alignements de mikael
Opinion

La mystérieuse ligne de Mikaël dont on parle si peu…

Il existe une ligne tellurique qui traverse tout le sud de l’Angleterre, s’étend jusqu’à l’extrémité de l’Irlande, puis continue vers la Normandie, les Alpes italiennes, en passant par la Grèce, l’ile de Rhodes, se prolonge jusqu’au Mont Carmel en Israël, et passerait par Jérusalem, couvrant ainsi une distance de plus de 4000 km. Là en Israël, cette ligne se divise, se dirigeant vers l’Égypte et La Mecque en Arabie Saoudite…

Il est très difficile de trouver des informations concernant le trajet de cette « ligne de Mikaël » appelée aussi : l’axe Saint-Michel / Apollon. Ce qui frappe sur la photo ci-dessus, c’est que cette ligne ne se contente pas de suivre une ligne droite, elle décrit aussi le tracé d’une pyramide dont une des extrémité basse, à droite, pointe sur Israël… Il y a tout un mystère caché sous ce tracé que peu de gens semblent vouloir aborder, où sont donc les chercheurs de vérité quand Israël est concerné ?

Une ligne de Ley qui en dit long sur le silence médiatique

La ligne St Michel est probablement l’alignement le plus connu mais il n’est pas pour autant étudié comme il devrait. Il apparait qu’en traçant et prolongeant cette ligne, on trouve que les temples d’angkor y sont alignés et lui font face. Si ce n’est pas un pur hasard, alors il s’agirait de comprendre comment et pourquoi on aurait aligné des sites sur une aussi longue distance, au moyen-age ?

Ce que nous savons c’est que cette « diagonale de Saint Michel », permettait aux voyageurs du Moyen-Âge ou de l’Antiquité, de s’orienter et se déplacer en ligne relativement droite.

Les trois monts

3-monts

Les alignements de Saint Michel sont une forme de triangulation ou de système de repérage préhistorique dont l’origine remonte à il y a plusieurs milliers d’années.

Le point le plus important de ce système de référence géographique est sans contredit Avebury Henge, cadran formé d’un remblai circulaire et d’alignements de menhirs, dans la région du Wiltshire. Avebury Henge est, en quelque sorte, le centre géographique de l’Angleterre, et forme la pointe d’un triangle imaginaire. La base de ce triangle est formée de trois points, plus précisément trois îlots rocheux dédiés à Saint Michel. Le premier est Skellig Michael, sur la côte ouest de l’Irlande, peuplé par des moines catholiques au 7e siècle. Le second est St. Michaels Mount, situé au large de Penzance (Cornouailles) dans l’extrême sud-ouest de l’Angleterre. Cet ilôt ressemble comme deux gouttes d’eau au Mont-Saint-Michel de Normandie, de loin le plus connu des trois. Le trait relativement droit reliant ces trois monts passe par Watch Croft, le point le plus élevé de la région de Cornouailles avec ses 252 mètres. Comme l’évoque le nom même de cette colline, on imagine bien les tribus celtes d’avant le christianisme y surveiller les mouvements d’embarcations scandinaves, romaines, basques ou que sais-je encore, s’approchant des côtes anglaises à des fins commerciales ou belliqueuses.

Un glorieux passage sur les sites sacrés chrétiens

Dans un alignement presque parfait, en continuant le long de cette scène sacrée… Après Skellig Michael et Mont de St Michael, l’île enchantée de Mont Saint Michel, dans le nord-est de la France, le Di Sacra San Michele – le bel édifice médiéval, à l’embouchure de la Val di Susa – et le sanctuaire dédié à Michele di Monte Saint-Ange, Gargano (Patrimoine mondial de l’UNESCO – “Les Lombards en Italie, Lieux de pouvoir, 568 – 774 AP. J.-C.”).

Un pur hasard? Peut-être, mais le mystère continue… Quand vous trouvez le même schéma directeur dans le Monastère de St. Michael (Île de Simi – Grèce, Dodécanèse sud)…

Jusqu’au Moyen-Orient?

Des sites Internet consultés ici et là font État d’un axe religieux dédié à Saint-Michel, reliant les trois monts mentionnés ci-haut à d’autres hauts lieux de la Chrétienté, dont l’Abbaye de Cluny, La Sacra di San Michele (Piémont), Monte Sant’Angelo sul Gargano (Pouilles). Cet axe se terminerait, selon certains, au mont Carmel (Israël).

Relier cette ligne tellurique au christianisme, semble aussi ridicule que d’affirmer que Jésus était palestinien et musulman …, mais il semble que chacun prêchant pour sa paroisse, et surtout évitant de trop rechercher le lien entre la Terre d’Israël et cette ligne secrète, tous se conforment à la pensée émise par l’Unesco : « il n’y a aucun lien entre le peuple juif et le Mont du Temple… »

Passage en Grèce

Dans les années 1950, le français Jean Richer installé en Grèce fait des investigations à propos des temples grecs. Il remarque que les temples et les Oracles sont souvent situés à des emplacements difficilement accessibles, ce qui n’était pas compatible avec l’objectif d’une fréquentation populaire. Il se demande donc quelle en est la raison. C’est en rêve qu’il obtient la réponse :

Une statue d’Apollon lui montre la connexion entre les sanctuaires qui le représentaient à Delphes et Athènes. Une fois réveillé, il prend une carte, trace la ligne Delphes – Athènes, et constate qu’elle se prolonge sur l’île de Délos, le lieu de naissance d’Apollon, et au temple d’Apollon de Kamiros sur l’île de Rhodes. La ligne traverse d’autres sites sacrés dédiés à Artémis tel que le Temple d’Agra.

Un peu plus tard, Lucien Richer, le frère de Jean, poursuit cette recherche, prolonge la ligne vers le nord-ouest et vers le sud-est où il trouve bien d’autres correspondances.

Dans un article daté de 1977 intitulé L’axe Saint-Michel Apollon, il décrit cet alignement qui s’étend jusqu’à l’extrémité de l’Irlande, à l’ile sacrée de Skellig Michael, traverse de nombreux sites célèbres dédiés à St-Michel et se prolonge jusqu’en Israël, où il se divise vers l’Égypte et La Mecque.

Si le nom de Saint-Michel est chrétien, les sites qui lui sont dédiés sont d’origine pré-chrétienne.

Une ligne droite de l'Irlande à Israël

L’origine d’un culte présumé de l’archange Mikaël

Cette origine semble, à priori, très ancienne

La religion de l’Iran antique qui a reconnu comme Dieu suprême : Ahura Mazda, a cru à l’existence de Yazatas ou «Vénérables» : Des anges agissant comme médiateur entre Dieu et les hommes. Dans le paganisme, le mot «Ange» a pris différents noms qui signifiaient : Messager.

Dans l’ancien Testament, « Malakh » veut dire Puissance et Messager, ce sont les « Malachim qui forment l’armée de Dieu (Tsébaoth pluriel de tsava qui veut dire armée)…

Michael en Hébreu signifie «Qui est comme Dieu»

La croyance juive dans les anges remonte au Livre de la Genèse où il est fait mention d’anges appelant Abraham lors de la ligature d’Isaac, d’anges apparaissant dans le rêve de Jacob, de Jacob luttant avec un ange et beaucoup d’autres occurrences d’activité angélique. Les anges sont ensuite mentionnés à de nombreuses reprises tout au long des autres livres de la Torah, des Prophètes et des Écritures.

Selon la tradition juive, un ange est un être spirituel et ne présente pas de caractéristiques physiques. Les descriptions des anges faites par les prophètes – parlant d’ailes, de bras, etc – sont purement anthropomorphiques et désignent leurs capacités et leurs tâches spirituelles.

Les noms des anges

Les premiers anges dont les noms sont mentionnés dans la Bible sont Gavriel (Gabriel) et Michael, dans le livre de Daniel. Dans les précédents livres de la Torah, lorsqu’il fut demandé aux anges de divulguer leurs noms, ceux-ci refusaient, comme lors de la rencontre précitée de Jacob avec l’ange, et lorsque l’ange apparut aux parents de Samson dans le Livre des Juges. Le Talmud de Jérusalem commente que la référence à des anges par leur nom est seulement devenue courante dans la période qui suivit le retour du peuple juif en Israël en -348. Dans le Talmud et la Kabbale, de nombreux autres anges sont identifiés par leur nom. Ouriel, Raziel, Metatron, et Laïla sont d’autres noms connus d’anges.

Maïmonide explique que tous les anges se répartissent en dix rangs, qui sont : ‘Hayot Hakodesh , Ophanim , Erelim , ‘Hashmalim , Séraphim, Malakhim , Elokim, Benei Elokim, Kherouvim et Ichim. Ces rangs correspondent au degré de compréhension de D.ieu que possède l’ange : certains ont une meilleure compréhension de D.ieu et de Ses voies que d’autres.

Les fonctions des anges

En hébreu, ange se dit malakh, ce qui signifie « messager », car les anges sont les messagers de D.ieu pour accomplir diverses missions.

Chaque ange est « programmé » pour effectuer certaines tâches.

Michael, par exemple, est envoyé pour des missions qui sont l’expression de la bonté de D.ieu ; Gavriel, exécute les jugements sévères de D.ieu et Raphael apporte la guérison.

Certains anges sont créés pour une tâche spécifique, au terme de laquelle ils cessent d’exister.

Selon le Zohar, l’une des tâches des anges est de transporter les mots que nous prononçons lors de la prière et de l’étude de la Torah jusque devant le trône de D.ieu.

Un autre type d’anges est celui des anges créés par les actions de l’homme.

Dans les paroles de nos Sages : « Celui qui accomplit une mitsva acquiert pour lui-même un ange défenseur ; celui qui commet une transgression s’acquiert contre lui-même un ange accusateur. » Ceux-ci sont formés à partir de l’énergie (intellectuelle et émotionnelle) que l’on investit dans l’accomplissement d’une mitsva, dans l’étude de la Torah ou dans la prière ou, à l’inverse, de l’énergie appliquée à l’exécution d’un péché.

Selon certaines écoles de pensée, le terme « ange » dans la littérature juive peut également désigner les lois de la nature qui, bien qu’elles soient ostensiblement des pouvoirs « naturels », sont également des pouvoirs d’origine divine. Elles sont les messagers de D.ieu qui mettent en œuvre Sa volonté.

Lorsqu’ils prennent une forme humaine

Il y a une discussion parmi les grands philosophes juifs sur la question de savoir si les anges dont la Torah cite l’apparition ont effectivement pris une forme physique visible ou bien ont seulement été vus lors d’une vision spirituelle ou prophétique, dans laquelle ils sont apparus comme des êtres physiques. Il y a toutefois un consensus sur le fait que voir un ange nécessite une perception extra-sensorielle, car le corps des anges n’est pas constitué de tous les éléments de base d’un être physique.

Les anges et les humains

Malgré le haut niveau spirituel des anges, la sainteté de l’âme adamique est supérieure à celle des anges. Seule l’âme adamique a la capacité de descendre dans ce monde physique et corporel pour l’affiner et l’élever. Car l’âme divine de l’être véritablement humain est une « véritable partie de D.ieu en haut », un « morceau » du Créateur, par opposition aux anges qui sont des créations, aussi saintes soient-elles.

Ceci se reflète dans le fait que les anges sont unidimensionnels : chaque ange a une forme spécifique de service divin. L’âme humaine, en revanche, sert D.ieu de différentes manières, s’exprimant à travers l’amour, la crainte, etc.

Dans le Tanya, Rabbi Chnéour Zalman de Lyadi écrit qu’il a entendu de ses maîtres que « si un ange devait se tenir en présence d’un rassemblement de dix Juifs, même s’il n’y avait pas de mots de la Torah [échangés] entre eux, il serait alors frappé d’une terreur et d’une crainte si immense et infinie devant la présence divine qui demeure sur eux qu’il en serait totalement annihilé ! »

En outre, les anges n’ont pas de libre arbitre et sont préprogrammés pour servir D.ieu, alors que l’être humain reçoit la mission de servir D.ieu en même temps que la liberté de choisir de faire autrement. Ainsi, les mitsvot effectuées par l’homme ont bien plus de valeur que le service des anges et le propulsent à des hauteurs spirituelles infiniment plus élevées, par opposition aux anges qui sont « piégés » dans un niveau constant de conscience spirituelle.

Rabbi Chalom DovBer de Loubavitch a ainsi décrit une fois les sentiments qu’il éprouvait en récitant les prières quotidiennes du matin : « Quand je récite la partie de la prière qui décrit la louange que les anges chantent devant D.ieu, je les envie. Mais quand je lis le Chéma, la louange que le Juif chante devant D.ieu, je me demande : “Où sont passés tous les anges ?” »

(Texte: Que sont les anges? de Baruch S. Davidson)

Il semble que l’idolâtrie ayant fait sa route, un culte de Michaël s’est implanté dans diverses zones de dévotion païens.

Initialement, le culte se répand en Phrygie et il est intéressant de noter qu’il supplantera le culte d’Attis, et autres divinités antiques dédiées à la végétation, se confondant avec celui du « jeune pasteur » lié au culte de la grande Mère.

La qualité et l’iconographie de Michael approche celle de Thoth, Hermes, Mercure et Asclépios.

Son culte se répand par le biais de la culture chrétienne, du nouveau Testament et du Livre de l’Apocalypse : « Saint Michel terrassant le Dragon à la Fin des Temps… »

statua_san_michele_mont-saint-michelStatue de Saint Michael face au Dragon – Église de St. Pierre du Mont Saint Michel.

Mais il semble que la ligne de Ley qui suit ce tracé appelé « ligne de Saint Michel », n’a rien à voir avec l’idolâtrie païenne alimentée par la tradition chrétienne. Ce chemin tellurique dont personne ne veut parler semble plutôt remonter aux temps anciens de la Tradition Primordiale, celle enseignée par Shem (sous le nom de Melkisedek) à Abraham et dont nous avons diverses éléments à étudier dans la Torah, ce qui a été le travail constant des Maîtres d’Israël dont les commentaires, souvent dissimulés au profane, sont archivés dans le Talmud ou, font l’objet de livres à part entière, tel le Zohar.

La Sagesse d’Abraham

Qui étaient les trois personnages qui rendirent visite à Abraham?

D’après le Talmud (Baba Metzia 86b), il s’agissait des anges Mickaël, Raphaël et Gabriel, qui avaient pris une forme humaine pour accomplir chacun une mission. Mickaël était venu pour annoncer la bonne nouvelle à Sarah, Raphaël pour aider Abraham à cicatriser de sa circoncision, et Gabriel pour détruire Sodome et Gomorre (Mickaël accompagna Gabriel à Sodome pour sauver Loth).

Abraham négocie avec Dieu

Comment Abraham ose-t-il s’opposer ainsi au projet divin et suggérer que Dieu n’est pas un bon juge puisque Dieu condamne sans distinction tous les habitants de Sodome et Gomorre ?

En fait, Dieu observait depuis longtemps ces villes et savait qu’il ne s’y trouvait aucun Juste capable de sauver les autres habitants. Cependant, Dieu ne voulait pas détruire ces villes sans prévenir Abraham et lui donner une chance de réagir. Dieu encourage Abraham à intervenir en lui promettant chaque fois de sauver les innocents tout en sachant qu’il n’y en a pas à Sodome et Gomorre en dehors de Loth. Dieu permet ainsi à Abraham d’accomplir son devoir et de nous donner une leçon importante : chaque être humain a le devoir de s’opposer aux injustices, même si ces injustices viennent de personnes puissantes, même si nous pensons qu’elles viennent de Dieu!

Ce qui différencie Abraham de Noé

Lorsque Dieu annonce à Noé son intention de provoquer un déluge parce que la terre est peuplée de méchants, Noé obéit à Dieu en construisant son arche sans protester, sans essayer de faire annuler la décision divine.

Est-ce par égoïsme, par manque de courage, ou tout simplement parce qu’il n’imagine pas qu’il soit possible d’argumenter avec Dieu ? C’est en tout cas une grande différence entre Noé et Abraham qui n’hésite pas à protester contre le jugement divin. C’est sans doute une des raisons pour lesquelles Dieu conclut son alliance avec Abraham et non avec Noé.

Moïse, lui aussi, proteste et argumente avec Dieu, ce qui est peut-être une caractéristique du peuple hébreu (Ivri qui veut dire aller à contre-courant)…

Il semble donc prévu, dans les Écritures, que cette mystérieuse vérité gravée à même le sol de notre planète, ne soit divulguée qu’à l’extrême limite de la Fin des Temps…, période messianique au sein de laquelle nous sommes présentement, dans l’année 5777 du calendrier hébraïque.

La Tradition chrétienne ésotérique ou l’héritage des Templiers

Lorsqu’on parle d’idolâtrie, on ne devrait se contenter que de citer l’ignorance dans laquelle sont tenus la plupart des gens…

En effet, la tradition Chrétienne ésotérique est bien loin de se conforter d’un culte béat, mais nous emmène, par des chemins détournés, vers une connaissance plus profonde qu’il faut aller rechercher par soi-même.

L’importance de l’Archange Mikaël est capitale dans l’Histoire secrète du Royaume de France. Les « fidèles » n’ont jamais douté du rôle protecteur de l’Archange à l’égard du « peuple franc ». Si la Foi est constante envers l’Archange dans le cœur du peuple Mérovingien, il faut attendre Charlemagne, pour qu’une fête solennelle soit étendue à ses États. Ensuite, l’Archange aura son Ordre fondé dit-on, en « contraste » à celui de « la Toison d’or », et établi par Louis XI.

Le Mont Saint Michel

Le Mont Saint Michel est un haut lieu de la Tradition, cela s’avère incontestable. Une Tradition qui remonte à des temps immémoriaux ne se limitant pas, bien sûr, aux événements liés aux apparitions de l’Archange en 708 mais s’étendant par delà les âges à un culte plus ancien. Ce qu’a relevé Jean Phaure, poète et métaphysicien, c’est le rapport entre la « physionomie » du lieu et la Tétraktis (1+2+3+4 = 10) qui symbolise l’Univers et l’ensemble des connaissances humaines) dans sa forme triangulaire.

tetraktys

Il est intéressant de noter que la Tétraktis (1+2+3+4 = 10), correspond aux 10 séphiroth de la tradition hébraïque.

Concernant le lieu dit Mont Saint Michel, Jean Phaure relève ceci : « l’orientation de cette crypte (Notre Dame sous Terre) est une des clés métaphysiques du mont. En effet, cette double nef est bâtie vers l’ouest/sud-ouest, exactement en direction du mont Dol, c’est-à-dire selon une inclinaison de vingt-six degrés sur le parallèle ».

Or, 26 est la valeur guématrique du « Tétragramme divin » Yod Hé Vav Hé, issu des lettres composant les 72 noms de Dieu. Cette symbolique sacrée émanant de l’axe de 26° démontre une relation, si ce n’est intime, du moins très étroite entre Dieu, le Mont Saint Michel et son Ministre : l’Archange.

Nous avons évoqué une influence en forme de « réseau tellurique » et il semble que le Mont Saint Michel est d’une importance capitale sur la planète, au sein de cette «chaîne d’union» orientée à 60° SW-NE et correspond à l’axe zodiacal Poissons-Vierge… Un axe qui ne doit rien au hasard selon Rhonan de Bar :

La description du collier des Chevaliers de l’Ordre de Saint Michel, tiré de l’ouvrage du Comte Garden de Saint-Ange, n’est pas sans rester muette : Saint Michel repose dans une médaille de forme ovale apposée sur une croix à huit pointes, proche de celle de l’Ordre du Temple, flanquée de quatre fleurs de Lys. Outre l’Archange terrassant le Dragon, cette représentation évoque le Mont Saint Michel qui marque, du moins en ce qui concerne le Royaume de France, la fin de la « méridienne solaire sacrée. » Au revers, mais cette fois-ci dans une médaille de forme ronde, une représentation de Notre Dame du Mont Carmel, faisant explicitement référence à l’Ordre du Carmel dont l’origine est quelque peu confuse. Plus encore, cette médaille marque l’extrémité de la «méridienne solaire sacrée» en terre d’Israël…!

Il ne fait aucun doute que Louis XI, peut être sur les recommandations de son père et d’un cénacle d’initiés, a consciemment et sciemment choisi d’apposer ces deux reproductions symboliques afin que l’Ordre de Saint Michel en lui-même irradie, au travers de l’élite intellectuelle de l’époque, et ce sur la France, puis à travers le monde, les influences célestes émanant de la «méridienne solaire sacrée. » marquée au sol par un savoir et une connaissance ancestrales. Cet axe, cette « méridienne solaire sacrée » de par l’influence céleste qu’elle exerce, devait permettre au « petit roi de Bourges » de revenir, grâce à l’intervention de Jehanne d’Arc et des forces célestes, sur le devant de la scène….

Serait-il en train de nous dire que c’est Marine Le Pen (Jehanne d’Arc), qui va augurer la venue du Grand Monarque?

Nous savons, dans la tradition hébraïque, que la Délivrance viendra de France, cela est explicité par le prophète Ovadia.

Nous avons vu dans un autre article (une guidance des Hathor) ce que représente exactement l’héxagone : Le Subconscient et les 72 Noms de Dieu : La Délivrance viendra de l’HÉXAGONE

La Force messianique est la reprogrammation du subconscient collectif et cela se fait au niveau individuel par la Volonté d’y croire afin d’y arriver. Mais aussi et surtout, par la volonté de ne plus adhérer au discours universel qui forge la pensée Unique, pour en arriver à occulter les Mystères de la Tradition Primordiale gravés à même le sol…!

Jusqu’à ce moment de l’article, je ne sais encore rien sur cette fameuse pyramide qui semble sortir de nulle part, et qui prend position sur la ligne de saint Michel/Appolon…!

Grilles et métaphysique

Extraits d’un PDF trouvé sur le net (cité dans les sources)

« Notre conscience de la pensée crée un programme de grille holographique qui se répète dans des cycles, et peut être mieux comprise si vous étudiez la géométrie sacrée. Les grilles sont constituées d’une matrice de son, lumière et couleur à travers laquelle nous vivons en pratique le temps et l’émotion.

Dans la réalité physique, des grilles sont électromagnétiques et créent une polarité (ou dualité de l’expérience), cherchant à rétablir l’équilibre. Les lignes de ley sont des lignes de circulation de la force cosmique, les alignements de sites sacrés en sont la manifestation physique visible.

La ligne St-Michel est orientée sur le rayon du soleil levant du 8 mai qui est justement la date de la fête printanière de St-Michel.

Les « dieux d’avant » captaient l’énergie de la foudre dans des centrales mégalithiques. Ce savoir-faire disparu s’est imposé à moi par-delà les millénaires, sur le site d’Avebury dans le Wiltshire.

Les lignes templières de la France

L’Axe de la Défense, le plus connu, commence à la PYRAMIDE DU LOUVRE en direction de l’ARCHE DE LA DEFENSE. Sur cette route il y a notre fameux OBELISQUE EGYPTIEN de la Concorde, l’ARC DE TRIOMPHE et plusieurs places de forme ronde (comme la porte Maillot).

L’Arche de la Fraternité, est la devise de la République comme celle de la maçonnerie. Au sud-ouest de l’arche ont été édifiées par Roland Castro des tours jumelles qui sont les pendants maçonniques des colonnes Boaz et Jakin du Temple. La réunion de ces deux « rapporteurs » de 180’ forme un ZODIAQUE de 360°, une nouvelle voûte céleste astrologique.

Mais pourquoi placer l’Arche à Paris et sur cet Axe? La réponse est simple, en faisant le chemin inverse et en continuant , c’est le TEMPLE DE JERUSALEM à environ 3330 km ! L’Axe arrive pile au MONT DU TEMPLE, à  » SION « , sur le dôme de la MOSQUEE AL-AQSA et le MUR DES LAMENTATIONS, l’unique vestige du TEMPLE, bati somptueusement par le roi SALOMON. Cela ne peut pas être le fruit du hasard, depuis toujours l’occultisme religieux et maintenant franc-maçon, a dessiné des Axes sur la terre … Paris est également lié à l’Egypte et aux pyramides, mais aussi au Temple d’Hathor de Denderah et aux autres capitales dont ROME figure en bonne place.

Il n’y a pas une seule grille, mais plusieurs qui sont superposées et connectées; elles ne suivent pas une géométrie stricte comme un dessin d’ordinateur; elles sont vivantes, mouvantes et adaptables. Il y a des grilles dans des grilles, selon une hiérarchie d’échelle qu’on peut qualifier de fractale. On peut comparer cette imbrication de réseaux aux réseaux vitaux du corps humain.

Les grilles évoluent…

Ainsi, les flux vitaux de la terre sont répartis selon un système de grilles géométriques multidimensionnelles dont la structure repose sur une combinaison de polyèdres inscrits dans la sphère terrestre, les solides de Platon et leur dérivés fractals. Toutefois, ces géométries ne sont pas immuables. Les grilles sont vivantes et comme tout être vivant, elles respirent et évoluent. »

La Cohérence sub/cosmique

Au delà de « l’onde Temps » et de « la particule Espace », il existe un lieu de Cohérence sub/cosmique, continuité du champ de Cohérence universelle, champ d’énergie reliant toutes choses, aussi appelé « champ du point zéro ». Il existe une Force au sein du champ de Cohérence Universelle, et cette Force est capable d’engendrements, une continuité de cette Force existe pareillement au sein de la Cohérence sub/cosmique qui est une forme de conscience plurielle d’où émane une figure géométrique et des lignes en réseau.

Lorsque nous pensons et agissons nous créons des « anges » (Malachim), nous dit le talmud, et nous créons aussi des démons… Lorsqu’un sentiment perdure au sein des peuples, au fil du temps se formera une sorte de grille souterraine sur laquelle un pouvoir occulte pourra s’établir…

Et c’est ainsi qu’à la Fin des Temps, le pouvoir de Mikaël/Appolon terrassera celui du Dragon….

Autant dire que tout cela dépend de nos schémas de conscience. Voir la guidance des Hathor : Le Sens cosmique et la Mesure sub/cosmique.

Le Mont Carmel et la Sagesse des oiseaux migrateurs

Le Mont Carmel situé près de Haifa, forme un massif montagneux qui s’élève à 546 mètres au dessus du niveau de la mer. Selon la Bible, résidence du prophète Eli, ou Eliahou Hanavi, d’où son autre nom de « Mont Saint-Élie ». Il s’agit du prophète qui est traditionnellement lié à l’annonce de la venue du Messie. Dans la bible, le Mont Carmel est décrit comme une terre d’une rare beauté et d’une grande splendeur.

Selon certains égyptologues, le promontoire du Mont Carmel était considéré comme sacré depuis au moins le XVe siècle av. J.-C.

Et selon le premier livre des Rois, Chap 18, verset 19 « Et maintenant, convoque et réunis tout Israël près de moi sur le mont Carmel, avec les quatre cent cinquante prophètes de Baal et les quatre cents prophètes d’Ashéra qui mangent à la table de Jézabel. »

Selon le Rav Elie Munk, dans La Voix de La Torah, « Eliahou -comme Pin’has- a su parfaitement allier son Zèle pour Ha-Chem, qu’il laissa éclater à plusieurs reprises, avec son amour d’Israël. En effet, lorsque les Bnéi-Israël se détournaient de D.ieu en servant le culte idolâtre de Baal, il n’hésita pas à défier tous les faux-prophètes de cette Avoda Zara, puis à les faire exécuter afin d’anéantir définitivement ce mal ».

En résumé, dans le judaïsme, c’est sur le Mont Carmel que Hachem, a accompli des miracles.

Le prophète Elie, s’est mesuré aux 450 prêtres de Baal, sous le règne de la reine Jezabel, pour prouver aux israélites que le culte de Baal était de l’idolâtrie.

Dans la culture catholique romaine, l’ordre du Carmel, est un ordre religieux contemplatif qui a été fondé par des ermites sur le Mont Carmel au 12ème siècle, avec le prophète Eli comme père spirituel.

Les Carmes (pour les hommes), les Carmélites (pour les femmes) observent une vie monastique stricte sur la base de lectures, de prières et de vie communautaire.

Au 13ème siècle, après la conquête de Jérusalem par Saladin, les ermites quittent le Mont Carmel pour s’établir en Europe.

Leur monastère est transformé en mosquée. Bien plus tard, en 1840, un nouveau monastère est reconstruit.

Sur un côté du Mont Carmel on trouve le Mont Megiddo, en hébreu Har Megiddo…Har significant mont, montagne, devenu par Armageddon en occident puis Armageddon est un site archéologique important.

Selon l’apocalypse de Saint-Jean, c’est là qu’aurait lieu la bataille finale, celle de la fin des temps. Divers devins, prophètes de tous temps ont repris ce terme pour parler de jugement dernier, d’ère messianique. Enfin, il a été repris par Hollywood pour en faire un film grand spectacle et une attraction à Disneyland.

Aujourd’hui, le Mont Carmel s’étale sur 32km², les pluies y sont abondantes, la végétation est méditerranéenne puisque tout près de la mer, et localement on y trouve une zone, plutôt forestière qu’on appelle «La petite Suisse» d’Israël.

En 2010, un incendie a ravagé 5000 hectares d’arbres et causé 42 décès. ( note : cette région a encore été incendiée par le terrorisme palestinien, en novembre 2016).

Cette zone abrite la plus grande naturelle du nord d’Israël. Au printemps, on y contemple des fleurs par milliers, et c’est près de 670 espèces différentes de plantes qui y ont été répertoriées. Notons aussi, le Hai Bar Carmel, réserve animalière d’environ 1500 hectares où on peut observer les cerfs, les moutons, les chevreuils les renards, les vautours et les lions de montagne. Tout près de cet endroit, aujourd’hui, Ma’agan Michael est devenu le centre d’observation des oiseaux de l’Ouest pour la région de la Galilée.

Deux fois par an, un demi milliard d’oiseaux traversent le ciel d’Israël lors de leurs migrations. En automne, ils descendent vers les pays chauds du sud, au printemps ils retournent vers leur pays européen d’origine pour s’y reproduire.

oiseaux-Mont-Carmel-263x300Itinéraire oiseaux migrateurs

Ce lieu, est aussi souvent indiqué dans les sites internet, comme étant la destination finale d’un alignement de sites situés le long d’une ligne virtuelle qui part de la pointe de Cornouailles en Angleterre, traverse toute l’Europe, en passe par le Mont Saint Michel, en Normandie, le temple d’Artémis à Corfou, Delphes et Délos et continue pendant 4000 km jusqu’au Mont Carmel en Israël. Il s’agit de l’axe Saint-Michel Apollon, ou ligne de Ley.

Le premier à s’intéresser à ce phénomène est Alfred Watkins, en 1921. Il suggère que cette ligne pourrait être une route d’échanges, une ancienne trace d’une voie de transport existant avant l’époque romaine. Alors que l’Angleterre était beaucoup plus boisée, les sites servaient de points de repère pour les voyageurs, des jalons, des points de halte à travers le paysage. Parfois naturels, parfois construits par les hommes, les jalons sont soit liés à l’eau (sources, puits, gué) soit des tumulus, dolmens, menhirs, cercles de pierre ou de terre, soit des lieux spirituels (églises, croix, vestiges de temples romains).

Pour la kabaliste Dion Fortune, en 1936, il s’agit de lignes de force reliant des sites préhistoriques. Dans les années 60-70, les ufologues suggèrent que ce sont des pistes d’atterrissage pour ovni. Le mouvement New-Age, avec David Cowan (2004) y voit des lignes d’énergie terrestre.

Dans l’ouvrage, « Les Lignes d’or« , paru en 2005, l’auteur Sylvain Tristan suggère, en s’appuyant sur les mathématiques, que la plupart des capitales des anciennes grandes civilisations de l’antiquité (Babylone, Thèbes, Mycènes, Athènes, Teotihuacan, etc.), voire de la préhistoire avec Stonehenge, sont alignées sur des axes, méridiens et parallèles d’une géométrie ancestrale à 366 degrés. Pourtant, aucun scientifique n’a confirmé ou infirmé ces alignements, pour ces derniers, il ne s’agit que de lignes imaginaires.

En revanche, la ligne qui se termine au Mont Carmel est loin d’être la seule qui ait été identifiée. Tout un réseau de lignes, structurées en réseau, le réseau Hartmann, du nom du Dr Hartmann, serait bien connu des sourciers et des radiesthésistes.

Ce médecin, pionnier de la géobiologie, travaillant en milieu hospitalier, a constaté que certains lits sont plus pathogènes que d’autres, c’est à dire que pour certains lits la mortalité serait plus élevée que pour d’autres lits à côté. Il en vient a suggérer l’existence d’ondes terrestres, et que ce n’est pas un problème de lit mais de son emplacement au sol. Avec son frère physicien, il élabore un système schématique de bandes à la surface de la terre, et des croisements dits nœuds de Hartmann.

L’ensemble forme une grille, un assemblage d’hexagones.

grille-france.pngStructure du réseau appliqué à une carte

Parallèlement, la géométrie sacrée, présente en architecture, peinture, sculpture, a été utilisée par les philosophes et les mathématiciens grecs, comme Platon et Pythagore.

Elle s’est transmise d’initié à initié, au sein de sociétés secrètes, en tant qu’enseignement spirituel relatif au processus vital de la création.

Systématisée dans la kabbale, la géométrie sacrée fonctionne comme un langage caché, secret, symbolique, pour tenter de fournir aux êtres humains une lecture du divin à travers la nature et la matière. Son plus bel exemple, à mes yeux, serait la représentation de la fleur de vie.

Fleur-de-vie-Mont-CarmelFleur de vie

Cette appellation s’applique à une figure géométrique de plusieurs cercles disposés de manière à se chevaucher. Selon les sources, elle aurait eu un rôle décoratif, depuis des temps anciens. Ce motif a été retrouvé sur des pièces de monnaie de l’Assyrie (-645 av.J.-C.), à Abydos en Égypte, dans la cité interdite en Chine, à Amistar en Inde, et en Israël, elle a été retrouvée à Massada et dans une synagogue du Golan, mais avant ces découvertes, Léonard de Vinci l’a dessinée.

Parfois objet de méditation, parfois symbole de la matrice universelle, du champ magnétique, énergétique, de nombreux sites internet expliquent que la fleur de vie est universelle car elle représente la matrice énergétique cachée qui sous tend l’univers, qui structure le temps et l’espace.

Le concept kabbalistique d’arbre de vie – ou Hetz Hayim, pourrait s’inscrire sur cette fleur de vie.

Arbre-de-vie-sur-fleur-de-vie1-300x300Sephiroth et fleur de vie

Cette conception énergétique de l’univers nous permettrait d’apporter des éléments de réponse au mystérieux comportement des oiseaux migrateurs.

Qu’il s’agisse de leur itinéraire ou de leur manière de s’orienter dans le temps et l’espace, les observateurs s’étonnent de leur changement de direction simultané plus rapide que n’importe quelle forme de communication ou d’imitation.

Cette conception énergétique de l’univers en tant que champ vibratoire, matrice divine ou énergétique, est une invitation à retirer des enseignements de la sagesse de notre histoire car selon le principe cyclique et récurent du déroulement du temps, c’est dans notre passé que nous trouverons la clé de notre avenir.

https://produitsisraeliens.com/shirley-bensimon/mont-carmel-nouveau-point-de-vue/

Article écrit d’après la lecture de plusieurs sources :

Pour en savoir plus sur l’Apollon européen

http://racines.traditions.free.fr/apollonc/apollonc.pdf

***

Je réclame le copyright pour tous mes écrits sur ce site. Vous pouvez reproduire ce texte et en donner copie à condition qu'il ne soit pas coupé, qu'il n'y ait aucune modification de contenu, que vous mentionniez le nom de Milena@OR et que vous fassiez référence à  ce site  http://leshathor.com

Copyright Elishean / 2008-2016 / les Hathor 

A propos de l'auteur

milena

Travailleur de Lumière au Service de la Nouvelle Terre depuis 1987, date à laquelle elle eut accès à son Êtreté : « Losque le Silence se tait, la Présence se manifeste » .. . C’était le premier message.
En 1992, elle reçoit en écriture automatique des informations sur son chemin de vie ainsi que le Nom qu’elle devait emprunter. Ainsi Michèle Berdah devint Miléna…
Enfin en 2008, suite à une méditation guidée, Miléna reçoit le Nom de son Soi supérieur : Elishean, au sommet de la pyramide, ainsi que la connaissance de toute sa lignée spirituelle.
Le 31 décembre 2008, le blog ELISHEAN est né, ce qui fut un exploit pour quelqu'un qui n’avait aucune notion d’informatique, et la suite, vous la connaissez...
Dans la Lumière du Coeur ...

enfants-abraham-bannierrre

Rechercher sur le réseau

Visitez les sites du réseau

HathorAïmma Sha Aleya la Dame Turquoise

Toi qui m'enseigne entre les deux sycomores de turquoise, à la Porte du ciel d'Orient

Archives

Suivez-moi sur les réseaux sociaux

Share247
Tweet
+12
Share1