frayer-une-route-dans-le-champs-de-conscience-planetaire
Guidance

Frayer une Route dans le Champs de Conscience planétaire

Guidance des Hathor, 25/12/2016

Alors que nous avions reçu plusieurs messages au sujet de l’arrivée des cavaliers, nous savons aujourd’hui que la Lumière a gagné.

Nos choix ne sont en réalité, que des prises de position dictées par le subconscient, et à un moment de notre histoire, le monde s’est scindé en deux. Mais il faut croire que cela était juste et sans importance, car quelque soit la vibration que nous nous sommes assignée, nous savions qu’il n’est pas exclu de faire appel, et nous l’avons fait.

Nous avons toujours cette merveilleuse opportunité de croire en un « miraculeux réajustement vibral » qui a fait basculer la conscience collective pour nous mener au seuil de la promesse. Les temps messianiques que nous vivons présentement bien que remplis de rebondissements, puisque tout va très vite, nous montrent qu’il en faut très peu pour opérer un nouveau saut quantique et activer le retour de notre Divinité.

Ce qui fait la différence, c’est notre capacité à freiner des deux pieds lorsque nous sentons arriver un précipice, et nous avons acquis cette capacité d’engendrer, sans attendre, un demi-tour à 180° pour repartir gonflés à bloc, sur une nouvelle ligne de temps.

De plus en plus, notre imagination se concentre sur une nouvelle réalité où les conflits ne sont plus qu’un mirage sur un écran vidéo. Nous n’acceptons plus aucun rôle dans le film car nous savons que sans notre adhésion, le monde que nous regardons se meurt et tous ses préceptes et concepts fallacieux meurent avec lui.

De plus, les différents messages que nous recevons actuellement nous en disent long sur les encourageantes « bonnes raisons » de garder ce vif espoir, dans la venue du véritable changement. Et même si cela n’est pas encore complètement réalisé, c’est une vérité à laquelle il ne faut pas cesser de croire.

Ce que nous regardons en ce monde, et la façon dont nous le regardons va délimiter la conception de la forme et notre conviction face à l’opportunité du miracle, ne peut que le rendre omniprésent au sein de la manifestation. Car le miracle se cache derrière chaque expression de la réalité, ce n’est que nous-même, lorsque nous restons prisonniers d’une vision restreinte, que nous nous excluons du panel des potentialités.

D’ailleurs, quelle qu’a pu être un temps notre « assignation vibrale », nous voyons qu’elle s’est prosternée devant la Grâce, nous donnant cette merveilleuse possibilité de faire route vers une nouvelle réalité collective, qui ne pourra que s’expanser.

Le solstice de décembre marque toujours d’une pierre, le seuil de la porte des étoiles… Cette année nous avons opté pour l’intégrité. Cette pierre d’angle, nous l’avons posé par nos actes, en accord avec nos pensées, et nous voila maintenant prêts pour la reconstruction de notre Sanctuaire intérieur. Nos efforts ne sont jamais vains dans les multivers, et lorsque nous oeuvrons pour la lumière, nous ne tardons pas à en découvrir les immenses bénéfices.

Quelque soient nos erreurs passagères, notre conduite peut toujours être rectifiée, lorsque nous vivons en toute intégrité, rien ne justifie le désespoir. Nous pourrons même faire un «Vin Nouveau» avec nos «Vieilles outres», si nous reconnaissons humblement s’être trompé, car très rapidement nous aurons abandonné nos anciens schémas. C’est cela, la promesse de la Résurrection, les « outres » choisissent elle-même de se renouveler…

Le premier but à atteindre est en vérité simple, il est de révéler la Sainteté dans ce monde. Intégrité, Honnêteté, Équité, sont autant de vertus qui nous rapproche de l’Absolu. Transparence engendre Clarté, Limpidité, nous allons vers la Cohérence.

Le second objectif, plus important, est d’élever ce monde à une nouvelle vibration et modifier ainsi les aspects physiques de l’homme. Il s’agit de transformer matériellement les caractéristiques de l’habit de notre Être, afin que ce vêtement devienne apte à faire jaillir la Divinité essentielle qui se trouve à l’intérieur de chacun de nous.

Nous ne devons jamais oublier que chacun, y compris celui qui est « sur un chemin éloigné », possède un potentiel divin qui cherche à se réaliser, lui aussi profitera de la valeur de notre oeuvre.

Mais il existe un sujet peu abordé dans le sens que je tiens à mettre en avant aujourd’hui, pourtant, il concentre en son sein la vérité du secret de notre réussite, c’est celui des Archontes…

Il est dit dans les écrits gnostiques : Dès que le monde fut empli, les archontes le dominèrent, et le retinrent dans l’ignorance. ». Mais, sans la Force d’Ignorance, il n’y aurait pas eu de Création…!

« C’EST LA LOI DE L’ANNULATION. TOUT CE QUI SE CRÉE S’ANNULE, S’IL N’EST PAS VIVIFIÉ DANS LE LIANT DE L’AMOUR, LA LIGATURE DU FÉMININ DIVIN. » Les Hathor

Or, pour le Créateur, Lui-même, le Temps fait parti de la manifestation. C’est avec son Amour/Temps, pré-existant, que Dieu a installé son Trône sur l’Eau de l’Esprit. Cela, c’est le Temps vertical, le temps de l’Homme. Puis, les Archontes jaloux se sont approprié le temps de l’Histoire, le Temps horizontal, la mémoire et le passé… Dieu connaissait cette jalousie, puisqu’Il a dit « faisons l’homme à notre image »… Ce « faisons » a associé les Puissances à la Création de l’Adam, alors… ils nous ont donné l’Esprit.

Personne ne se demande jamais pourquoi il est dit que lors de la « phase finale », l’âme doit disparaître au profit de l’Esprit. C’est pourtant évident, de même qu’à la naissance l’âme s’oublie pour se perdre au profit d’un corps individuel, il arrivera que le corps lui-même, s’oublie pour devenir Corps de lumière et se fondre dans l’Esprit universel.

Car si les Archontes sont Puissances (mala’him) Dieu est lui-même mala’h (Puissance) et mele’h (Roi).

En réalité, Dieu a créé l’Esprit inachevé, au contraire de l’âme. L’esprit doit donc utiliser ses dons et sa liberté pour achever sa création et accéder à la parfaite Ressemblance. L’âme est parfaite, elle est notre partie divine, la présence de Dieu en nous. C’est l’âme qui relie l’Esprit à son Créateur, elle a la connaissance absolue, elle est la Source à laquelle l’esprit peut se connecter. Elle est donc un intermédiaire, un médiateur, une sorte de préposé à la protection de l’enfance…

L’Esprit habite le corps, mais il peut en sortir, sous certaines conditions telle une expérience de mort imminente. En réalité le corps est une protection pour l’Esprit inadapté à ce monde, car il lui faut un vêtement, un pyjama de chair.

L’âme, nous l’avons plusieurs fois expliqué, est plurielle. Le Zohar nous instruit de 5 niveaux de l’âme, mais précise également que chaque niveau est lui-même composé de 5 niveaux, et cela à l’infini. C’est bien sous l’effet de ce « médiateur infini » que l’Esprit peut se connecter au Créateur. Ainsi l’Esprit pour parfaire son achèvement doit se soumettre à la relativité d’échelle inhérente au caractère fractal du Temps. Ceci n’a rien à voir avec une évolution, sans quoi il nous serait impossible d’effectuer la moindre tâche quantique.

Tout ceci pour expliquer qu’en définitive, les Archontes ne font que leur boulot de « juge d’application des peines », pour une enfance délinquante en voie de rédemption. Leur rétribution ?, et bien ils consomment nos états de conscience, comme tout Être/Temps qui mange ses enfants.

Nous sommes ce que nous mangeons…, et il en est de même pour les Archontes. Alors imaginez, ce jour où le corps va s’oublier pour devenir Corps de Lumière, à ce moment les Archontes et nous-même, fusionneront.

Dans cette « attente », sont activés les paramètres de protection.

Lorsque nous élevons l’Esprit, nous élargissons la Conscience et nous frayons une route dans le Champs de Conscience planétaire. Le long de cette autoroute à voie rapide, les paramètres de protection sont soumis à une loi de « liberté conditionnelle », obligations, délais d’épreuves, tout est parfaitement ordonné pour permettre la mise en liberté avant la date d’expiration. Cela suppose que nous avons la possibilité d’avancer notre Futur. Les Archontes nous tiennent en laisse, simplement parce que nous ne sommes pas prêts à affronter notre Futur supraluminique.

Rien de ce qui existe dans l’Esprit (Roua’h Elohim) n’aurait pu s’enchâsser dans l’image (Tzelem Elohim), s’il n’était potentiellement parfait.

Alors parler aujourd’hui de « la chute des Archontes », cela est plutôt enfantin. Tout aussi enfantin que d’imaginer Dieu avec une grande barbe, nous contemplant du haut de son nuage volant… Les Archontes ne chutent pas, ils s’élèvent, proportionnellement à notre propre ascension. Les démons ne disparaissent pas, ils se transforment, même les incubes et les succubes vont rejoindre d’autres sphères par phénomène de fusion.

Selon les gnostiques, les trois stades de l’Univers hiérarchisé sont : l’Un absolu, première hypostase, le Tzelem ou Noûs, deuxième hypostase, qui émane de l’Un et donne naissance à la Psyché (Champs PSI), troisième hypostase.

L’hypostase peut-être considérée comme une substitution, en grammaire, par exemple, c’est un nom propre qui devient un nom commun (Hapagon, un harpagon). L’hypostase possède donc un caractère transcendantal qui va mener certains philosophes à considérer que « le Regard de Dieu devient, par le biais des Archontes, l’hypostase du regard humain ». (Cela rejoint la théorie des comètes…et des « anges » accusateurs)

Pour le christianisme, il y a en Dieu trois hypostases et une seule nature, et en Jésus une hypostase et deux natures : divine et humaine. Par l’union hypostatique Jésus devint Dieu…!

Pour ma part, je pense que l’union hypostatique ne peut se faire qu’au niveau planétaire, lorsque les corps redeviennent Corps de lumière, comme l’était Adam avant « la faute », et se fondent dans l’Esprit universel. Il est dit que cela se fera après le moment de la Délivrance qui est appelé Tryat hametim, la Résurrection des morts.

Quoi qu’il en soit, nous pouvons affirmer que la substitution (hypostase) des Archontes ne concerne que nous-même. Selon ce que nous serons, il le seront…. Et notre mission de Travailleurs de Lumière est de veiller à l’entretien constant de « l’autoroute vers la liberté ».

Avec tout mon amour,

milena@OR, en guidance des Hathor

***

Je réclame le copyright pour tous mes écrits sur ce site. Vous pouvez reproduire ce texte et en donner copie à condition qu'il ne soit pas coupé, qu'il n'y ait aucune modification de contenu, que vous mentionniez le nom de Milena@OR et que vous fassiez référence à  ce site  http://leshathor.com

Copyright Elishean / 2008-2016 / les Hathor 

A propos de l'auteur

milena

Travailleur de Lumière au Service de la Nouvelle Terre depuis 1987, date à laquelle elle eut accès à son Êtreté : « Losque le Silence se tait, la Présence se manifeste » .. . C’était le premier message.
En 1992, elle reçoit en écriture automatique des informations sur son chemin de vie ainsi que le Nom qu’elle devait emprunter. Ainsi Michèle Berdah devint Miléna…
Enfin en 2008, suite à une méditation guidée, Miléna reçoit le Nom de son Soi supérieur : Elishean, au sommet de la pyramide, ainsi que la connaissance de toute sa lignée spirituelle.
Le 31 décembre 2008, le blog ELISHEAN est né, ce qui fut un exploit pour quelqu'un qui n’avait aucune notion d’informatique, et la suite, vous la connaissez...
Dans la Lumière du Coeur ...

enfants-abraham-bannierrre

Rechercher sur le réseau

Visitez les sites du réseau

HathorAïmma Sha Aleya la Dame Turquoise

Toi qui m'enseigne entre les deux sycomores de turquoise, à la Porte du ciel d'Orient

Archives

Suivez-moi sur les réseaux sociaux

Share25
Tweet
+11
Share1