucle de temps continue son cours, sur une autre octave de manifestation. C’est cela, le saut quantique, car ce qui est quantique est automatiquement fractal.

Vous connaissez l’histoire de « l’effet Banania » : « un petit noir qui tient une boîte de Banania sur laquelle il y a un petit noir qui tient une boîte de Banania sur laquelle …. etc … », ça, c’est fractal, c’est quantique.

Imaginez que vous gribouillez l’image de votre boîte de Banania, cela va-t-il stopper l’effet quantique ?

Combien y a-t-il de boîte de Banania en circulation ?

Pour changer d’octave il faudrait que l’entreprise Banania puisse stopper la distribution de ces boîtes et remplacer sa production par une boîte où, par exemple : « un petit blanc tient une boîte de Banania sur laquelle il y a un petit blanc qui tient une boîte de …. », c’est ainsi que se produit la navigation sur une nouvelle boucle de temps.

Mais si de votre coté vous voyez : « un petit garçon qui tient une boîte de Banania sur laquelle il y a un petit garçon qui tient une boîte de …… », là vous avez sauté une ligne de temps.

C’est si subtil que vous ne le comprenez pas, et pourtant c’est cela le secret de l’innocence…!

L’innocence n’a pas de point de vue, elle se contente de voir.

Et si une centaine de gamins commencent à montrer à leurs copains cette boîte où un petit garçon tient une boîte de Banania sur laquelle il y a …., alors l’entreprise Banania aura économisé un temps de production, et nous aurons tous économisé ce temps d’exposition, car il n’existe plus de paramètres qui permet d’en faire un sujet de réflexion.

Et dans les mondes supérieurs au sein desquels nos doubles « sévissent en toute impunité », cette notion de différence aura totalement disparue.

C’est ça la pensée magique….!!!…

Merci de m’avoir lue jusqu’à ce moment de la fin de ce texte.

Avec tout mon amour,

milena@OR en guidance des Hathor

***

Je réclame le copyright pour tous mes écrits sur ce site. Vous pouvez reproduire ce texte et en donner copie à condition qu'il ne soit pas coupé, qu'il n'y ait aucune modification de contenu, que vous mentionniez le nom de Milena@OR et que vous fassiez référence à  ce site  http://leshathor.com

Copyright Elishean / 2008-2016 / les Hathor 

Print Friendly, PDF & Email

A propos de l'auteur

milena

Travailleur de Lumière au Service de la Nouvelle Terre depuis 1987, date à laquelle elle eut accès à son Êtreté : « Losque le Silence se tait, la Présence se manifeste » .. . C’était le premier message.
En 1992, elle reçoit en écriture automatique des informations sur son chemin de vie ainsi que le Nom qu’elle devait emprunter. Ainsi Michèle Berdah devint Miléna…
Enfin en 2008, suite à une méditation guidée, Miléna reçoit le Nom de son Soi supérieur : Elishean, au sommet de la pyramide, ainsi que la connaissance de toute sa lignée spirituelle.
Le 31 décembre 2008, le blog ELISHEAN est né, ce qui fut un exploit pour quelqu'un qui n’avait aucune notion d’informatique, et la suite, vous la connaissez...
Dans la Lumière du Coeur ...

enfants-abraham-bannierrre

Rechercher sur le réseau

Visitez les sites du réseau

HathorAïmma Sha Aleya la Dame Turquoise... Toi qui m'enseigne entre les deux sycomores de turquoise, à la Porte du ciel d'Orient

Archives

Suivez-moi sur les réseaux sociaux

Partagez61
Tweetez
+11
Partagez1