la vieille haine
Guidance

La dernière « capsule de temps » avant la Résurrection

Guidance des Hathor du 24 août 2017

Archétype Malkhout – David

 

En cette fin des temps, les énergies cristallines sont si fortes, que nous vivons tous l’activation des cristaux de la pinéale. On pourrait croire que cette activation est plus ou moins importante, selon les individus, et s’imaginer que chacun reçoit selon sa capacité à intégrer et ainsi expliquer pourquoi certains semblent s’accrocher à la dualité jusqu’à en devenir complètement fous … Mais ce n’est pas le cas, nous sommes tous inscrits dans le cours du temps et les énergies que nous recevons sont identiques pour tous, ce qui fait la différence c’est la « portion de temps » au sein de laquelle,  chacun a choisi de vivre et de recevoir….

Qu’est-ce qu’une portion de temps ?

La « portion de temps » est une densité qui s’écoule entre l’énergie qui vient du ciel : la matrice cristalline, et l’énergie qui vient de la terre : la matrice souterraine.

Nous avons déjà vu dans un précédent article qu’au delà de « l’onde Temps » et de « la particule Espace », il existe un lieu de Cohérence sub/cosmique, ce Lieu est illustré par la lettre hébraïque Vav, outil du « charpentier » dont la forme originelle désignait une cheville permettant de réaliser des assemblages…. (voir : Le Sens cosmique et la Mesure sub/cosmique)De la même façon que le Vav est une continuité du Yod, le lieu de cohérence sub/cosmique est une continuité du champ de Cohérence universelle, « champ du point zéro ».

Dans l’absolu, il existe une parfaite cohérence entre le « champ » universel et le « lieu » subcosmique….! Mais dans la réalité il existe des engendrements relatifs à un irrésistible besoin de cohésion…. Ces engendrements peuvent être appelés des « capsules de temps ».

La nécessité de cohésion va s’enfermer dans une « capsule de temps » qui à son tour va générer une « portion de temps » qu’on pourrait définir comme une scène de film qui se joue éternellement, tout en se redéfinissant continuellement. Ce qui veut dire que ces « portions de temps » vont se comporter comme leur créateur et engendrer à leur tour, mais dans un immobilisme virtuellement mouvant…  Ce serait comme une scène de film virtuellement interactive ou le scénario est toujours le même, seuls changent les acteurs, les lieux, les dates, toutes les constructions que l’imaginaire peut engendrer au sein de ce même scénario. Cela ressemble au rêve…

La nécessité de cohésion vient d’un déséquilibre entre les aspirations, les idéaux, qui forment la matrice du ciel (grille cristalline) et les désirs inavoués, viscéraux, qui forment une grille souterraine.

Dans la réalité actuelle, deux grilles magnétiques s’affrontent : une grille cristalline, merveilleusement ouverte à l’amour du prochain, qui  déverse un rayonnement bienfaiteur de grâce et de lumière et va à la rencontre de son double, son jumeau qui émet également son propre rayonnement, c’est la grille souterraine fabriquée avec nos tripes … avec ce que nous ne maîtrisons pas, et qui est souvent en totale inadéquation avec nos idéaux…  Le choc de la rencontre de ces deux grilles permet de prendre la mesure de notre incohérence, qui à son tour va définir la nécessité de cohésion, puisque la nature a horreur du vide…!

Dans l’absolu, la  COHERENCE COSMIQUE est la clé de la véritable paix, à la fois dans les mondes extérieurs  et intérieurs, c’est à dire dans nos corps, physiques et énergétiques et dans les mondes, physiques et métaphysiques, simultanément…

Comment se nourrissent les « capsules de temps »?

Il y a une essence plastique élémentale qui nous entoure, et lorsque l’esprit humain formule une pensée relative à un désir avec une intention déterminée, cette pensée s’empare de cette essence plastique et la modèle instantanément en une entité vivante qui, une fois créée, échappe au contrôle de son auteur.

En vertu du libre-arbitre, cette entité va expérimenter sa propre vie pendant un certain temps selon l’intensité de la pensée ou du désir qui l’a appelé à naître. Plus la force de la pensée est conséquente, plus longtemps sera maintenu l’assemblage. Cette entité se comporte comme un compagnon astral qui va sans cesse nourrir la pensée initiale de son auteur, dans le but de perdurer. Ceci est vrai lorsque les pensées tournent autour de nous-même, mais est aussi bien réel lorsque les pensées sont adressées à un ou plusieurs autres…

Dans le cas de mauvais sentiments persistants, de haine ou de colère, contre une personne, l’élémental va opérer afin d’assurer sa continuité et pourrir la vie de la personne concernée, au point, dans certains cas de dépression, de pouvoir la mener au suicide. Nous voyons donc à quel point nos pensées peuvent devenir dévastatrices. Si par contre, la personne visée a développé une conscience plus élevée, son taux vibratoire va repousser cette influence, l’entité n’ayant aucune possibilité de s’accrocher, va vaquer à d’autres occupations, mais toujours dans le but de survivre.

Ce qui est vrai au niveau individuel devient encore plus réel au niveau collectif. Lorsqu’un sentiment de haine perdurent au sein d’un peuple, ou d’une ethnie pendant des générations, ce type de patrimoine transgénérationnel va nourrir de façon constante une entité très puissante, produit des mémoires d’obscurité accumulées au fil des générations. Si une ou plusieurs personnes de ce groupe se débarrassent de cette idéologie malsaine, l’entité ne mourra pas pour autant, mais se déplacera, faisant de nouveaux adeptes, et au fil du temps formera une sorte de grille souterraine sur laquelle un pouvoir occulte malsain pourra s’appuyer pour mener des opérations guerrières ou de déstabilisation. Il faut savoir que les peuples qui ont engendré cette entité seront voués à en subir les conséquences.

La « vieille haine »

Prenons le cas du peuple juif qui, depuis des siècles, est la cible de tous les mécontentements, le bouc émissaire qui renaît à chaque génération, il n’a pu survivre que par la force de ses Justes qui perpétuent une figure auréolée du pouvoir omnipotent de Dieu, une figure de cohérence Unique issue d’ondes émises avec une fréquence identique. Or, depuis la création de l’État hébreu, cette figure de cohérence Unique s’est renforcée au point de devenir un bouclier, multipliant les cours de Torah et les yeshivot, au point que la majorité des israéliens se sentent concernés alors que beaucoup étaient quasi athés, il y a seulement vingt ans.

Ce bouclier va repousser l’entité créée par la pensée « antisémite, anti-juive ou Antisioniste » qui, lorsqu’elle va se heurter à une conscience de plus en plus centrée, va automatiquement se retourner vers les peuples qui l’ont fait naître. C’est ainsi que nous assistons à des drames perpétués aujourd’hui en Allemagne, ou dans d’autres pays. Cette entité nourrie par la majorité des peuples musulmans manipulés à cet effet, va générer un mouvement de haine d’une ampleur considérable.

La grille souterraine sombre, lutte et luttera indéfiniment pour garder son autonomie et survivre, quitte à engendrer une sorte de « maladie auto-immune » qui va toucher les peuples qui l’ont engendrée.

C’est pourquoi il est devenu indispensable de s’intéresser au retour de « la vieille haine » qui devient complètement déculpabilisée… Antisémitisme ou antisionisme sont exactement la même idéologie….

L’antisionisme est une « capsule de temps » qui va engendrer au sein des populations infectées, des « portions de temps » qui vont se jouer à l’infini.

Les « capsules de temps » sont uniquement des limites et non des causes…

Les limites sont ce qui nous mettent en esclavage… L’Exode : la sortie d’Egypte (Mitsraim), est le récit métaphysique de la sortie des limites. C’est en quelque sorte le manuel pour sortir d’une « capsule de temps ».

Pourquoi faut-il que le peuple hébreu sorte d’Egypte ? Tout simplement parce que  l’attribut du Don sans réserve en nous (Israël) est réduit à l’esclavage et ne peut donc pas recevoir l’Abondance (la Shefa qui descend via notre canal Prophétique) … C’est simple, clair et cohérent.

Il n’existe pas de réelle causalité et même si un papillon qui bat des ailes en Afrique peut-être la cause d’un cyclone aux états-unis, la réalité invisible est beaucoup plus vaste. 

Il existe des lignes de force sur cette Terre sacrée qui permettent de déjouer la causalité virtuelle de l’effet papillon…

Il existe une ligne tellurique qui traverse tout le sud de l’Angleterre, s’étend jusqu’à l’extrémité de l’Irlande, puis continue vers la Normandie, les Alpes italiennes, en passant par la Grèce, l’ile de Rhodes, se prolonge jusqu’au Mont Carmel en Israël, et passerait par Jérusalem, couvrant ainsi une distance de plus de 4000 km. Là en Israël, cette ligne se divise, se dirigeant vers l’Égypte et La Mecque en Arabie Saoudite… ( Voir : La mystérieuse ligne de Mikaël dont on parle si peu…)

Ce chemin tellurique dont personne ne veut parler semble remonter aux temps anciens de la Tradition Primordiale, celle enseignée par Shem (sous le nom de Melkisedek) à Abraham.

Il semble que du Mont St Michel au Mont Carmel existe un pouvoir (appelé Archange Mikaël) qui va terrasser le Dragon ( les forces psychiques) à la fin des temps…  Sur cette ligne mystérieuse, nous pouvons dès lors visualiser les sites qui seront chargés d’atténuer la fureur liée au choc de la rencontre entre les énergies du ciel et celles de la terre.

Il est mentionné, dans les Écritures, que cette mystérieuse vérité gravée à même le sol de notre planète, ne soit divulguée qu’à l’extrême limite de la Fin des Temps…, période messianique au sein de laquelle nous sommes présentement, dans l’année 5777 du calendrier hébraïque, à l’aube de rentrer dans l’année 5778. ( Rosh Hashana le 22 septembre 2017)

C’est à dire que nous ne savons pas exactement ce qu’il va se passer, mais tout était déjà su par des ancêtres bien plus avancés que nous en terme de savoir ésotérique…  

Pour les anciens, il était question de dompter la Vouivre... Les courants telluriques qui sont les nerfs de la planète Terre, furent domptés depuis la préhistoire par des pierres géantes ou menhirs. Les premiers temples se construisirent sur les centres telluriques, points d’acupuncture du système terrestre.

En général, sur ces anciens lieux de cultes se cachent un puits, preuve de courant d’eau souterrains… Or nous savons aujourd’hui, grâce aux travaux de Masaru Emoto, comment la force psychique de l’être humain peu encoder l’eau qui va elle aussi, à son tour, s’exprimer via des ondes de formes…

Nous sommes prisonniers d’une conscience de la Dualité

Nous serons toujours dans cette dualité jusqu’à la moitié de la sixième densité ou 6D. Mais depuis deux ans, Gaïa stationne en 5D… La 6ème densité commence à affluer grâce à la cohérence cosmique des pionniers qui ne se contentent pas d’alimenter la grille cristalline de leurs idéaux, mais travaille ardemment à élever les vibrations par la reconnaissance d’Israël, sans pour autant condamner ses détracteurs…

Il faut savoir que grâce aux personnes qui ont sauvé des enfants juifs de l’holocauste, grâce à tous les résistants de France et d’ailleurs, qui ont caché des juifs, grâce à ceux qui aujourd’hui défendent israël, la matrice souterraine est allégée… Car « ainsi va le juif, ainsi va le monde » comme le dit si bien « Kryeon » (canalisé par le channeler Lee Carroll).

Au milieu de la 6D, la prophétie des écritures se réalisera et Ishmaël fera techouva ( il se repentira) et reconnaîtra à Israël son droit sur la terre Promise… Ainsi la dualité disparaîtra… Mais la Terre n’est qu’en 5D et le nombre des pionniers encore bien insuffisant, pourtant il semble que la Promesse de la Délivrance paraît bien plus proche qu’elle n’en a l’air ….

Serait-ce que la grille souterraine va, pour de bon, se trouvée terrassée, très bientôt ….?

Quel est ce grand changement qui peut s’opérer pour obtenir une telle accélération?

Le monde entier ressent le besoin impératif d’un Grand Changement.

Que ce changement passe par la liberté des uns, ou la mort des autres, ou peu importe le scénario poursuivi au sein de sa « portion de temps », l’humain  qu’il soit adamique ou non adamique, aspire aujourd’hui au Grand Changement, chacun y va de son scénario messianique, mais la finalité du ressenti est identique : « faut que ça change »…

Il y a un secret derrière ce ressenti impératif, car ressentir un besoin ou ne pas le ressentir, n’est qu’un résultat.

Tout ce qui se passe dans le monde physique n’est qu’un résultat. Les Signes du temps sont la parole Divine qui sans cesse s’adresse à nous. Notre rôle est simplement de l’écouter… D’écouter cette UNICITE de VOLONTE qui inspire le changement… Car en réalité, ce n’est pas nous qui voulons ce changement, c’est D.ieu lui-même, c’est toute la Création qui aspire à la mutation… Ce que nous devrions entendre c’est cette Volonté de l’Univers qui demande à la Nature de créer des MUTANTS…. Et nous sommes ces mutants.

Nous sommes ces individus dotés de pouvoir psychiques qui façonnons à la fois la matrice du ciel et celle de la terre…  Et si nous engendrons le chaos c’est que nous avons confié notre pouvoir psychique à une entité élémentale que nous avons créé il y a longtemps et qui continue à perdurer en vertu de l’instinct de survie inhérent à toute création….

En réalité la « vieille haine » ressemble au « pain de la honte »…
C’est elle qui fut la cause de la brisures des vases originelle…, et bien plus tard, de la brisures des tables de la lois…
La « vielle haine » est celle qui a fait construire le VEAU D’OR…!

Quelle que soit notre bonne volonté, si on ne suit pas la seule et unique règle qui veut que l’on ne donne jamais son pouvoir à qui que ce soit ou à quoi que ce soit, nous serons toujours enclin à adorer le Veau d’Or pour ressentir un peu plus de sécurité dans notre vie que nous n’arrivons pas à maîtriser. Cette peur est à l’origine de notre chute. Le physicien Jean Pierre Petit l’appelle : « Le rejet immunologique » …

N’oublions jamais que notre acceptation de la Dualité n’est, et n’a été, de notre part, qu’une mise en sécurité illusoire. Certes, nous n’avions pas le choix, nous avions simplement le libre-arbitre ! …

La véritable sécurité c’est l’assurance que donne la Foi en notre Immortalité qui se définit comme étant la « Terre Promise » du monde futur… Quand nous serons tous « Israël », que nous aurons tous cultivé en nous « l’attribut du Don sans Réserve »… Lorsque le Service d’Autrui acceptera de mourir pour laisser la place à un Service de Soi rédempté ou la Conscience sait et ressent, que l’Autre est un autre Moi…. Nous passerons dans l’âge d’or promis.

La réalité du « Sans Fin »

La réalité totale, c’est à dire les 100% de la réalité, se trouve à l’intérieur de nous.

En dehors de nous, il n’ y a rien que nous soyons en mesure de percevoir.

Nous avons l’impression que des choses extérieures nous influencent, agissent sur nous, simplement parce que notre conscience est programmée de cette manière.

Ce monde du 100% contient notre réalité physique de 1%…

Et la réalité métaphysique de 99% est appelé le Eïn Soph, le monde sans fin.

C’est une réalité sans temps, sans espace et sans mouvement où trône une Conscience Unique et Omniprésente. Cette Conscience est une Force Immuable, une Energie Intelligente d’abondance, de plénitude sans mesure, sans limite, sans commencement ni fin.

Cette Conscience se situe au delà de nos capacités de perception. Sa manifestation, c’est OR EÏN SOPH, la Lumière sans fin à l’origine de tout et Cause de tout.

Le OR EÏN SOPH est une Conscience de partage absolu, d’amour inconditionnel, il est PRO ACTIF. Dans l’absolu, il est parfait et il est complet, il n’a pas besoin de partager, mais il veut manifester Sa Conscience de partage.

En acquérant le manque de Lui-Même il devient effectivement parfait et complet…

C’est ainsi que s’est créé l’illusion de la Dualité.

La Torah commence par la lettre BEITH, le 2, pour nous dire que le créé est autonome dans cette oeuvre de Création qui est, en fait, oeuvre de Réparation. Ce qui est, en vérité, un non-sens ! …

Cette conscience trompeuse d’une Dualité est à l’origine de l’idolâtrie qui considère le Créateur comme un supérieur hiérarchique, et elle est aussi l’origine de la Nécessité du travail sur la matière.

« EMET » la Vérité est une Conscience d’Immortalité.

« En Vérité, en Vérité, je vous le dis » – be EMET, be EMET, ani omer lakhem….

Vérité se dit EMET et mort se dit MET, il suffit de rajouter un Aleph au mot « mort » pour obtenir le mot « vérité » …

La CONSCIENCE de « EMET » est CONSCIENCE de notre IMMORTALITE.

Aleph est le symbole de l’Unité, du Principe. C’est aussi le centre spirituel d’où rayonne la pensée, en établissant un lien entre les mondes supérieur et inférieur.

Le tracé de cette lettre en araméen correspond à une tête de boeuf avec ses cornes.

Au commencement Aleph était les cornes d’une vache ou d’un taureau, comme les cornes de la déesse Hathor en Egypte. Puis, par retournement de cette forme, nous avons connu le alpha grec, le A de notre alphabet.

Le taureau est comparé à la sephira Yessod et au patriarche Yossef (Joseph).

aleph

La ligne diagonale – symbole de la lettre Vav (ו) vaut 6 – est l’élément qui brise la symétrie des cohérences, pour provoquer le mouvement qui engendre la vie. Le Yod (י) supérieur à droite = 10 – est la puissance créatrice qui représente la présence du monde en soi. Le Yod (י) inférieur gauche = 10 – est le symbole de la marche d’une existence en devenir. La puissance créatrice porte en elle la puissance créatrice.

La valeur numérique des deux – Yod – et du – Vav – est – 10+10+6 = 26 – Qui est la valeur numérique du Saint Béni Soit-il, le Tétragramme (יהוה).

Ainsi nous comprenons mieux pourquoi il est dit de Aleph (א) qu’il crée parce qu’il est lui-même création. Il n’est pas existence, parce que toute existence propre est finie. Il est au-delà de notre pensée, car au-delà de toute conscience humaine. Il n’appartient ni à l’espace ni au temps. Compte tenu de tout cela, notre esprit en tant qu’esprit fini, ne peut le contenir.

Aleph qui en pleines lettres s’écrit avec un Lamed (ל) et un Pé (פ) a aussi pour nombre : Aleph = 1 + Lamed = 30 + Pé = 800 = 1+30+800 = 831 – soit – 8+3+1 = 12. (Source)

Notre conscience cellulaire est EMET vérité, alors pour quoi la maladie ?

« Nos cellules savent qu’elles sont immortelles, c’est nous qui ne le savons plus ! C’est nous qui devons réapprendre ! C’est nous qui avons posé des limites au sein de l’illimité … Nous nous sommes enfermés au sein de la dualité pour en jouir… Cette jouissance est un acte de mise en sécurité. La dualité « EST » une fois pour toute, c’est nous qui construisons les murs de notre prison, cet enfermement, cette « maison ». Sortir de la prison, c’est pas ouvrir une porte pour aller ailleurs. C’est la fréquence de la prison qui n’existe plus. Mais ce n’est pas un autre espace, un autre temps, c’est une autre densité de temps . » Causal Expériment Healing

Le renouveau de la « vieille haine » et la prolifération du cancer du pancréas

Le nombre de personnes atteintes du cancer du pancréas est en augmentation constante et la médecine officielle ne sait pas trop pourquoi.

On sait que c’est un organe d’une importance extrême : c’est lui qui nous permet, par la production d’enzymes digestives versés dans l’intestin, en aval du travail fait par l’estomac, d’absorber peu ou prou les nutriments que notre nourriture est censée contenir. Et puis, c’est aussi lui qui produit différentes hormones, dont l’insuline, qui régule le taux de sucre dans le sang…

Ce qui inquiète le plus les médecins, c’est qu’ils ne savent toujours pas pourquoi cette maladie est de plus en plus fréquente, particulièrement dans les pays les plus développés. Et surtout, le nombre de malades ne cesse d’augmenter.  Selon le professeur Daniel Jaeck, d’ici à 2030, le cancer du pancréas pourrait causer à lui seul jusqu’à 15 000 décès par an en France….

La « vieille haine » et le pancréas

Tant de haine a ravagé ce monde, qu’on pensait sincèrement qu’au 21ème siècle ce serait fini…
Mais non, car la pire, la « vieille haine », renaît de ses cendres, et se nourrit de fantasmes et de mensonges. Cette haine a pris une ampleur considérable avec les réseaux sociaux sur le web… Aujourd’hui elle est complètement déculpabilisée…

Cette haine a un nom, elle se nomme AMALEC, c’est donc la FORCE D’IGNORANCE dont nous parle les Hathor.

Actuellement, Amalec grandit et avec lui tous les problèmes liés au pancréas : diabète, cancers, inflammation…

Je l’avais déjà précisé, selon les correspondance entre archétypes de la Torah et organes du corps physique :  le pancréas c’est Amalec, le foie c’est Ishmaël et la rate c’est Essav….

Sans avoir à faire des recherches, je suis sûre qu’il y a actuellement, une énorme proportion de gens qui ont des problèmes de ventre gonflé, de flatulences et même de résistance à l’insuline… Ce sont les symptômes de l’Ascension les plus difficiles à supporter. En fait, c’est le pancréas qui réagit à la nouvelle grille cristalline

Beaucoup de personnes pensent qu’il suffit de faire des méditations mondiales pour la paix pour que quelque chose change et croient sincèrement à leurs actions. Mais c’est un leurre…. Tant que la vieille haine sera cautionnée et validée par d’obscures théories, rien ne pourra changer…

La matrice de la « vieille haine » est souterraine, elle s’étend comme des racines empoisonnées et contamine toute la terre... Vous ne le voyez pas, mais si vous étiez sensitifs et bien ancrés, vous le sentiriez…

Grâce à la reconnaissance d’Israël et à l’amour porté au peuple juif, il est possible de garder une connexion avec les énergies de grâce divine qui descendent en ce moment…

A contrario, le choc qui se créé, entre les énergies qui descendent de la matrice cristalline et celles qui émanent de la grille souterraine, engendre le chaos sur terre...

Les gens ne comprennent rien, les gens n’entendent rien et ne veulent rien voir, ils ne savent plus que critiquer, accuser et défendre des idéologies factices et illusoires, ils veulent à tout prix rechercher un coupable ….. Mais le coupable, c’est « la vieille haine », c’est Amalec, c’est votre pancréas qui vous le dit… Il exprime le MAL à DIT…

Aujourd’hui, les musulmans sont les porteurs de parole du MAL à DIT… C’est normal, c’est le foie ISHMAËL (traduction : D.ieu entend)…

Nous savons qu’au pire des cas, cette vieille haine ira à son paroxysme pour enfin disparaître dans une apocalypse finale… car D.ieu entend effectivement…

Alors il y a ceux qui disent : « Mais D.ieu n’existe pas » …!
Ils sont à mourir de rire…
Le monde atomique n’existe pas ? La particule de D.ieu n’existe pas ?
Pourtant tout ce qui existe, ne peut exister que par la volonté de CETTE PARTICULE ELEMENTAIRE…, dont le NOM est au dessus de tous les NOMS…

Bien sûr, pour ceux qui s’attendent à ce que D.ieu soit un bonhomme assis sur un nuage en train de nous regarder, c’est évident que cela n’existe pas … L’image d’un dieu, le nom d’un dieu est un leurre… Toute représentation (image ou son)… est un leurre…
Mais ce monde de « déséquilibrés » s’est construit uniquement sur des leurres… Le mensonge est inscrit dans la culture génétique des Nations… La culture génétique se transmet…., et avec elle, est transmise la « vieille haine »….

Aujourd’hui, il n’y a plus de possibilités pour construire un quelconque veau d’or et s’en sortir à bon compte… La matrice souterraine gronde et il n’y a qu’un seul moyen pour l’arrêter : c’est le JEÛNE : arrêter de l’alimenter… Ce qui est en haut est comme ce qui est en bas … Le microbiote intestinal et l’Univers sont en relation et en interaction constante..

Pour faire jeûner la matrice souterraine, il faut la Techouva des Nations ( repentir)…

Alors ceux qui parlent d’amour inconditionnel, et qui font des méditations mondiales pour la paix …. Arrêtez donc le massacre et contentez-vous de mettre au régime vos tendances antisionistes basées sur des croyances dont vous n’avez aucune idées de la véritable source… car la matrice souterraine pense et agit pour vous… Au même titre que votre microbiote, votre deuxième cerveau intestinal…

Tant que vous apporterez une quelconque caution à la « vieille haine » vous participerez au chaos qui mènera à l’apocalypse… Rien de ce que vous ferez en dehors du jeûne, ne changera la structure de la matrice souterraine et sa prolifération….

Et plus les énergies qui descendent vont s’affiner, plus elles rentreront en CONTACT/CHOC… avec les énergies de la matrice souterraine et plus vous verrez des attentats et compterez vos morts…
Cela n’a rien à voir avec un quelconque complot, c’est vous qui le créez, c’est vous qui lui permettez d’exister…

Beaucoup vont rire à la lecture de cet article, mais d’autres vont peut-être réfléchir, et c’est à ceux là que je m’adresse maintenant :

Soyez vigilants, et regardez les signes, la nature métaphysique ne trompe pas …
Là ou la grille souterraine est la plus dense, là se passent les attentats…
Certains vont appeler ce phénomène la « COLERE DE D.IEU »… C’est vrai en quelque sorte… mais ne le voyez plus en terme d’image humanisée, voyez un phénomène énergétique naturel…

Deux grilles s’affrontent : une grille cristalline dans le ciel (que vous avez fabriqué avec vos aspirations, vos idéaux), elle déverse un rayonnement qui vient pour rencontrer un autre rayonnement, celui de la grille souterraine que vous avez fabriqué avec vos tripes … avec ce que vous ne maîtrisez pas, et qui est souvent en totale inadéquation avec vos idéaux…

Le CHOC de ces deux grilles est la mesure de votre INCOHERENCE…

Seule la COHERENCE COSMIQUE est la clé de la véritable paix, dans ce monde et dans celui bien plus basique, de votre corps physique…

L’activation du 13ème bin d’ADN

Alors que nous étions conduits à réactiver nos 12 brins d’ADN au moment du passage de Gaïa en 5ème dimension, le 23 septembre 2015…  Nous avons été appelés à la réunification par le 13ème son, le 13ème rayon ou rayon messianique, un peu avant l’anniversaire de l’An I, en 2016. ( Voir : Nous sommes impérativement conviés à la réunification par le 13ème son)

Cette 13ème mesure est appelée « Des jours anciens »... Ainsi qu’il est dit : « Vois, il fut un temps durant lequel ils n’ont pas péché. Et en ce temps ou dans des jours anciens, ils étaient dignes. – Rabbi Moïse Cordovéro

Ceci se rapportait à notre jugement sur les événements qui ont déferlé sur notre monde…

Notre travail était de participer à l’ascension de la terre vers la 6ème dimension … Et cela nécessitait un effort grandiose, celui de dépasser complètement la dualité, tout en acceptant que les mondes créés ne peuvent subsister que sur la base du 2. Cela était un effort en terme de compréhension et d’ouverture de conscience…

Nous avons réussi. Nous nous sommes transporté en esprit, d’une conscience cosmique, vers une conscience illimitée, car tout ce qui existe dans « le monde du 1% », ne peut en aucun cas s’unifier, et nous devons  faire un Saut dans « le monde du 99% »…  le monde du Eïn Soph (sans fin).

Lorsque nous disons qu’au milieu de la 6ème dimension la dualité n’existe plus. et le Service d’autrui disparaît pour laisser la place à un Service de Soi rédempté. Qu’est-ce que ça veut dire ? Qu’il n’existe en réalité qu’un seul Service Divin… C’est le moment ou le Service de Soi identifie « soi » à Lui…

Le moment où l’homme se met à ressembler à Son Créateur. le moment où la ressemblance rejoint l’image… Car tout est conçu depuis le début, la fin n’existe que dans le commencement.

Or, depuis le commencement la « vieille haine » a existé, on vous le dit c’est le « pain de la honte »… C’est parce qu’il a eu honte de n’avoir pas eu avec qui partager que le Graal (le récipient) s’est brisé, provoquant la « brisure des vases » (shevirat hakelim). Car d’un côté, il y a la lumière, l’attribut du don sans réserve et de l’autre coté, il y a le désir, le récipient, l’attribut de réception.

Si la « vieille haine » a pré-existé c’est que le peuple juif, Israël : le Graal, a lui aussi pré-existé à la Création… Ainsi il n’y a pas d’élection par choix, il n’y a qu’une ébauche d’un monde à créer au sein de laquelle tout existe, et qui devra se développer… C’est pourquoi il est dit « le peuple juif est la trouma (le prélèvement) des Nations »… Lorsque vous faites une pâte à pain et que vous en prenez un morceau pour le mettre de coté, c’est une trouma : un prélèvement qui servira de levain pour les pains futurs…

Et IL a dit « faisons l’homme à notre image et à notre ressemblance ».

Ainsi par ce « faisons », nous comprenons qu’IL a associé la hiérarchie des Puissances à Sa Création, et que nous sommes donc porteurs des Malachim et qu’en qualité de « porteurs de cette hiérarchie des Malachim », nous fabriquons tout ce que nous subissons, que ce soit au niveau individuel ou collectif, puisque nous vivons dans plusieurs mondes simultanément et sommes à la fois nos anges gardiens et nos anges accusateurs.

S’il est facile de se propulser jusqu’en 7ème dimension au niveau mental et spirituel, cela devient extrêmement pénible de l’ancrer au niveau émotionnel et de le vivre au niveau physique, pour le rayonner au niveau éthérique. Or c’est de ce rayonnement là, dont nous avons besoin, pour que la Terre, Gaïa puisse continuer son ascension et stationner  en 6ème dimension.

Le rayonnement du  13ème brin d’ADN est’une mesure de notre Féminin intérieur, et de la même façon que la Lune a accepté de se faire plus petite que le Soleil, le Féminin a accepté le « jeu » que le Créateur lui a demandé de supporter.

Car il est bien vrai que le Féminin supporte le monde. Ce Féminin est en chacun de nous, quel que soit notre sexe et il est souvent bien plus exprimé chez les hommes aujourd’hui… Paradoxalement ou conformément à la Loi du Retournement, sans laquelle aucune véritable Alliance n’est possible…

« La bibliothèque du Souffle entretient 13 sons primordiaux, dont 12, font partie intégrante de votre intellect. Le 13ème son est celui qui lie tous les autres. Nous vous avons dit ce son est le Féminin en exil. Nous vous avons dit ce son est l’inimaginable. Nous vous disons, ce son est celui de l’homme nouveau , il est l’attribut quantique. » – les Hathor

L’Alliance du 13ème son, contient la mémoire du « viol » et de ce fait elle a perpétué le « voile »… Afin de minimiser la « Réaction » et engendrer l’Action Créatrice qui passe par la Vision ou visualisation créatrice. Cela ne se trouve que dans le Pouvoir méconnu du Blanc..

« Lorsque vous regardez au delà du point zéro vous voyez votre univers jumeau. C’est dans cet univers qu’évolue votre Double. C’est de cet univers que procède le multivers infini. C’est l’endroit de votre multidimensionnalité alors que le monde intellectualisé et figé, est son envers. » – les Hathor

Lorsque Jacob rencontre son frère Esaü venu pour le combattre avec ses 400 guerriers, il lui dit: « im Lavan garti » « J’ai vécu avec Lavan (Laban) ». Lavan veut dire blanc.

Et « garti » veut dire j’ai vécu mais est inclut dans sa syntaxe « j’étais étranger » « ger » … Pourquoi ?

Ce qui est exprimé ici, c’est que nous vivons tous avec ce grand livre blanc de l’imaginaire et nous pouvons soit le violer et réaliser un fantasme au sein de la matrice, soit s’expanser et s’extraire de cette matrice à laquelle nous restons étranger. (Voir Le Grand Livre Blanc de votre Imaginaire)

C’est à dire que nous pouvons selon notre acceptation :

  • Soit succomber à l’irrésistible besoin de cohésion et se relier à des engendrements. Entrer dans une « capsule de temps », qui va nous conduire au sein de « portions de temps » permettant à l’imaginaire de s’exprimer dans l’immobilisme de sa virtualité.
  • Soit accepter le 13ème son, le mérite des pères, et s’extraire du Vide pour y honorer le Plein… Embrasser la Plénitude sans savoir, ni regret…

Dans le cas de la « vieille haine », c’est simple :  Qui a amené la Torah ?

Quand vous avez la réponse, vous pouvez comprendre le syndrome du « pain de la honte » et celui du « veau d’or »…

Le pouvoir méconnu du blanc

Lorsqu’on parle du pouvoir méconnu du blanc on se réfère aux tables de la loi qui furent brisées, suite à l’épisode du veau d’or.

Selon la tradition, les tables de la loi remises à Moïse ont été écrites par un feu noir sur feu blanc.  Feu blanc était la torah écrite mais encore invisible, feu noir était la torah orale (révélée).

Selon la tradition mystique, l’alphabet hébreu est fait d’un feu noir sur un feu blanc.

Il est dit qu’à l’époque messianique, D.ieu révélera le blanc de la Torah dont les lettres sont actuellement invisibles pour nous.

Le Livre du Zohar, Genèse, 183 :« L’obscurité est le noir dans la Torah, l’encre dans ses lettres. La lumière est le blanc dans la Torah, les parchemins sur lesquels les lettres sont écrites. Lorsque la lumière se revêt dans les ténèbres, il est écrit au sujet de la Torah, «Je suis noire et belle ». Lorsque la lumière – le blanc dans la Torah – part de là, la Torah dit: «Ne voyez pas que je suis noirâtre. »

Par la forme du livre, des lettres noires sur un fond blanc, nous voyons que c’est la couleur noire qui nous transmet toutes les informations. Bien que nous puissions dire le contraire: si nous entrons dans l’attribut du don sans réserve, dans la lumière blanche de l’arrière-plan du livre, nous étudions la partie blanche en contraste avec le noir et non le noir sur fond blanc, mais le blanc dans lequel il y a des petits trous noirs. ( Rav Michaël Laitman)

Imaginer l’inimaginable

Petit exercice avec nos mains :

Lorsqu’on place notre main (YAD) sur une feuille de papier blanc. On voit 5 doigts qui correspondent au noir et 6 trous ou espaces, qui correspondent au blanc… Le 5 est la lettre Hé qui se reproduit 2 fois dans le tétragramme (yod hé vav hé), de la même façon, nous avons 2 mains… Le 6 est la lettre Vav… qui, nous l’avons vu au début de cet article, illustre le lieu de Cohérence sub/cosmique, comme étant la continuité du champ de Cohérence universelle. En effet, le YOD contient le Vav…

Serait-il présomptueux d’affirmer alors que notre main (yad) contient les 6 jours de la création…? Car en vérité, elle ne les contient pas, mais elle les révèle… Comment peut-elle révéler ce qu’elle ne contient pas déjà…? Elle le peut car dans le monde des 99% ces 6 jours révélés sont contenus… Et à l’intérieur des limites de nos doigts, nous voyons qu’il existe 4 temps de l’histoire, qui s’écoule en 5 séquences.

Et si nous posons nos mains l’une sur l’autre, nous voyons que du début de l’histoire à la fin de l’histoire, il y a bien 6 jours de création qui se développent selon 10 attributs : 1 à droite, 1 à gauche et 4×2=8 au milieu…

Ensuite si nous décalons nos mains en superposant les deux petits doigts, pour créer un papillon (photo ci dessous) nous retrouvons le chandelier à 7 branches et la ‘Hanoukia à 9 branches…

mains-papillon

Le plus difficile pour nous est de visualiser l’inimaginable, nous sommes prisonniers de ce que nous savons, de ce que notre mémoire collective sait. Et pourtant quand on y réfléchi, il y a un moyen infaillible c’est « l’acceptation du dessein Divin»…

L’acceptation mène à toutes les compréhensions et ouvre des portes dont on aurait pu imaginer la présence, avant d’avoir accepté…

Avec l’acceptation vient se corroborer l’étude des signes, car l’être humain est curieux de nature et s’il ne donne aucune explication à un événement, s’il refuse de remplir ce VIDE par quelque chose de déjà vu, de connu, alors la nature va lui offrir l’opportunité de voir et entendre à travers ce champs blanc qu’il n’aura pas comblé…

La disparition des abeilles

« Si l’abeille venait à disparaître, l’Homme n’aurait plus que quelques années à vivre » Albert Einstein.

Les abeilles ont d’abord commencé à disparaître aux Etats-Unis et en Europe. Depuis une vingtaine d’années, elles disparaissent partout dans le monde, que ce soit les abeilles domestiques ou les abeilles sauvages… Or les abeilles sont essentielles à l’agriculture. Un tiers des espèces végétales est en effet pollinisé par cet insecte très utile, sans lequel aucune vie ne serait possible.

La disparition des abeilles est un phénomène lié aux pesticides et nous savons que Monsanto et Cie n’ont pour but que de remplacer nos belles et vraies abeilles par des organismes génétiquement modifiés. Ainsi, nos abeilles seraient comme la plupart de ceux qui nous gouvernent des clones au service d’une puissance occulte et certainement pas humaine.

On ne veut pas d’OGM, c’est pas grave disent-ils,  on va vous faire des « abeilles AGM », sur mesure et à la mesure de nos exigences….

QUE FAIRE ? … La Terre est déjà colonisée par ces « esprits sans âmes ».

Le fait de contrôler notre alimentation permettrait la « zombification » de l’humanité, en agissant sur les propriétés de l’âme. L’Âme étant notre pouvoir de Résurrection, par la réintégration des étincelles (nos parties d’âme), au sein de l’Âme Primordiale de l’Adam haRishon, il ne nous resterais que l’Esprit manipulable, mais vecteur d’Immortalité.

Entre Résurrection et Immortalité, nous sommes devant le choix ultime de la fin des Temps.

– Renaître dans un Corps de Gloire qui contiendra la totalité de ce que nous avons créé (y compris ceux qui oeuvrent présentement à nous détruire.)

– Ou accéder à la fixité de l’immortalité physique, dans l’éternelle Servitude d’un rire sans joie.

Rappeler-vous les paroles des Hathor :

« La force d’ignorance, veut mettre fin à ce cycle de mort et renaissance, pour devenir complètement indépendant de la ligature du Féminin Sacré, puisque l’indifférencié n’a plus aucune raison de se renouveler. La création n’ayant plus la possibilité de se renouveller, le mouvement serait soumis à la loi masculine qui est le mouvement perpétuel et non plus la création renouvelée. La bibliothèque du Souffle n’aurait plus sa fonction d’enseigner, elle serait simplement soumise à la fixité. Cette fixité permettrait tout simplement la perte de la diversité des univers et des dimensions. permettant une circulation plus aisée et non soumise à la densité.

Mais ce n’est pas ce que veut le Plan Divin. Le plan divin aspire a l’unité mais en gardant la diversité, et pour cela il est impératif que puisse continuer d’exister le renouvellement du Souffle. Ce renouvellement n’a pas besoin du cycle des morts et renaissance pour perdurer, ce cycle, c’est vous qui l’avez introduit en acceptant d’introduire l’ignorance. L’ignorance est la non reconnaissance qui naît par la nécessité d’annulation. C’est ce que vous appelez la Brisure des Vases. Pourtant ce n’est pas un état qui doit etre accepté comme étant divin. Encore une fois le renouvellement peut se passer du cycle des morts et des renaissances pour effectuer la réparation, à la seule condition de comprendre le secret de la ligature du Féminin Sacré, qui passe par la ReConnaissance de Votre Totalité. Il n’est donc pas question de combattre cette force, il suffit de l’annuler à son tour. » (Message des Hathor N° 3 ).

Accéder à la Totalité de nous-même passe par la compréhension que ces gens sont la matérialisation d’un système que nous avons créé, le peuple des Éons fait parti de nous, il est Nous sur un autre plan, et au sein de ce peuple vivent des créatures peu recommandables auxquelles nous avons donné Vie et qui s’incarnent.

En accédant à la Totalité de nous-même, nous récupérons ces étincelles holographiques éparpillées et les ramenons à la Source de l’Âme unique de l’Adam Primordial. C’est cela, la Résurrection des morts, car un Esprit dont une multitude d’étincelles d’âme sont éparpillées est un mort-vivant. Lorsque nous arriverons à réintégrer à l’intérieur de nous la Totalité de ce qui nous est montré à l’extérieur, nous pourrons accéder à notre Totalité.

L’Esprit c’est le Sang et l’Âme c’est le Pain 

Pour les chrétiens, le Corps du Christ est associé à l’Âme qui a récupéré la Totalité des étincelles et réintègre l’Âme Primordiale. Cela est sous entendu dans cette phrase : « Bois ceci est mon Sang, manges ceci est mon Corps »

La Joie est le sang de la Création nous disent les Hathor.

Le sang (DAM en hébreu) est le substrat de nos pensées. Jacqueline Bousquet l’explique très bien lorsqu’elle nous dit : « La qualité de nos pensées dépend de la qualité de notre sang ».

Revenons au Aleph :

Lorsque nous replaçons le Aleph (le UN) devant Dam, ce mot redevient Adam.

Le Récit de la Genèse ne commence pas par la lettre aleph, mais par le Beith (deux) qui veut dire aussi « maison ». Le Aleph n’a pas de sonorité propre à lui-même, il s’adapte selon le mot. Le Un n’a pas de forme.

La Joie est le « sang-pur », Comme il est dit : « Et tu serviras l’éternel ton D.ieu dans la joie… ».

La véritable JOIE n’a pas de forme, car elle est constante dans tous les aléas de la vie. Dans les bons moments où l’on dit Merci, et dans les mauvais moments où nous acceptons et nous utilisons ce qui vient comme un vecteur puissant de Transmutation.

Cette JOIE constante : la » Simh’a » est un anagramme de Mashiah’, le Messie.

La Joie sans forme : le Aleph, qui imbibe le coeur de celui qui vit par la Emouna, la Confiance en D.ieu, est une invitation pour la Divine Providence à réintégrer sa maison terrestre : le Beith.

La JOIE est le Secret du « 13ème Son », car au delà des 12 tribus, des 12 Éons, l’Alliance de la Joie sonne le Shofar ou la Trompette, de la Délivrance.

Alors dans ce jeu de forces qui s’exprime devant nous, voyons ce qui est Nous et que nous ne pouvons ignorer.

Le moyen est simple : Résister à la morosité, Réintégrer le phénomène à notre niveau de réalité, Dire « Stop » et Rire de notre résistance .

Le refus de voir ou de faire savoir, ne changera rien au problème qui nous est montré. Vous pouvez boucher vos oreilles tant que vous voudrez et vous isoler au fin fond de n’importe quelle brousse, derrière n’importe quel mur, la Vérité de ce que vous êtes en non-exprimé, vous sera montré. Alors il vaut mieux courir au devant d’elle pour regarder et comprendre que de CELA, sortira la Délivrance. Car nous ne sommes pas CELA, nous sommes QUI a créé cela.

Nous devons récupérer en nous ces étincelles de « Psychopathie sans âme », car elles ne sont que la matérialisation de nos pensées intérieures de ce que nous mettons en place pour sauvegarder nos misérables Avoirs. AMALEC est en chacun de nous…

« Tant qu’Amalec vivra en toi, il vivra en dehors de toi »

Quel que soit le désir qui nous anime : Compétition, Exclusivité, Profit…, tout cela se joue sur des plans auxquels nous ne prêtons pas attention, mais que nous sauvegardons inconsciemment, nous inventant de bonnes raisons pour le faire, de légitimes arguments qui ne peuvent convaincre que nous-mêmes et ceux qui pensent comme nous…

Aujourd’hui, à la fin des Temps, les forces de l’ombre, les Eons accusateurs, oeuvrent à la modification du vecteur principal de la Vie, les Abeilles, qui donnent le miel.

« Aucune des offrandes que vous présenterez à l’Eternel ne sera faite avec du levain; car vous ne brûlerez rien qui contienne du levain ou du miel (Devash) parmi les offrandes consumées par le feu devant l’Eternel. » Lévitique 2 : 11

C’est une image qui devrait nous faire tous réfléchir…

Le « levain » de nos croyances et le « miel » de la Fertilité de nos actes, nous devons les abandonner. Abandon de nos croyances mais aussi abandon de notre propre fertilité, comme autant d’avoirs misérables.

Pensez à ces sculptures zen construites avec du sable…

Les abeilles, comme la Joie, sont le sang de la co/création continue, de la Vie.

Les abeilles donnent le miel et la Joie engendre le Rire, mais ne rions pas au point de railler l’essentiel. Ce n’est pas le Rire en soi qu’il faut cultiver, car il peut cacher une intense tristesse, c’est la Joie sans forme.

La Joie est Résurrection de la forme, le Rire est Immortalité de la forme.

Nous commençons à comprendre comment fonctionne notre ADN interconnecté et reprogrammable à volonté, nous avons compris combien nos cellules sont immortelles et comment nos croyances peuvent engendrer la maladie, car la croyance est une maladie.

On a pu constater que l’univers est un champs psychique au sein duquel s’affrontent deux forces opposées et c’est de cette opposition qu’émerge la Vie, présente en toute chose.

Nous sommes au fait de la Force de notre Intention et avons pu tester combien le Miracle peut surgir de notre Attention.

L’objectif en cet instant de temps est de regarder sans aucun jugement porté, comment se tisse au fil de l’histoire, la Grande Toile d’araignée Akashique de l’Information, à la fois, attentive à Sa Cohérence et soumise à ses corrélations. Ce n’est pas en se voilant la face que nous dévoilerons notre existence multidimensionnelle, car c’est au sein de ce jeu de forces que se projette notre muti-réalité.

Nous sommes présentement une « conscience de 1% » consciente d’un monde de 1%, au sein duquel nous croyons vivre.  Or, 99% de notre Conscience s’exprime dans un  « monde de 99% » dont nous n’avons pas conscience. Dans cette perspective : votre chien est une partie de vous incarnée dans les 1% dans le but de vous aider à récupérer les étincelles coincées en son « sac de mémoires »… 

Cet exemple permettra simplement de vous inciter à considérer ce qui vient comme le reflet holographique d’une expression, si minime soit-elle, de votre « conscience de 99% » qui demande, de votre part, l’effort de Réparation.

Nous avons la possibilité de changer le passé, il suffit de se laisser guider par la Cohérence et ne plus succomber à cet irrésistible besoin de cohésion. Lorsque nous changeons le passé, nous sautons vers une nouvelle ligne de temps et c’est ce phénomène qui créé l’effet Mandela…

Comprenez que par la reconnaissance d’Israël sur sa terre, en vertu du 13ème son : le mérite des pères, vous annulez tout un passé révolu, et par ce ressenti intérieur, vous avancez le Futur en votre monde et en vous…

C’est uniquement ce mouvement intérieur qui va permettre la résurrection du 14ème attribut…

Car en aucun cas nous ne devons oublier que le 14 attend son heure… Ce qui peut être une excellente raison pour ne pas le faire attendre….

Avec tout mon Amour,

Miléna

***

Je réclame le copyright pour tous mes écrits sur ce site. Vous pouvez reproduire ce texte et en donner copie à condition qu'il ne soit pas coupé, qu'il n'y ait aucune modification de contenu, que vous mentionniez le nom de Milena@OR et que vous fassiez référence à  ce site  http://leshathor.com

Copyright Elishean / 2008-2016 / les Hathor 

Print Friendly, PDF & Email

A propos de l'auteur

milena

Travailleur de Lumière au Service de la Nouvelle Terre depuis 1987, date à laquelle elle eut accès à son Êtreté : « Losque le Silence se tait, la Présence se manifeste » .. . C’était le premier message.
En 1992, elle reçoit en écriture automatique des informations sur son chemin de vie ainsi que le Nom qu’elle devait emprunter. Ainsi Michèle Berdah devint Miléna…
Enfin en 2008, suite à une méditation guidée, Miléna reçoit le Nom de son Soi supérieur : Elishean, au sommet de la pyramide, ainsi que la connaissance de toute sa lignée spirituelle.
Le 31 décembre 2008, le blog ELISHEAN est né, ce qui fut un exploit pour quelqu'un qui n’avait aucune notion d’informatique, et la suite, vous la connaissez...
Dans la Lumière du Coeur ...

enfants-abraham-bannierrre

Rechercher sur le réseau

Visitez les sites du réseau

HathorAïmma Sha Aleya la Dame Turquoise

Toi qui m'enseigne entre les deux sycomores de turquoise, à la Porte du ciel d'Orient

Archives

Suivez-moi sur les réseaux sociaux

Partagez84
Tweetez
+12
Partagez